Sports / JO Sotchi 2014

Pourquoi les sauteurs à ski mettent leurs skis en V

Temps de lecture : 2 min

Le Japonais Taku Takeuchi lors de l'entraînement de saut à ski, le 8 février 2014. REUTERS/Kai Pfaffenbach.
Le Japonais Taku Takeuchi lors de l'entraînement de saut à ski, le 8 février 2014. REUTERS/Kai Pfaffenbach.

Une des médailles attribuées à Sotchi ce dimanche 9 février sera celle du saut à ski hommes en tremplin de 105 m. L’occasion pour Business Insider de nous expliquer pourquoi, quand ils sont en l’air, les sauteurs mettent leurs skis en V (les extrémités inférieures pointant l’une vers l’autre) et pas en parallèle.

L’objectif est de maximiser la portance de l’air, ce qui permet aux concurrents de rester plus longtemps en l’air et donc d’aller plus loin. Auparavant, les sauteurs à ski sautaient skis parallèles, d’abord les bras tendus devant eux (comme s’ils plongeaient) puis les bras joints dans le dos.

La technique du V a été introduite par un sauteur polonais, Miroslaw Graf, en 1969 —qui, contrairement au sauteur en hauteur Dick Fosbury à la même époque, n’a pas connu le succès l’aidant à la répandre— puis popularisée par le Suédois Jan Boklöv, vainqueur de la Coupe du monde de la discipline en 1989.

Newsletters

Le football à huis clos? Merci bien mais ce sera sans moi

Le football à huis clos? Merci bien mais ce sera sans moi

[BLOG You Will Never Hate Alone] Regarder un match de foot sans public a autant d'attrait que de suivre la retransmission d'une messe funéraire.

Le catch féminin, ou l'histoire d'une prise de pouvoir

Le catch féminin, ou l'histoire d'une prise de pouvoir

Il aura fallu attendre plus d'un siècle pour que les catcheuses s'imposent sur le ring, et le chemin est encore long pour que la discipline soit réellement inclusive.

La distanciation physique fera-t-elle du roller le sport des années 2020?

La distanciation physique fera-t-elle du roller le sport des années 2020?

La discipline est en train d'opérer un come-back incontestable, qui a sans doute démarré avant même l'irruption du Covid-19.

Newsletters