Monde

Et maintenant, place au discours du Président…

Christopher Beam, mis à jour le 08.09.2009 à 16 h 49

Pourquoi les chaînes américaines retransmettent-elles les allocutions présidentielles?

Les chaînes américaines ont exprimé leur frustration après que Barack Obama a décidé de s’adresser, en prime time, aux deux chambres du Congrès sur le thème de la réforme de santé. Non seulement elles doivent modifier leurs programmes pour retransmettre le discours du président, mais en plus, elles vont perdre les millions de dollars que leur rapporteraient la pub. Alors pourquoi les chaînes diffusent-elles les allocutions présidentielles?

C’est à la fois une tradition et un service public. Les principales chaînes de télévision d’information en continu aux Etats-Unis – ABC News, CBS News, Fox News Channel et NBC – ne sont pas obligées de retransmettre les discours du président ou les conférences de presse, même s’il s’agit de sujets importants. Mais généralement, elles le font. Si la Maison Blanche demande à ce qu’un créneau soit spécialement consacré au discours sur l’état de l’Union ou à une allocution prononcée depuis le bureau ovale, les réseaux de diffusion accèdent presque systématiquement à cette requête.

Dans le cas contraire, ils ont tendance à couvrir en prime time les discours présidentiels qui sont particulièrement médiatiques. Par exemple, un message dans lequel le président promet d’adopter une nouvelle approche concernant la réforme du système de santé. Si le président donne une conférence de presse dans la salle Est de la Maison Blanche et qu’il n’a pas formulé de demande particulière pour obtenir du temps d’antenne, les chaînes détermineront si elles ont intérêt à relayer l’événement, en fonction de sa teneur potentielle en informations. Il est rare qu’elles suppriment leurs programmes réguliers pour retransmettre en direct un discours politique ordinaire.

Au service de l'intérêt public

Cela fait partie de la mission d’une chaîne d’informations télévisées de diffuser les discours du président ainsi que d’autres actualités. Le temps d’antenne appartient au public; c’est pourquoi, afin d’obtenir une licence de diffusion auprès de la Federal Communications Commission ou FCC (l’autorité américaine de régulation des télécommunications), les chaînes généralistes doivent prouver qu’elles sont au service de l’intérêt public. Il faut, par exemple, qu’elles s’engagent à consacrer au moins trois heures de leur grille hebdomadaire à des émissions pédagogiques pour les enfants, qui intègrent les alertes météo et les alertes Enlèvement (quand un enfant a été kidnappé).

Les filiales télévisuelles locales tiennent à jour un journal de l’ensemble de leurs programmes de service public qu’elles peuvent présenter à la FCC lorsqu’elles doivent faire renouveler leur licence. Certaines télés disposent même d’un comité consultatif chargé de faire un suivi des besoins et des envies des téléspectateurs. Il est peu probable qu’un groupe télévisuel (ou une de ses filiales) perde sa licence parce qu’il aurait choisi de ne pas retransmettre un discours présidentiel. Mais certains – en particulier les associations de défense des consommateurs – y verraient un manquement à ses responsabilités. Aujourd’hui, avec la démocratisation du câble et de l’Internet, il est moins primordial que toutes les chaînes d’information relaient un discours du président que dans les années 70.

Quel est le manque à gagner à chaque fois qu’une chaîne diffuse une allocution présidentielle? Fox a décidé de ne pas retransmettre la conférence de presse d’Obama au mois d’avril. Pourquoi? En février, le fait d’avoir déplacé l’émission American Idol pour couvrir un événement de la même nature, lui avait causé une perte de revenus publicitaires estimée à 6 millions de dollars [4,2 millions d’euros]. Par ailleurs, en juin, les dirigeants des quatre premiers réseaux de diffusion américains ont estimé que les trois premières conférences de presse de Barack Obama leur avaient coûté en tout 30 millions de dollars [21 millions d’euros].

Qui plus est, ne pas retransmettre un discours quand les autres chaînes le font peut s’avérer un choix extrêmement rentable. En 1966, la chaîne ABC avait diffusé la première de The Newlywed Game, l’équivalent américain de nos Z’amours, pendant le témoignage du secrétaire à la Défense Robert McNamara sur la guerre du Vietnam. Elle a fait exploser l’audimat!

Christopher Beam

Traduit de l'anglais par Micha Cziffra

Image de Une: Le Président Barack Obama durant un conférence de presse, retransmise par Fox News. Flickr/ Dtloken

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez peut-être «La mort de la télévision est programmée» ou «Barack Obama n'est qu'un homme».

Christopher  Beam
Christopher Beam (57 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte