Sports / JO Sotchi 2014

Poutine partout: le New Yorker résume en une image absence de démocratie en Russie à la veille des JO

Temps de lecture : 2 min

Détail du dessin «Jury of his peers» (Barry Blitt/The New Yorker)
Détail du dessin «Jury of his peers» (Barry Blitt/The New Yorker)

Sur la patinoire, Vladimir Poutine, en costume bleu et rouge, trace des arabesques. Dans les tribunes, les cinq juges qui s'apprêtent à le noter, crayon à la main, ont tous le visage de... Vladimir Poutine.

Cette image, on peut la trouver en couverture du prochain numéro du New Yorker, à paraître lundi 3 février. Intitulée «Jury of his peers» («Jugé par ses pairs»), elle symbolise bien la mainmise annoncée de Poutine sur les JO d'hiver qui s'ouvriront le 7 février, et dont le président russe entend faire un temps fort de son pouvoir. Et, de manière imagée, les carences démocratiques de la Russie, alors que Poutine vient de donner une nouvelle manifestation du fait du prince en matière de justice avec la libération anticipée de Mikhaïl Khodorkovski.

«M. Poutine est un don du ciel pour les caricaturistes (mais pas vraiment pour l'humanité en général)», a déclaré le dessinateur Barry Blitt, auteur de cette couverture.

Ce dernier est célèbre pour avoir signé en juillet 2008 une couverture montrant le couple Obama en terroristes islamistes –l'objectif était d'ironiser sur les fantasmes de la droite conservatrice sur le candidat démocrate– ou plus récemment une autre rassemblant, après les attaques chimiques en Syrie, Bachar el-Assad et le Walter White de Breaking Bad.

Newsletters

Des Redskins aux Indians, les équipes sportives américaines se débarrassent de leurs noms racistes

Des Redskins aux Indians, les équipes sportives américaines se débarrassent de leurs noms racistes

Controversé depuis longtemps pour son caractère raciste, le nom de l'équipe de football américain de la NFL devrait prochainement changer.

La lutte contre les violences sexuelles dans le sport fait un bond en avant

La lutte contre les violences sexuelles dans le sport fait un bond en avant

D'ordinaire, je ne suis pas fana des conférences de presse sur ces sujets, mais le 1er juillet les intervenant·es du ministère m'ont convaincue des avancées en la matière.

Les stades de foot vides influencent les résultats

Les stades de foot vides influencent les résultats

Moins de réussite, un arbitrage plus sévère... Les supporters de football ont un impact sur l'issue des rencontres.

Newsletters