Culture

Les meilleures références littéraires dans «Mad Men»

Temps de lecture : 2 min

Don Draper lisant «L'Enfer» de Dante, «Mad Men» Saison 6 /AMC.
Don Draper lisant «L'Enfer» de Dante, «Mad Men» Saison 6 /AMC.

Les créateurs de Mad Men utilisent des références littéraires qui célèbrent la littérature du XXe siècle. Billy Parrott, responsable de la collection d’art et d’images de la New York Public Library, a noté le sens caché de ces références sur son blog, The Mad Men Reading List. Il évoque les meilleures avec Vulture.

Une référence apparaît dès le premier épisode, quand Don et Roger se font servir à dîner par une serveuse qui a sur elle un exemplaire de la trilogie de John Dos Passos, U.S.A.

Sur son blog, Billy Parrot explique:

«On est à cette période où les choses changent. C’était la fin de l’innocence pour cette génération en particulier.»

Dans la saison 2, des vers de Méditations dans l’urgence, du poète Frank O’hara, ont été insérés dans le dialogue, la voix-off ou les génériques de fin. Cette technique est également utilisée dans la saison 6, où Don lit l’Enfer de Dante.

Betty Draper lit Un diamant gros comme le Ritz de F.Scott Fitzgerald. Un peu plus tard, Sally, sa fille, lit The Twenty-One Balloons. Un livre au sujet duquel William Pène du Bois avait prévenu son éditeur:

«Avez-vous lu Un diamant aussi gros que le Ritz? C’est exactement la même histoire. Vous serez accusé de plagiat.»

Mère et fille lisent donc deux livres qui ne sont pas les mêmes mais se ressemblent beaucoup.

D’autres livres apparaissent dans la série parce qu’ils étaient populaires à cette période, comme L'amant de Lady Chaterley, qui pourrait correspondre aujourd'hui à Cinquante nuances de Grey selon Billy Parrot. Il explique que dans la septième et ultime saison, en cours de diffusion aux Etats-Unis, l’un des personnages lira peut-être Le Parrain de Mario Puzo un best-seller de l’époque.

En 2012, nous soupçonnions les bonnes séries américaines de faire partie d'une conspiration géante pour remettre la littérature au goût du jour. Comme Girls, où le personnage d'Hannah lit Him with his foot in his mouth de Saul Bellow, mais aussi comme Gossip Girls ou encore Parks and Recreation.

Slate.fr

Newsletters

Les fleurs de cinéma et les épines politiques de «La Mule»

Les fleurs de cinéma et les épines politiques de «La Mule»

Le nouveau film de et avec Clint Eastwood confirme à la fois sa maestria de cinéaste et ses penchants idéologiques discutables.

Dalí, l'imposteur du surréalisme

Dalí, l'imposteur du surréalisme

Derrière le parangon du mouvement surréaliste se cache en réalité l'un des artistes les plus réactionnaires de son époque.

«Ce que font les gens normaux»: faire semblant de devenir adulte

«Ce que font les gens normaux»: faire semblant de devenir adulte

Si vous pensez moins maîtriser votre vie que les autres, lisez l'œuvre du Torontois Hartley Lin.

Newsletters