Culture

En 2 siècles, les peintures sont passées du orange au bleu

Temps de lecture : 2 min

Utilisation des couleurs dans la peinture de 1800 à 2000 via Martin Bellander
Utilisation des couleurs dans la peinture de 1800 à 2000 via Martin Bellander

En 2014, nous vous expliquions comment un algorithme était capable de trouver les influences des grands maîtres de la peinture. Cette fois-ci, Wonkblog, un blog du Washington Post, rapporte que Martin Bellander, un doctorant en psychologie à l’Institut Karolinska, en Suède, a créé un graphique qui montre comment les couleurs les plus souvent utilisées dans des peintures ont évolué depuis 1800. Le orange laisse place au bleu depuis la fin du XXe siècle.

Martin Bellander a expliqué s'être inspiré de visualisations qui montraient les couleurs dans les films en extrayant les couleurs des posters ou des bandes-annonces. Il s’est fondé sur des sites comme Your Paintings de la BBC et a pris 94.526 peintures entre les années 1800 et 2000 pour réaliser son graphique. Son travail démontre que l’utilisation de toutes les couleurs augmente, sauf pour le orange.

Sur son blog, il explique avoir récupéré les données (peintures et dates) des 4.434 pages du site de la BBC grâce au logiciel R. Il a ensuite dû nettoyer les données, les organiser et les analyser en choisissant de manière aléatoire 100 pixels par oeuvre.

Martin Bellander a plusieurs hypothèses concernant ce passage de l'orange au bleu. Il explique que les résines ont peut-être changé la couleur des peintures à l’huile avec le temps, que le prix des différents pigments a changé avec le temps et que le bleu est devenu moins cher, ou encore qu’il s’agit peut-être d’une mode artistique. La période bleue de Picasso (1901-1904) pourrait avoir eu une influence sur l’utilisation de ce pigment.

Slate.fr

Newsletters

Le voguing, grand absent de la série «Pose»

Le voguing, grand absent de la série «Pose»

En dépit de son succès critique, la série diffusée actuellement sur Canal+ passe à côté de son sujet.

Pour prendre conscience du talent d'Aretha Franklin, il faut écouter «One Step Ahead»

Pour prendre conscience du talent d'Aretha Franklin, il faut écouter «One Step Ahead»

Depuis l’annonce de sa mort, les tubes de la chanteuse tournent en boucle. Superbes, certes, mais pas autant que «One Step Ahead», chanson qui résume parfaitement cette facette intimiste moins connue de la reine de la soul.

L'esthétique des laveries automatiques londoniennes

L'esthétique des laveries automatiques londoniennes

Joshua Blackburn adore les laveries automatiques. De là lui est venue l'idée du projet Coinop_London: dresser le portrait de Londres à travers ses laveries. «J'aime l'idée de se concentrer sur une petite tranche de la vie urbaine pour voir ce...

Newsletters