Shmuel Rosner

Shmuel Rosner

11 articles

Shmuel Rosner vit à Tel Aviv. Chroniqueur de Slate.com, il blogue tous les jours pour le Jerusalem Post.

Gaza-Israël, l’éternel recommencement

Gaza-Israël, l’éternel recommencement

L’affrontement actuel entre le Hamas et Israël finira comme tous les autres. Et c’est le plus souhaitable.

Les frontières de 1967, l'arme de distraction massive

Les frontières de 1967, l'arme de distraction massive

Selon Shmuel Rosner, chroniqueur israélien, Barack Obama n'aurait pas dû réactiver le débat israélo-palestinien sur le tracé antérieur à la Guerre des Six Jours.

Oublier Rabin

Oublier Rabin

Quinze ans après son assassinat, ce serait peut-être la meilleure façon d’honorer son héritage de simplicité, de rendre hommage à sa résistance instinctive à toute solennité, de marcher dans ses pas.

Israël-Palestine: l’art des faibles espérances

Israël-Palestine: l’art des faibles espérances

Personne ne croit à la réussite des pourparlers directs entre Israéliens et Palestiniens. Le point de vue d'un journaliste israélien.

Que va devenir l'Egypte après Hosni Moubarak?

Que va devenir l'Egypte après Hosni Moubarak?

Hosni Moubarak est très souffrant. Les occidentaux se trouvent devant le dilemme classique entre préférer la stabilité ou le changement.

Gaza abandonné au Hamas

Gaza abandonné au Hamas

Les radicaux et les terroristes ont plus de patience et de constance que la communauté internationale.

Flottille pour Gaza: une enquête sur quoi?

Flottille pour Gaza: une enquête sur quoi?

Nous savons ce qui s'est passé lors de l'intervention israélienne contre la flottille humanitaire se dirigeant vers Gaza.

Dire non à Obama

Dire non à Obama

Contrarier le président américain est presque devenu une mode.

Au Moyen-Orient, Obama est condamné à la patience

Au Moyen-Orient, Obama est condamné à la patience

La volonté du président américain se heurte à une conjonction de «non».

La fin des interventions militaires

La fin des interventions militaires

Le monde a perdu le goût de la confrontation, et les régimes voyous sont de plus en plus malins.

Une victoire de Moussavi n'aurait rien changé

Une victoire de Moussavi n'aurait rien changé

Une victoire de Moussavi aurait pu conduire à modifier le discours de Téhéran, mais la volonté d'hégémonie serait restée.

Newsletters