SportsJO Sotchi 2014

Pourquoi les sauteurs à ski mettent leurs skis en V

Slate.fr, mis à jour le 09.02.2014 à 10 h 40

Le Japonais Taku Takeuchi lors de l'entraînement de saut à ski, le 8 février 2014. REUTERS/Kai Pfaffenbach.

Le Japonais Taku Takeuchi lors de l'entraînement de saut à ski, le 8 février 2014. REUTERS/Kai Pfaffenbach.

Une des médailles attribuées à Sotchi ce dimanche 9 février sera celle du saut à ski hommes en tremplin de 105 m. L’occasion pour Business Insider de nous expliquer pourquoi, quand ils sont en l’air, les sauteurs mettent leurs skis en V (les extrémités inférieures pointant l’une vers l’autre) et pas en parallèle.

L’objectif est de maximiser la portance de l’air, ce qui permet aux concurrents de rester plus longtemps en l’air et donc d’aller plus loin. Auparavant, les sauteurs à ski sautaient skis parallèles, d’abord les bras tendus devant eux (comme s’ils plongeaient) puis les bras joints dans le dos.

La technique du V a été introduite par un sauteur polonais, Miroslaw Graf, en 1969 —qui, contrairement au sauteur en hauteur Dick Fosbury à la même époque, n’a pas connu le succès l’aidant à la répandre— puis popularisée par le Suédois Jan Boklöv, vainqueur de la Coupe du monde de la discipline en 1989.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte