Culture / France

Grève à Radio France: le Top 50 de France Inter

Temps de lecture : 2 min

En trois semaines, quelles ont été les chansons les plus multi-rediffusées par la station?

Les logos de France Inter et du Top 50 de Canal+.
Les logos de France Inter et du Top 50 de Canal+.

La grève qui agite Radio France depuis le 19 mars a au moins un avantage: (re)révéler la playlist musicale des différentes stations. «A chaque fois, les auditeurs ont l’impression de la découvrir, mais en fait, c’est juste les titres habituels sans les émissions», nous explique Didier Varrod, le directeur de la programmation musicale de France Inter.

Sauf qu’après trois semaines de grève, certains commencent à trouver qu’elle tourne un peu en rond. Pour cause: comme le rappelle Didier Varrod, cette liste de morceaux de secours fonctionne avec 80 nouveautés mixées avec quelques standards. Une liste importante mais qui s'épuise au bout d'un moment:

«On ne peut pas refaire un programme de secours qui doit être illustratif de notre travail au quotidien alors que la Maison de la radio est à l’arrêt.»

Résultat: comme le montre le décompte que nous avons réalisé à partir de la liste publiée par France Inter pour la période du 19 mars au 7 avril, certaines chansons, comme Cliché cosmique de Mathieu Sakaly, sont passées 14 fois en trois semaines. D’autres artistes, comme Arthur H, presque tous les jours (20 passages) avec des chansons comme Navigateur solitaire, La chanson de Satie ou Basquiat. De même, Yael Naim est sur le podium des artistes les plus écoutés avec Toxic ou Dream in my head, et Fauve également très écouté avec deux titres, Les hautes lumières et infirmière.

«Généralement, les artistes que nous diffusons sont des marqueurs de la chaîne que nous avons aidés à faire découvrir, comme Fauve, La Femme ou encore Asaf Avidan.»


Nombre de passages de chaque artiste sur France Inter du 19 mars au 7 avril, selon un décompte réalisé d'après le site officiel de la station.

A noter que les playlists de France Culture et de France Info sont également disponibles sur leurs sites, de manière hyper-détaillée pour la première, plus basique pour la seconde.

Pierre Lemerle journaliste

Newsletters

Enfant, je redoutais la fin de «Quitte ou double» présentée par Zappy Max

Enfant, je redoutais la fin de «Quitte ou double» présentée par Zappy Max

Inévitablement liée au souvenir sonore de son «Quitte ou double» lancé avec enthousiasme, la mort de l'animateur éveille en moi un autre et terrible souvenir.

Tolkien ne serait pas devenu Tolkien sans Oxford

Tolkien ne serait pas devenu Tolkien sans Oxford

J. R. R. Tolkien a passé cinquante ans à Oxford. Le biopic de l'écrivain, en salle ce 19 juin, revient sur ses années d'étudiant dans la cité universitaire, décisives dans l'invention de son univers.

Avec «Le Daim», à délirant, délirante et demie

Avec «Le Daim», à délirant, délirante et demie

Le nouveau film de Quentin Dupieux fabrique une fable absurde autour d'un serial killer obsessionnel et givré, invention nourrie d'une autre folie moins improbable, la pulsion créatrice.

Newsletters