JO Sotchi 2014Sports

Sotchi, le championnat des Pays-Bas de patinage de vitesse

Grégoire Fleurot, mis à jour le 14.02.2014 à 10 h 22

Les Néerlandais Michel Mulder, Ronald Mulder et Jan Smeekens après leurs première, deuxième et troisième places au 500 mètres hommes de patinage de vitesse à Sotchi, le 10 février 2014, REUTERS/Issei Kato

Les Néerlandais Michel Mulder, Ronald Mulder et Jan Smeekens après leurs première, deuxième et troisième places au 500 mètres hommes de patinage de vitesse à Sotchi, le 10 février 2014, REUTERS/Issei Kato

Les Pays-Bas sont un petit pays connu dans le monde entier pour son gouda, ses peintres de la Renaissance, ses tulipes et la manie de ses habitants de mettre de la mayonnaise sur les frites. Mais une autre spécialité ignorée du plus grand nombre mériterait sa place aux côtés de ces symboles néerlandais universels: le patinage de vitesse.

Le pays de 16 millions d'habitants dont le point culminant est à 321 mètres d'altitude partage ce vendredi 14 février la deuxième place en nombre de médailles d'or aux JO de Sotchi avec le Canada, la Norvège et les Etats-Unis avec quatre breloques, et est également le deuxième ex-aequo si l'on compte le nombre total de médailles (12).

Douze médailles acquises exclusivement dans une seule et même discipline: le patinage de vitesse, à tel point que certains se demandent ce que font les intrus des autres pays sur les podiums de ce qui ressemble beaucoup à un championnat national néerlandais:

Via Reddit

L'AFP a consacré un article à cette spécialité du pays peu connue, qui s'explique par différents facteurs comme la tradition, la popularité du sport, la physiologie des Néerlandais ou encore les infrastructures. 

Grégoire Fleurot
Grégoire Fleurot (799 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte