France

Jacques Chirac, enfin populaire

Ariane Istrati, mis à jour le 04.10.2010 à 16 h 58

Devenu un people, l'ancien chef de l'Etat est maintenant la personnalité préférée des Français.

 REUTERS/Michele Crosera

Jacques Chirac et Francois Pinault, à Venise à l'occasion du mariage du fils du milliardaire avec l'actrice mexicaine Salma Hayek, en juin 2009 à Venise. REUTERS/Michele Crosera

Jacques Chirac était aujourd'hui à la Foire du livre de Brive, à l'occasion de la sortie de la sortie de ses Mémoires. Son renvoi en correctionnelle pour les emplois présumés fictifs de la mairie de Paris, et qu'il a refusé de commenter, ne semble pas nuire à sa popularité retrouvée. Plusieurs centaines de personnes étaient venu au salon, et pendant près de deux heures, l'ancien Président a signé le premier tome de ses Mémoires Chaque pas doit être un but, paru jeudi. A l'occasion de ce bain de foule réussi, Slate republie «JC superstar», paru le 8 septembre dernier.

***

C'est la superstar de la droite française mais il n'était pas question de le voir à Seignosse (Landes) pour les universités de l'UMP du week-end. Lui, c'est Jacques Chirac, deux mandats de Président au compteur, devenu en quelques mois la coqueluche des Français. Finies pour lui les arènes politiques; pas question de commenter l'action de son successeur ou de se livrer au jeu des petites phrases. Motus et bouche cousue. Et ça paie: le voilà consacré personnalité politique préférée des Français dans le baromètre Ifop pour Paris-Match, devant Bertrand Delanoë, Bernard Kouchner ou Rama Yade.

Son terrain de jeu est désormais ailleurs: dans les pages people des magazines. A bientôt 77 ans, Jacques Chirac affiche une mine insolente de retraité toujours bronzé. Loin des affres du pouvoir, l'ancien chef de l'Etat s'éclate. Du temps de l'Elysée, il restait discret sur ses amitiés avec le grand patronat, préférant cultiver une image de télé-addict toujours une bouteille de Corona à la main. Désormais, il n'a plus besoin de se cacher. Hébergé à l'œil par la richissime famille libanaise Hariri à Paris, il vient de passer son mois d'août chez le non moins fortuné homme d'affaires François Pinault, à Saint-Tropez. De l'or pour les paparazzis qui s'en sont donnés à cœur joie.

Alors que Nicolas Sarkozy se faisait photographier à vélo ou en pleine baignade sur les rochers, Chirac, adepte du «no sport» se payait des bains de foule dans la ville des célébrités. Chacune de ses sorties a fait l'objet de photos dans la presse sur papier glacé. A en faire pâlir Paris Hilton de jalousie. Son look est décortiqué: pantalon beige, chemise blanche, Tod's. Bernadette n'est pas en reste. L'ex première dame se promène en jeans, mocassins, lunettes noires et jupe en denim. Presque branchée. Le 13 août, on l'a même vue au VIP Room, la célèbre boîte de nuit de Saint-Trop' en compagnie du couturier Karl Lagerfeld. Bon, elle avait une excuse, Alexandre Arnault, fils d'un autre ami milliardaire des Chirac, Bernard Arnault, était aux platines...

De ringards, les Chirac sont devenus un couple hype. Du coup, Carla et Nicolas - qui, il n'y a pas si longtemps, traitait son prédécesseur de «roi fainéant» - les ont invités à dîner dans la villa des Bruni-Tedeschi au cap Nègre. Depuis quelques mois, on ne compte plus les festivités que les époux Chirac honorent de leur présence. Le 30 juin dernier, ils étaient aux côtés de Line Renaud et de tout le gratin du show biz pour la remise de décoration à la chanteuse et comédienne sous les ors de l'Elysée. Quelques jours auparavant, ils étaient au gala de la fondation Ifrad qui lutte contre la maladie d'Alzheimer, en compagnie d'Alain Delon et de leur ami Johnny Halliday. En mai, Jacques Chirac était au baptême de l'Orchidée avec Rachida Dati, autre icône médiatique. La liste est longue des mondanités auxquelles les Chirac assistent.

S'afficher avec eux est devenu un must. L'ancien Président récolte aujourd'hui les fruits d'une retraite bien pensée. Il a eu tout le loisir de méditer celle de Valéry Giscard d'Estaing qui a quitté le Château plein d'amertume et n'a eu de cesse que de prendre sa revanche. En tournant complètement la page de la vie politique, Jacques Chirac, méprisé par une bonne partie de l'opinion quand il était au pouvoir, s'est hissé au sommet des sondages par des Français qui préfèrent toujours ceux qui sont loin des responsabilités à ceux qui sont aux manettes. Le Président retraité bénéficie également du contraste entre son style et celui hyper dynamique de speedy Sarkozy. Par comparaison avec son successeur, il parvient à incarner l'image du «père de la nation» qui plaît tant dans notre pays. Lucide, Jacques Chirac ne se trompe pas sur les raisons de son soudain succès: «On est toujours beaucoup plus populaire quand on n'est plus rien».

Il a, en tout cas, l'intention de profiter de l'engouement de ses compatriotes. Il a annoncé cet été qu'il écrivait ses mémoires. Le premier tome, qui raconte ses débuts en politique jusqu'à sa victoire contre Edouard Balladur en 1995, paraîtra le 19 octobre aux Editions Nil. Encore une occasion de rester sous les projecteurs.

Ariane Istrati

Ariane Istrati
Ariane Istrati (18 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte