Partager cet article

La technologie de Google Maps utilisée pour cartographier le corps humain

Zoom sur un os de la hanche.

Zoom sur un os de la hanche.

Des scientifiques de l'université de New South Wales en Australie utilisent les algorithmes de Google Maps pour zoomer sur le corps humain, ce qui leur permet de passer d'un gros plan d'une articulation à une cellule mesurant quelques nanomètres, rapporte le Washington Post. 

Dans ce cas, la technologie de Google Maps est utilisée pour traiter de grandes quantités de données issues des microscopes. Plusieurs images d'une partie du corps sont superposées, ce qui crée ensuite des clichés sur lesquels on peut zoomer pour avoir plus d'informations (le site de l'université NSW permet de tester la technique sur un os de la hanche).

L'auteure de l'étude, Melissa Knothe Tate, utilise cette technique pour analyser l'arthrose. Grâce à cette technologie, développée en partenariat avec plusieurs universités, avec Google et avec Zeiss, une entreprise d'optique allemande, les chercheurs peuvent zoomer sur les fractures de l'os pour examiner les problèmes de circulation dans les vaisseaux sanguins qui les ont peut-être causées. 

Melissa Knothe Tate explique sur le site de son université:

«Pour la première fois, nous pouvons passer d'une image du corps entier à un niveau où on voit comment les cellules obtiennent leur nutrition et comment tout est connecté. Cela pourrait ouvrir la porte à des nouvelles thérapies et formes de prévention

Cette technologie jusqu'à peu top secrète, a été présentée lors de la réunion de la société de recherche orthopédique à Las Vegas fin mars. Elle est utilisée pour la première fois sur des humains, mais avait déjà permis à d'autres chercheurs de cartographier les connexions neuronales des souris.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte