JO Sotchi 2014Sports

Que mangent les athlètes aux JO d’hiver?

Lucie de la Héronnière, mis à jour le 20.02.2014 à 9 h 55

Ski Jump at Holmenkollen/ Max Froumentin via Flickr CCLicence By

Ski Jump at Holmenkollen/ Max Froumentin via Flickr CCLicence By

Les athlètes sont aujourd’hui amplement conseillés sur la meilleure façon de manger pour être au mieux physiquement. Les recommandations et les besoins sont différents selon que l'on pratique les sports des JO d’été et les sports d’hiver. Alors que doivent manger, dans l’idéal, des sportifs à Sotchi?

Ça dépend du sport

Evidemment, ça dépend de la discipline, qui engendre des besoins caloriques différents parce que les objectifs sont différents. Nanna Meyer, diététicienne pour le Comité olympique américain et prof à l’université du Colorado, conseille en ce moment les patineurs de vitesse. Cette spécialiste, qui avait écrit un article au sujet des nourritures olympiques en 2011 dans le Journal of Sports Science, explique à NPR que «choisir le bon carburant est plus difficile pour les skieurs de fond, qui doivent participer à des épreuves longues».

Vincent Vittoz, entraîneur de l’équipe de France des moins de 23 ans, explique à l'AFP l’alimentation de ces marathoniens sur ski, en période de compétition:

«Deux à trois jours avant, on commence à accroître ses réserves de glycogène en mangeant régulièrement dans la journée des pâtes et du riz. L'apport est accru de 5% à 10% par rapport à l'apport normal. (…) Il faut insister aussi en amont sur l'apport hydrique: sur des efforts au-delà de 50 minutes-une heure, on se déshydrate rapidement.»

A l’opposé, les athlètes de saut à ski veulent plutôt être légers et n'ont pas besoin de produire un effort sur la durée. Nanna Meyer propose ainsi un tableau montrant combien de calories chaque sportif de telle ou telle discipline hivernale brûle chaque jour et devrait donc en théorie avaler (en précisant que ce sont bien des estimations, qui dépendront aussi du sexe, de la corpulence...).

Pour un patineur artistique, c’est entre 1.800 et 3.000 calories (en prenant aussi en compte la «légèreté» nécessaire). Alors que pour un hockeyeur, c’est entre 2.800 et 4.000 et pour un biathlète, entre 3.000 et 5.000.

Comme ces chiffres théoriques ne doivent pas se traduire par 5.000 calories de beurre, les pros font souvent des recommandations précises à leurs protégés, avec des aliments à privilégier, des assiettes équilibrées... Vous qui n'êtes pas à Sotchi, si vous voulez manger comme un athlète idéal, Fox News conseille des fruits et légumes plein d’eau et donc hydratants (concombre, raisins, tomates…), des myrtilles, des sandwichs, des barres énergétiques, ou, sublime idée, un (hélas «occasionnel») petit déjeuner à l'heure du dîner.

Les conditions hivernales

Selon US News, les conditions propres aux JO d’hiver influent aussi sur le régime des sportifs. En altitude, le corps se déshydrate plus vite et on a besoin de plus d’énergie. Une des solutions proposées par les nutritionnistes des champions, ce sont les boissons enrichies en glucides et vitamines. Le froid évidemment joue aussi… Après des voyages en télésiège et des files d’attente avant une descente, le corps risque de se refroidir et de brûler, pour se réchauffer, de précieuses calories pourtant nécessaires à la compèt’. La solution selon Nanna Meyer? Un bon chocolat chaud.

C'est très bien tous ces conseils, mais encore faut-il trouver une cafèt' potable... Si Nanna Meyer trouve la nourriture très bien à Sotchi, ce n'est pas le cas de tout le monde. La bobsleigheuse Lolo Jones s’est plainte de la nourriture dans une vidéo postée sur Instagram puis retirée. On la voit mangeant une mixture en effet peut appétissante, et affirmant qu'«il faut juste se persuader que c’est un steak bien saignant». Les athlètes peuvent aussi bien sûr aller tranquillement au fast-food, et ne pas forcément respecter les recommandations de leurs nutritionnistes.

Lucie de la Héronnière
Lucie de la Héronnière (148 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte