Sciences

L'Européen est blanc depuis moins de 8.000 ans

Temps de lecture : 2 min

Deux statues blanches par Couscouschocolat Licence by
Deux statues blanches par Couscouschocolat Licence by

D'après des anthropologues, l'homme «blanc» existe depuis peu. Leur étude, présentée lors de la réunion annuelle des anthropologues américains le 26 mars, montre que l'homme à la peau blanche n'existe que depuis 8.000 ans.

Si l'on savait que les premiers humains venus en Europe étaient noir de peau (il y a 40.000 ans), ces nouvelles données montrent que les populations de chasseurs cueilleurs installés en Espagne, au Luxembourg ou en Hongrie il y a 8.500 ans avaient aussi la peau pigmentée, rapporte Science Magazine.

Pour obtenir ces résultats, les chercheurs ont comparé les génomes de 83 individus issus de sites archéologiques européens, d'après le même site. L'équipe de chercheurs avait révélé en février que les Européens d'aujourd'hui avaient pour ancêtres trois anciennes populations de chasseurs-cueilleurs et fermiers. Un étude de biologistes parue en février montrait déjà qu'une population importante venant du nord de la mer Baltique était arrivée en Europe –des bergers ayant vécu en Europe il y a 8.000 ans jusqu'il y a 3.000 ans.

«Ce que nous pensions était assez juste: l'émergence de la peau dépigmentée est due à un étonnant mélange entre diverses populations dispersées dans le nord de l'Europe, a expliqué la paléontologue Nina Jablonski de l'université de Pennsylvanie à propos du résultat de l'étude présentée le 26 mars. Ce résultat est intéressant, il montre à quel point ces évolutions sont récentes.»

Les scientifiques ont identifié le manque de deux gènes, le SLC24A5 et le SLC45A2, comme signe de la dépigmentation des Européens. Un blanchiment dû à une adaptation au soleil, soulignée l'étude par les chercheurs:

«Ces informations montrent l'importance des anciens échantillons comme nouvelle source d'information, elles nous permettent d'apprendre beaucoup sur les traits spécifiques de ces anciennes populations et sur les mécanismes d'adaptation connus par l'homme au cours de son histoire.»

Slate.fr

Newsletters

On nous aurait menti sur la crise de la quarantaine

On nous aurait menti sur la crise de la quarantaine

Les perturbations liées à l'approche de l'âge mûr sont beaucoup plus positives que la société veut nous le faire croire.

Un nouveau médicament pourrait prévenir la maladie d'Alzheimer

Un nouveau médicament pourrait prévenir la maladie d'Alzheimer

Le traitement est encore au stade expérimental, mais les scientifiques sont optimistes.

Avec l’évolution, deviendrons-nous immunisés contre les maladies?

Avec l’évolution, deviendrons-nous immunisés contre les maladies?

L'histoire de la tuberculose est à ce titre instructive.

Newsletters