Mondial 2014 / Sports

On connaît la chanson officielle de la Coupe du monde 2014. Et comme d’habitude, c’est nul

Temps de lecture : 2 min

Détail de la pochette de la chanson officielle de la Coupe du monde.
Détail de la pochette de la chanson officielle de la Coupe du monde.

On connait la chanson que vous allez entendre tout l’été. Quatre ans après Shakira et son Waka Waka, ce sont Pitbull, Jennifer Lopez et Claudia Leite (pour le côté brésilien) qui s’y sont collés. Le titre s’appelle We are One (Ole Ola) et a été mis en ligne ce mardi 8 avril.

L’occasion de se rendre compte que la musique est particulièrement gâtée par la Coupe du monde.

1994. La France rate le Coupe du monde pour les Etats-Unis et passe à côté de Gloryland de Daryl Hall et Sounds of Blackness. Comme quoi, rater une qualification pour la plus belle des compétitions peut aussi avoir du bon.

En 1998, ce n’était pas I Will Survive de Gloria Gaynor, mais La Copa de la Vida, un morceau de Ricky Martin, chanté moitié en anglais, moitié en espagnol. On vous promet, vous vous souviendrez en l'entendant.

En 2002, pas de trace d’artistes japonais ou sud-coréens: c'est Anastacia qui est choisie. L'artiste américaine interprète Boom. La vidéo, publiée il y a quatre ans sur YouTube, compte 1,4 million de vues quand celle d'avant et les trois dernières en ont au moins le double.

Après la voix rauque d’Anastacia, les organisateurs ont choisi de faire confiance à celles d’Il Divo, en duo avec Toni Braxton. Pas vraiment du goût des Italiens, qui préfèrent braquer la Coupe du monde au son de Seven Nation Army.

C’est la plus connue et le coup le plus réussi. En 2010, la FIFA choisit Shakira et son Waka Waka. Tube mondial, 640 millions de vues sur YouTube, 600.000 ventes en France... Il s'agit du plus gros succès pour un titre composé pour une Coupe du monde. Jusqu'à Pitbull?

Grégor Brandy Journaliste

Newsletters

«Nation branding»: comment tirer vraiment profit de l'organisation d'une Coupe du monde

«Nation branding»: comment tirer vraiment profit de l'organisation d'une Coupe du monde

Organiser un Mondial ou des Jeux olympiques n'est pas rentable, mais peut entraîner des bénéfices en termes de diplomatie publique... à condition de bien s'y prendre.

De quoi souffrirez-vous au retour de la Coupe du monde?

De quoi souffrirez-vous au retour de la Coupe du monde?

Atteintes dermatologiques, maladies gastro-intestinales, fièvres... Le pire moment du Mondial, c'est le retour.

Le Qatar peut encore faire comme la Colombie en 86: renoncer au Mondial

Le Qatar peut encore faire comme la Colombie en 86: renoncer au Mondial

La Colombie aurait dû organiser la Coupe du monde en 1986. Mais en 1982, elle y a renoncé, largement encouragée par la FIFA qui s’était rendu compte de son erreur. Même histoire et «modus operandi» pour le Qatar et la Coupe du monde 2022?

Newsletters