Jean-Michel Frodon

Jean-Michel Frodon

606 articles

Critique de cinéma, notamment pour Le Monde, Jean-Michel Frodon a dirigé les Cahiers du Cinéma. Il anime le blog Projection publique qui reprend ses articles de Slate, et collabore régulièrement avec la revue espagnole Caiman et le site chinois cinephilia.net. Auteur de nombreux ouvrages sur le cinéma, il est également enseignant à l'Ecole des Arts politiques de Sciences Po et à l'université de St Andrews (Ecosse).

«Grâce à Dieu», lumières et ombres d'une «affaire»

«Grâce à Dieu», lumières et ombres d'une «affaire»

Le film de François Ozon documente avec précision et sensibilité l'affaire de pédophilie dans le diocèse de Lyon et la naissance de l'action citoyenne qui en a permis la révélation.

Avanies historiques et beautés singulières de la Berlinale

Avanies historiques et beautés singulières de la Berlinale

À mi-parcours, le Festival de Berlin est d’ores et déjà marqué par une situation historique inédite. Mais il aura révélé, même à demi-enfouis dans une programmation toujours plus pléthorique, une poignée de films mémorables.

«Vice», plongée fabuleuse dans les mécanismes du pouvoir

«Vice», plongée fabuleuse dans les mécanismes du pouvoir

Le récit de l'ascension de Dick Cheney s'arrogeant les pleins pouvoirs à Washington grâce à la pusillanimité de George W. Bush puis à la sidération qui a suivi le 11-Septembre est un remarquable exemple des puissances de la fiction appliquée à des faits réels.

En France, protège-t-on (encore) l'indépendance du cinéma?

En France, protège-t-on (encore) l'indépendance du cinéma?

Plusieurs événements récents témoignent d’inquiétantes dérives dans l’action publique à propos du cinéma.

«Un grand voyage vers la nuit», expérience hallucinée

«Un grand voyage vers la nuit», expérience hallucinée

Le deuxième long-métrage du réalisateur chinois Bi Gan accompagne la quête amoureuse et mélancolique d'un homme dans ce qui n'est peut-être qu'un songe.

«L’Amour debout» et «Ulysse et Mona», deux pépites qui méritent toute notre attention

«L’Amour debout» et «Ulysse et Mona», deux pépites qui méritent toute notre attention

Les films de Michaël Dacheux et Sébastien Betbeder offrent des bonheurs d’invention, de vitalité et d’innocence joyeuse.

«Another Day of Life», voyage dans la guerre et le temps

«Another Day of Life», voyage dans la guerre et le temps

Images animées et documents authentiques s'associent pour raconter un moment d'extrême violence en Angola, tel que l'a vécu et décrit il y a plus de quarante ans Ryszard Kapuściński.

Les fleurs de cinéma et les épines politiques de «La Mule»

Les fleurs de cinéma et les épines politiques de «La Mule»

Le nouveau film de et avec Clint Eastwood confirme à la fois sa maestria de cinéaste et ses penchants idéologiques discutables.

«Doubles Vies», le jeu virtuose d'Assayas sur les inquiétudes et clichés contemporains

«Doubles Vies», le jeu virtuose d'Assayas sur les inquiétudes et clichés contemporains

Le nouveau film d’Olivier Assayas est servi par un quartet de très bons acteurs et actrices.

«Glass» ou les puissances infinies de la fable

«Glass» ou les puissances infinies de la fable

Virtuose et subtil, le nouveau film de Shyamalan associe les personnages de deux de ses précédentes réalisations pour déployer une spectaculaire méditation sur la croyance et la liberté.

«An Elephant Sitting Still», le désert de la tendresse

«An Elephant Sitting Still», le désert de la tendresse

En dérivant avec ses personnages dans un paysage humain et affectif dévasté, Hu Bo a signé avant de mourir une œuvre saluée.

«Les Révoltés», quand les archives de 1968 éclairent le présent

«Les Révoltés», quand les archives de 1968 éclairent le présent

Composé d’images réalisées en Mai 1968, le film de Michel Andrieu et Jacques Kebadian rend leur richesse aux événements et permet de prendre la mesure de ce qui a changé depuis.

Mieux vaut tard que jamais: voici la liste des films sortis en 2018 à rattraper

Mieux vaut tard que jamais: voici la liste des films sortis en 2018 à rattraper

Distribués sur les écrans français, mais trop souvent maintenus dans les marges du marketing et de la notoriété médiatique, de nombreux films ont marqué l'année et restent à découvrir.

Neuf DVD et coffrets pour un Noël de cinéphile

Neuf DVD et coffrets pour un Noël de cinéphile

Marginalisé par les plateformes en ligne, le DVD est de plus en plus l’occasion d’éditions soignées, souvent accompagnées de compléments audiovisuels ou imprimés de qualité.

Huit (vraiment) beaux livres de cinéma

Huit (vraiment) beaux livres de cinéma

Ce ne sont pas des «coffee table books», ces gros ouvrages illustrés très chers qu’on offre et qu'on ne lit jamais. Illustrés ou pas, gros ou non, ce sont des livres passionnants, qui traduisent une étonnante fécondité de l’édition dans le domaine du cinéma.

«Derniers Jours à Shibati» et la résistance du documentaire à l'ère de la post-vérité

«Derniers Jours à Shibati» et la résistance du documentaire à l'ère de la post-vérité

Consacré à la destruction d'un vieux quartier d'une mégapole chinoise, le film de Hendrick Dusollier est un excellent témoin des puissances, mais aussi des exigences du genre.

«Une affaire de famille», bricolage de survie en or fin

«Une affaire de famille», bricolage de survie en or fin

Le nouveau film de Kore-eda accompagne avec verve et émotion les membres d'une «famille» précaire, mais inventant en marge des lois et des normes sa propre façon d'exister.

«What You Gonna Do When the World’s on Fire?», la sensation épidermique de la force et de la peur

«What You Gonna Do When the World’s on Fire?», la sensation épidermique de la force et de la peur

Tourné dans le ghetto noir de la Nouvelle-Orléans, le documentaire de Roberto Minervini vibre d'une énergie en phase avec les combats quotidiens de personnalités différentes mais toutes impressionnantes.

C'est «Leto», c'est une histoire de musique, de révolte et d’amour

C'est «Leto», c'est une histoire de musique, de révolte et d’amour

Révélation du Festival de Cannes, le film de Kirill Serebrennikov évoque la déferlante punk rock sur l'empire soviétique agonisant avec une énergie et une sensibilité remarquables.

«Je considère les plateaux de tournage comme des parcs d’attraction»

«Je considère les plateaux de tournage comme des parcs d’attraction»

Entre burlesque et horreur, le sixième long-métrage de Mani Haghighi dessine à traits incisifs l'état de son pays, et confirme sa place singulière dans le cinéma iranien.

Newsletters