Culture

«Plomber»

Marc Ménonville, mis à jour le 20.03.2009 à 13 h 43

Le mot de la semaine

Ces jours-ci, il y aurait du plomb partout. Les actifs toxiques plombent les bilans. Les destructions d'emplois (on ne supprime plus des emplois, on les détruit. Abyssal, non?) vont plomber les statistiques du chômage. Fortis, que plombèrent les subprimes et sa gouvernance sans boussole, a dû trouver refuge sous l'aile de la BNP-Paribas. Les joyeusetés d'un Jérôme Kerviel ont plombé les résultats de la Société générale. L'incrédulité suscitée par Nicolas Sarkozy plomberait le discours présidentiel, tandis que le PS serait plombé par la guerre des deux Dames.

Exemple, imité du Saint-Simon des «Mémoires»: Si Chamillart osait représenter que les dépenses de la guerre et des bâtiments plombaient les finances du Royaume, le roi hochait la tête. Il savait, lui disait-il, qu'elles étaient d'abord plombées par les voleries des traitants, partisans et gens d'argent auxquels la nécessité forçait de recourir.

Seigneur, qu'est-ce qui n'est pas plombé de nos jours? se serait interrogé, du temps de la Drôle de Guerre, un subordonné du colonel de Gaulle, à suivre le récit de Pierre Molaine.

Depuis le savant Cosinus, dont le voisin, le docteur Max Hilaire, utilisait le Plomb du Cantal pour plomber la Dent du Midi, nul, au vrai, ne s'inquiétait plus guère de ce plomber quasiment hors d'âge. On le réservait aux familiers ou aux langages de la Technique. Il gardait un parfum de Sologne sous la pluie, où les quatre-vingt chasseurs de la marquise s'assemblent le dimanche pour plomber, au sens de cribler de petits plombs, des faisans d'élevage aussi incapables de voler que de courir. Et dans notre midi méridional, les joueurs de pétanque plombent en lançant leur boule assez haut pour qu'elle se tanque au petit: qu'elle retombe, sans rouler ou presque, contre le cochonnet.

Seuls des anciens très anciens se souvenaient des cannes plombées qui armaient les Camelots du Roy et leurs adversaires lors des bagarres du Quartier latin. D'autres vétérans nous rappelaient que jadis, avant la pénicilline s'entend, les femmes de mauvaise vie plombaient les clients: contaminés, tels le grand vicaire, Baudelaire comme l'ami Bidasse constataient, après leurs soirées au claque, qu'ils étaient plombés - qu'ils souffraient de la vérole, puisqu'il faut l'appeler par son nom.

Peut-être doit-on rechercher de ce côté-là le succès que plomber rencontre depuis des semaines. On assisterait, dans l'implicite, à un élargissement de la loi de Gresham. De même que «la mauvaise monnaie chasse la bonne», les créances vérolées plomberaient par contagion celles qui auraient pu, pourtant, conserver quelque valeur. Aussi vérolées qu'un Maupassant, ces créances irrécouvrables le sont, sans conteste, puisque les banques de divers pays ont, en réalité, prêté l'argent qu'elles n'avaient pas à des gens qui ne pourraient pas les rembourser. Après quoi, grâce au jeu de la titrisation qui permet, précisément, de changer le plomb en or, elles se sont empressées, volens nolens, de plomber, en épidémie ou en chaîne, au choix, la communauté internationale dans son ensemble.

La City, dit-on, est une vieille dame permissive? Plaise au Ciel! Elle sauvegarderait du quant-à-soi et de l'hygiène. Mais la dérégulation en a fait une roulure dont la planète entière, plombée, paie au prix fort les bonnets qu'elle jette, sans compter, par-dessus les moulins!

Plombés jusqu'à la moelle, les meilleurs établissements, les plus célèbres, et même à Zurich et à Genève — La finance helvétique en déconfiture? Qui l'eût cru? La Terre tournerait-elle à l'envers? -, doivent confesser des pertes qui laissent rêveur. Il en est de menacés de près par le spectre de la faillite. Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient plombés, aurait écrit un Jean de La Fontaine.
Tirons-en les leçons. Que ce plomb à foison répandu serve à mettre un peu de plomb dans la cervelle des financiers... et des autres.

Marc Menonville

Image CC Flick TonyStl

Marc Ménonville
Marc Ménonville (25 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte