Coupe du monde 2014Sports

L'Allemagne est championne du monde, mais le Bayern Munich pas totalement

Jean-Marie Pottier, mis à jour le 14.07.2014 à 12 h 40

Avec sept joueurs sacrés dimanche, le club bavarois compte 23 champions du monde depuis 1930, soit encore un de moins que la Juventus Turin.

Mario Götze, Thomas Müller et Philipp Lahm sous le maillot du Bayern Munich. REUTERS/Eddie Keogh.

Mario Götze, Thomas Müller et Philipp Lahm sous le maillot du Bayern Munich. REUTERS/Eddie Keogh.

L'Allemagne est championne du monde mais son plus grand club, le Bayern Munich, pas tout à fait encore. Après le triomphe de la Nationalmannschaft, dimanche 13 juillet à Rio (1-0 a.p. face à l'Argentine), le club bavarois ne se situe en effet encore qu'à la seconde place du classement des clubs qui ont produit le plus de champions du monde dans l'histoire.

Avec sept champions du monde –le capitaine Philipp Lahm, le meilleur gardien du tournoi Manuel Neuer, le buteur de la finale Mario Götze, le meilleur buteur allemand au Brésil Thomas Müller, Bastian Schweinsteiger, Toni Kroos et Jérôme Boateng–, les Bavarois totalisent désormais 23 champions du monde dans leur histoire. Ils en comptaient un dans la RFA 1954, déjà sept en 1974, six en 1990, un dans le Brésil 1994 (le défenseur Jorginho) et un dans France 1998 (Bixente Lizarazu).

Sur l'ensemble de l'équipe allemande, sept joueurs sur 23 évoluent à l'étranger, ce qui est loin d'être un record: la France 1998, par exemple, en comptait douze.

Tous les joueurs évoluent dans des championnats du Big Four (Allemagne, Angleterre, Espagne, Italie), ce qui reflète une tendance classique: seuls trois pays, la Colombie, le Mexique et le Japon, ont déjà vu un joueur de leur championnat sacré champion du monde sans jamais avoir eux-mêmes remporté le trophée. Une victoire de l'Argentine (trois sélectionnés évoluant au Portugal), du Brésil (avec des joueurs évoluant au Canada, en Russie ou en Ukraine) ou des Pays-Bas (avec, en dehors des joueurs du championnat national, des joueurs au Pays de Galles et en Turquie) se serait révélée plus exotique sur ce plan...

Si l'on se base sur le décompte effectué par ESPN en 2012, le total de champions du Bayern Munich est donc néanmoins encore inférieur d'une unité à celui de la Juventus Turin, qui compte 24 joueurs champion du monde dans son histoire. En revanche, le Bayern devance désormais l'Inter Milan (20). L'AS Rome (16) et Santos (15) complètent le top 5. Et avec le sacre du gardien remplaçant de Hanovre Ron-Robert Zieler et du défenseur de Fribourg Mathias Ginter, l'Allemagne compte désormais 21 clubs ayant déjà «produit» un champion du monde, soit autant que l'Italie...

Il est en revanche un record que personne ne pourra contester à la Nationalmannschaft: elle est la première équipe à avoir ajamis remporté la Coupe du monde avec dans ses rangs un joueur évoluant dans un championnat étranger. Il s'agissait de Gunther Netzer, qui évoluait au Real Madrid en 1974.

Jean-Marie Pottier
Jean-Marie Pottier (942 articles)
Rédacteur en chef, responsable de la newsletter politique «Le Jour d'après». Auteur de «Indie Pop 1979-1997» et «Ground Zero. Une histoire musicale du 11-Septembre» (Le Mot et le Reste).
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte