SportsCoupe du monde 2014

Coupe du monde: la preuve que la France est loin d'avoir eu le meilleur tirage

Grégoire Fleurot, mis à jour le 10.12.2013 à 14 h 29

L'ancien joueur brésilien Cafu lors du tirage au sort de la Coupe du monde 2014 à Sao Joao da Mata au Brésil le 6 décembre 2014, REUTERS/Ricardo Moraes

L'ancien joueur brésilien Cafu lors du tirage au sort de la Coupe du monde 2014 à Sao Joao da Mata au Brésil le 6 décembre 2014, REUTERS/Ricardo Moraes

Depuis le tirage au sort du vendredi 6 décembre, les passionnés de football débattent dans les 32 pays qualifiés de la difficulté du groupe dont leur équipe a hérité pour la Coupe du monde qui se disputera l'été prochain au Brésil. En France, où la sélection nationale affrontera le Honduras, l'Equateur et la Suisse, plusieurs joueurs ont salué un «bon tirage», tandis que certains médias n'ont pas hésité à le qualifier de «très bon» ou d'«excellent».

Ben Hoban, trader de la banque d'investissement Oppenheimer & Co., ne pouvait apparemment pas se satisfaire des avis subjectifs des uns et des autres, et a mis au point un tableur avec des séries de calculs statistiques pour déterminer de manière scientifique les équipes ayant hérité d'un tirage difficile et celles avec lesquelles le hasard a été clément, rapporte le site économique Quartz.

Ses résultats étonneront certains commentateurs: selon lui, les équipes qui ont hérité du meilleur tirage sont le Nigéria et la Belgique, tandis que celles qui ont été les moins bien loties sont le Ghana et les Etats-Unis. La France, même si son tirage est plutôt favorable, a été moins bien servie que le Brésil, l'Argentine et une dizaine d'autres équipes.

Pour ses calculs, Ben Hoban a comparé le tirage effectué vendredi avec un tirage purement théorique dans lequel les groupes auraient été composés en tenant uniquement compte du classement Fifa: les huit meilleures équipes dans le premier chapeau, les huit suivantes dans le chapeau 2, etc. Les groupes ainsi constitués, avec une équipe de chaque chapeau, auraient été d'une difficulté bien plus homogène que ceux issus du tirage de vendredi.

Si le classement Fifa est loin d'être parfait et est souvent critiqué pour les positions étranges qu'occupent certaines équipes (la Colombie est actuellement 4e, loin devant le Brésil, 10e), il est le seul classement officiel des sélections nationales en football et donc le seul moyen d'analyser de manière systématique et rigoureuse le résultat du tirage au sort.

Voici donc les résultats des calculs d'Hoban (plus le chiffre est élevé et plus le tirage est difficile):

Comment est-il arrivé à ce chiffre? Les détails des calculs sont sur le tableur, mais prenons l'exemple de la France.

Hoban a calculé la moyenne de classement Fifa des trois équipes qu'elle va rencontrer. La Suisse est 8e, l'Equateur 23e et le Honduras 41e, soit un total de 72, et une moyenne de 24. En soustrayant cette moyenne au classement Fifa de la France (19e), on arrive à un résultat de -5 qui montre que la France est a priori plus forte que la moyenne des autres équipes de son groupe.

En effectuant le même calcul avec le tirage théorique qui ne prendrait en compte que le classement Fifa, l'écart entre le classement de la France et la moyenne des classements de ses adversaires serait de -2, soit une différence de niveau théorique entre la France et ses adversaires un peu moindre. En soustrayant le -2 du tirage théorique au -5 du tirage réel, le trader arrive au chiffre de -3, qui est celui utilisé pour estimer la difficulté du tirage de la France.

En comparaison, le Ghana et les Etats-Unis finissent avec un nombre de 14, ce qui montre que les équipes qu'ils vont affronter sont mieux classées que celles qu'ils auraient rencontrées dans un tirage purement fondé sur le classement Fifa, tandis que le Nigeria et la Belgique obtiennent un -10.

Grégoire Fleurot
Grégoire Fleurot (799 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte