Sports / Lu, Vu & Entendu

Combien de temps dure chaque minute d’un match de NBA ?

Temps de lecture : 2 min

compujeramey via Flickr CC Licence by
compujeramey via Flickr CC Licence by

Le 18 novembre 2013, un match de NBA entre Oklahoma et Denver s’est éternisé.

Entre les lancers-francs, les remises en jeu et les décisions d’arbitrage vidéo, la dernière minute du match en a duré 20.

En basket, le temps passé sur le parquet est presque le double de celui du temps de jeu effectif. Inpredictable, un blog américain spécialisé dans le sport et les statistiques, a récupéré les données des matchs de la saison 2013-2014 de NBA et en a tiré ce graphique. On découvre ainsi combien de temps dure réellement un match, minute par minute.

Les premières minutes de chaque quart-temps sont les plus courtes, ne doublant pas tout à fait la durée normale. Ce chiffre augmente ensuite graduellement jusqu’à la coupure TV obligatoire d’une minute 40. Elle retombe ensuite logiquement, avant de remonter dans les fins de quart-temps. Sans surprise, c’est la dernière minute du match qui est la plus longue. Elle dure en moyenne 5 minutes et 24 secondes.

Pas autant que celle d’Oklahoma-Denver, mais c’est assez pour vous faire perdre tous vos ongles devant un San Antonio-Miami, en finale.

Newsletters

La crise du Covid-19 coûte très cher au sport mondial

La crise du Covid-19 coûte très cher au sport mondial

Le report des compétitions ne sera pas sans conséquences économiques. Des petits clubs vont-ils devoir déposer le bilan? Ou ouvrira-t-on la voie à un nouveau modèle plus solidaire?

Un joueur de foot irlandais condamné à une amende par son club pour une référence à l’IRA

Un joueur de foot irlandais condamné à une amende par son club pour une référence à l’IRA

James McClean, milieu de terrain de Stoke City, a posté une photo de lui donnant une «leçon d’histoire» à ses enfants, avec une cagoule, faisant directement référence à l’IRA.

De Buenos Aires à Molenbeek, pas besoin d'être Megan Rapinoe pour s'affirmer avec un ballon

De Buenos Aires à Molenbeek, pas besoin d'être Megan Rapinoe pour s'affirmer avec un ballon

Un collectif de photojournalistes bruxellois a exploré le rapport des femmes au football à travers le monde.

Newsletters