SportsCoupe du monde 2014

Foot: le coq de retour dans le bon sens sur le maillot des Bleus pour le Brésil

Grégoire Fleurot, mis à jour le 31.12.2013 à 12 h 15

Un bon présage?

Image promotionnelle pour le nouveau maillot des Bleus

Image promotionnelle pour le nouveau maillot des Bleus

Mercredi 20 novembre, au lendemain de la belle qualification de l'équipe de France de football pour la Coupe du monde au Brésil, son équipementier Nike a présenté le maillot avec lequel les Bleus vont défendre les couleurs de la France l'été prochain. Après avoir sévèrement critiqué des joueurs trop payés et pas assez motivés à la suite de la défaite 2-0 au match aller face à l'Ukraine, le pays était dans l'euphorie générale et l'annonce est passée quelque peu inaperçue.

On a tout de même eu le droit à quelques articles évaluant les qualités esthétiques de la nouvelle tenue, comme la bonne idée d'un retour à la combinaison traditionnelle maillot bleu-short blanc-chaussettes rouges, ou regrettant son prix excessif (120 euros)  et sa coupe trop moulante. Eurosport a fait son travail d'attaché de presse de journaliste en soulignant que «les designers de Nike se sont inspirés de l'histoire de la ville de Nîmes, surnommée "la Rome française" et qui est le berceau du "denim"» et ont «étudié la cartographie des points de tension des joueurs pendant les matches en analysant les endroits où ces sportifs sollicitaient le plus leurs tenues».

Mais un détail primordial, qui avait jusqu'ici échappé à tous, vient d'être rélevé par le blog «Panthéon foot» de L'Express, plus d'un mois après la sortie de la tunique: l'orientation du célèbre coq gaulois, symbole de l'équipe de France depuis toujours ou presque, a changé. Et le détail n'a rien d'anodin.  

Du début du siècle jusqu'en 2006 inclus, période qui contient incontestablement les plus belles heures du foot français avec les victoires aux Championnats d'Europe de 1984 et 2000 et celle à la Coupe du monde 1998, le coq était orienté vers l'intérieur (ou vers la droite pour le joueur).


Zinedine Zidane devant Junior Baiano lors de la finale de la Coupe du monde de football France-Brésil le 12 juillet 1998 au Stade de France à Saint-Denis, REUTERS/Paulo Whitaker

Puis, après la défaite en finale du mondial 2006, le coq a mystérieusement changé d'orientation pour regarder vers l'extérieur (ou vers la gauche pour le joueur), changement correspondant à une période sombre de l'équipe de France: deux élimination en phase de poule à l'Euro 2008 et au Mondial 2010 et des polémiques à la pelle sur le comportement des joueurs, de l'épisode du bus de Knysna à celui des insultes de Nasri en 2012 (pour un aperçu de tous les maillots portés par les Bleus depuis 50 ans, c'est par ici).


Thierry Henrry lors de France-Afrique du Sud à Bloemfontein, en Afrique du Sud, le 22 juin 2010 , REUTERS/Adnan Abidi

Les superstitieux ne manqueront pas de voir dans ce retour à l'orientation de coq gagnante un bon signe pour l'aventure brésilienne des Bleus l'été prochain.

Grégoire Fleurot
Grégoire Fleurot (799 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte