C'est dans l'actuSports

Les médias étrangers soulignent la belle qualification des Bleus au mondial

Grégoire Fleurot, mis à jour le 20.11.2013 à 11 h 04

Les Bleus fêtent leur qualification pour la Coupe du monde 2014 face à l'Ukraine au Stade de France le 19 novembre 2013, REUTERS/Gonzalo Fuentes

Les Bleus fêtent leur qualification pour la Coupe du monde 2014 face à l'Ukraine au Stade de France le 19 novembre 2013, REUTERS/Gonzalo Fuentes

Si la qualification de l'équipe de France mardi 19 novembre pour la Coupe du monde a fait le bonheur de millions de supporters français, elle n'est pas passée inaperçue à l'étranger, où les médias soulignent la belle performance des Bleus et semblent plutôt se satisfaire de la présence d'une nation historique de plus au Brésil.

«Le meilleur mondial possible», peut-on ainsi lire en une du site du quotidien sportif espagnol Marca, qui se réjouit du fait que «toutes les grandes sélections» seront du voyage au Brésil et qu'il ne manquera aucun pays champion du monde si tant est que l'Uruguay valide son ticket jeudi, issue très probable étant donnée sa victoire 5-0 au match aller de son barrage face à la Jordanie.

L'autre grand journal sportif ibérique, As, souligne que la France s'est qualifiée pour le Brésil de manière «méritée, pas comme pendant les éliminatoires de 2010 quand Martin Hansson avait accordé le but de Gallas après une main d'Henry face à l'Irlande». Si Benzema semble bien en position de hors-jeu sur son but, As souligne que ce n'est que justice puisqu'il s'était vu refuser un but valable quelques minutes plus tôt.

La Gazzetta dello Sport, bible du foot italien, qualifie la victoire de «chef d'oeuvre» et retient la bonne performance de Paul Pogba, le jeune milieu de terrain devenu le chouchou des supporters de la Juventus. Le journal s'aventure sur le terrain des répercussions politiques de la victoire:

«Délire en France, il y a aussi une place pour les Bleus au Brésil. Résultat miraculeux pour une équipe que tout un pays donnait morte et qui est s'est réveillée avec orgueil. [...] Et dans les tribunes, Hollande se réjouit de sa possible remontée dans les sondages dans un pays déprimé par la crise qui peut se mettre à rêver grâce au Mondial.»

Le tabloïd allemand Bild a des préoccupations bien plus pragmatiques et écrit:

«La France va à la Coupe du monde, mais à quel point Ribéry est-il cassé avant le grand match de samedi contre Dortmund? La star du Bayern a été maltraité par les Ukrainiens. [...] Ribéry a dû se faire soigner la cheville à deux reprises.»

«Les mousquetaires français» ont réussi un come-back «palpitant» pour l'agence de presse Reuters, tandis que le Guardian évoque une performance «transformée et unifiée» des Bleus. Aux Etats-Unis, où le soccer ne cesse de gagner en popularité, le New York Times estime que l'équipe de France, qui a «inspiré plus de ressentiment que d'amour au cours des dernières années» avec notamment l'«ignominie» de son Mondial sud-africain, a gagné le droit de «faire amende honorable» en se qualifiant pour le Brésil.

Grégoire Fleurot
Grégoire Fleurot (799 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte