Partager cet article

«Dallas Buyers Club» obtient l'identité des Australiens qui ont téléchargé le film illégalement

Dallas Buyers Club/ Jean-Marc Vallée

Dallas Buyers Club/ Jean-Marc Vallée

En Australie, l'identité de 4.726 internautes qui ont téléchargé illégalement en torrent le film Dallas Buyers Club va être divulguée au studio producteur du film, comme le rapporte Mashable.

Mardi 7 avril la société de production Voltage Pictures, a reçu l’autorisation de la cour fédérale australienne d’obtenir les données personnelles de 4.726 utilisateurs des fournisseurs d’accès internet (FAI) australiens ayant piraté le film. Mais chaque lettre envoyée par le studio aux internautes devra préalablement être vue par le juge.

La plupart des FAI australiens et notamment iiNet, le principal intéressé, avaient refusé de partager les données de leurs clients en octobre 2014 en s’appuyant sur le respect de la vie privée des utilisateurs. Ils redoutaient aussi que la société de production fasse pression sur les pirates occasionnels en les menaçant de porter plainte contre eux pour les pousser à leur donner de l'argent. iiNet écrivait sur son blog en octobre:

«iiNet ne divulguera jamais les données personnelles de ses utilisateurs à un tiers, comme un studio de films, à moins que ce ne soit ordonné par une cour.»

Le site Cnet rapporte qu'un témoin de Voltage Picture a affirmé que Dallas Buyers Club n’employait pas ces techniques de menace. Mais Voltage Picture a engagé des poursuites dans d’autres pays, il a gagné 14.000 dollars dans un cas en Oregon (Etats-Unis) et enverrait des lettres aux pirates danois. Mashable souligne que dans un cas très similaire au Canada le juge avait également tranché en faveur des studios de production.

Une grande partie de l'affaire s’est articulée autour des preuves apportées par les experts de Dallas Buyers Club. Les ayants droit disaient pouvoir prouver que les utilisateurs d’iiNet partageaient le film en ligne. Le studio de production a utilisé le logiciel allemand MaverickEye pour détecter les adresses IP qui ont piraté le film en torrent entre le 2 avril et le 27 mai 2014.

Une erreur s'était glissée dans le titre de cet article. Il s'agit bien de Dallas Buyers Club et non Texas. Toutes nos excuses.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte