C'est dans l'actuSports

Mondial 2014: la vidéo qui montre que Sakho a bien inscrit un doublé

Laszlo Perelstein, mis à jour le 20.11.2013 à 14 h 21

Mamadou Sakho et Karim Benzema célèbre le 3e but de l'équipe de France. REUTERS/Benoit Tessier

Mamadou Sakho et Karim Benzema célèbre le 3e but de l'équipe de France. REUTERS/Benoit Tessier

L’équipe de France s’est qualifiée mardi soir en s’imposant face à l’Ukraine 3 buts à 0, devenant ainsi la première équipe européenne de l’histoire à remonter un handicap de deux buts à l’aller lors d'un match de barrage pour la Coupe du monde. Mamadou Sakho (22e, 72e) auteur d’un doublé et Karim Benzema (34e) ont réveillé le cauchemar français du sélectionneur ukrainien.

Sakho à la 72e, vraiment? Oui! Contrairement aux premières impressions, le footballeur français est bien l'auteur du troisième but, et non Oleg Gusev, comme cela a d'abord été rapporté. Il suffit de regarder le but sous un autre angle pour se rendre compte que c'est bien le défenseur français qui en est l'auteur.

Le mieux placé pour en juger, Mamadou Sakho lui-même, affirme que le ballon a touché son genoux. Pour la Fifa, instance suprême du football international, il n’était au début pourtant aucunement question d’un doublé. Certes «le but de la qualification, contre son camp d'Oleg Gusev sous la pression de Sakho, illustre parfaitement l'impact mis par les Français» mais c’est bien l’Ukrainien qui a marqué.

Une erreur semble-t-il rectifiée puisque le résumé du match sur le site officiel attribue désormais le but au Français.

Lors des éliminatoires, c’est toutefois l’UEFA qui fait autorité puisque c’est elle qui les organise en Europe, et l'instance dirigée par Platini rend aussi à Sakho ce qui appartient à Sakho. Le but qualificatif est attribué sur la version anglaise à la «pression construite petit à petit jusqu’à ce que Sakho transforme un centre de Ribéry». La version française rapporte même «un doublé de Mamadou Sakho, qui n'avait jamais marqué en bleu»

Un point de vue partagé par plusieurs sites français. Si l'Equipe affichait en premier lieu lors de son live Gusev comme buteur contre son camp, le quotidien sportif reconnaît désormais Sakho comme «également été très important devant, puisqu'il a inscrit un doublé». Et lui donne  dans son édition du jour «un air de Thuram».

De même, Eurosport écrit que Mamadou Sakho «a fait son Thuram, l'oubli défensif en moins» (en référence au doublé du défenseur lors de la demi-finale de la Coupe du monde 1998 face à la Croatie).

LCI titrait dans un premier temps «Vive Sakho, héros de France-Ukraine et auteur d'un but et demi», rappelant bien qu’à la 72e minute «Sakho mettait la pression sur Gusev et le contraignait quasiment à faire l'erreur fatale en trompant son gardien Pyatov». Le site reconnaît à présent son erreur et a changé le titre de son article désormais intitulé: «Vive Sakho, héros de France-Ukraine et auteur de deux buts»:

«Le Stade de France a chaviré de bonheur lorsque Mamadou Sakho a marqué un deuxième but (on a pensé un moment que le joueur français avait poussé un Ukrainien à marquer contre son camp le troisième but des Bleus (3-0), avant de rectifier).»

Etrangement, de nombreux médias étrangers préfèrent attribuer le but à l'Ukrainien. Pour le New York Times, c’est bien un «rebond opportun d’un défendeur ukrainien» qui a conduit à la qualification française. Même réaction en Italie dans La Gazzetta dello Sport ou dans le journal britannique The Guardian.

Capture d'écran de La Gazetta dello Sport, du NYT et du Guardian. Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Si certains tiennent tant à voir des joueurs marquer contre leur camp, qu'ils regardent celui du grec Vasilis Torosidis face à la Roumanie. 

Mamadou Sakho, quant à lui, ne s'est jamais posé la question de savoir s'il avait ou non marqué ce doublé puisque la réponse est évidente pour le footballeur. D'ailleurs, la chose ne lui «ne [lui] était jamais arrivée», rapporte RMC Sport. 

Laszlo Perelstein
Laszlo Perelstein (83 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte