Jean-Michel Frodon

Jean-Michel Frodon

642 articles

Critique de cinéma, notamment pour Le Monde, Jean-Michel Frodon a dirigé les Cahiers du Cinéma. Il anime le blog Projection publique qui reprend ses articles de Slate, et collabore régulièrement avec la revue espagnole Caiman et le site chinois cinephilia.net. Auteur de nombreux ouvrages sur le cinéma, il est également enseignant à l'Ecole des Arts politiques de Sciences Po et à l'université de St Andrews (Ecosse).

Avec «Le Daim», à délirant, délirante et demie

Avec «Le Daim», à délirant, délirante et demie

Le nouveau film de Quentin Dupieux fabrique une fable absurde autour d'un serial killer obsessionnel et givré, invention nourrie d'une autre folie moins improbable, la pulsion créatrice.

Les puissances occultes et lumineuses de «Zombi Child»

Les puissances occultes et lumineuses de «Zombi Child»

Entre Haïti jadis et la France actuelle, le nouveau film de Bertrand Bonello invoque les magies blanche et noire du cinéma pour faire se répondre tragédie historique et drame sentimental.

«Les Particules», un autre monde à portée de jeunesse

«Les Particules», un autre monde à portée de jeunesse

Entre banalité du quotidien au lycée et expérience surnaturelle, le premier film du Suisse Blaise Harrison trouve sa place singulière dans le domaine très peuplé du cinéma de l'adolescence.

«Être vivant et le savoir» ou le parti pris des êtres

«Être vivant et le savoir» ou le parti pris des êtres

Le film d'Alain Cavalier avec son amie Emmanuèle Bernheim devait être une quête autour de sa propre mort. Mais une autre fatalité est venue bouleverser ce projet, et le porter sur les rivages du tragique.

«Parasite» et l'art du chaos

«Parasite» et l'art du chaos

Couronné de la Palme d'or, le film de Bong Joon-ho associe drame, burlesque et fantastique pour évoquer avec une vigueur élégante et dérangeante un monde d'injustice et d'inégalités.

L'humour très noir de «It Must Be Heaven» et les derniers feux du 72e Festival

L'humour très noir de «It Must Be Heaven» et les derniers feux du 72e Festival

Le film d'Elia Suleiman conclut en beauté une sélection globalement de très bon niveau. L’occasion de revenir aussi sur quelques outsiders marquants, sans oublier les inquiétudes à propos d’un système français menacé de fragilisation.

«Le Traître» dans la nuit de Cosa Nostra, et la pénible expérience «Mektoub»

«Le Traître» dans la nuit de Cosa Nostra, et la pénible expérience «Mektoub»

Le film de Marco Bellocchio reconstitue un épisode décisif de la lutte contre la Mafia, tandis qu'Abdellatif Kechiche plonge le public dans une interminable boucle bruyante et comateuse.

Les trois lumières: Bong Joon-ho, Desplechin et Gu Xiaogang

Les trois lumières: Bong Joon-ho, Desplechin et Gu Xiaogang

«Parasite» et son classicisme inventif, «Roubaix, une lumière» d’une douceur révolutionnaire et l'inattendu «Séjour dans les Monts Fuchun», la journée la plus convaincante jusqu'ici.

«Once Upon a Time… in Hollywood», il était plusieurs fois le cinéma du cinéma

«Once Upon a Time… in Hollywood», il était plusieurs fois le cinéma du cinéma

Très –trop?– attendu, le film de Quentin Tarantino joue avec les références du cinéma de genre, la légende de Hollywood et la mémoire d'un fait divers tragique.

Les désarrois du «jeune Ahmed», contre les regrettables bonnes places de caméra

Les désarrois du «jeune Ahmed», contre les regrettables bonnes places de caméra

Le film de Jean-Pierre et Luc Dardenne affronte sans complaisance ni préjugé l'abîme de la radicalisation violente. Exemplaire d'une résistance au conformisme de la mise en scène.

«Les Siffleurs» et autres nouvelles de l'Est

«Les Siffleurs» et autres nouvelles de l'Est

Le film du Roumain Corneliu Porumboiu, en compétition, est le marqueur le plus visible d'une présence en pointillé des cinémas d'Europe orientale, souvent associés à des partenaires de l'Ouest.

La sorcière et la sainte, par les chemins de traverse

La sorcière et la sainte, par les chemins de traverse

«Zombi Child» de Bertrand Bonello, à La Quinzaine des réalisateurs, et «Jeanne» de Bruno Dumont, à Un certain regard, inventent des évocations sidérantes et très émouvantes de jeunes personnages féminins.

Loach et Almodovar, le cinéma du nous et le cinéma du moi

Loach et Almodovar, le cinéma du nous et le cinéma du moi

Se succédant sur l'écran du Palais des festivals, «Douleur et gloire» du grand réalisateur espagnol et «Sorry We Missed You» du grand réalisateur anglais cristallisent deux idées du cinéma.

Croisette des esprits: bien réelle magie du cinéma

Croisette des esprits: bien réelle magie du cinéma

Venus du Brésil, du Sénégal, du Congo et de France, quatre films aussi remarquables que différents ont illuminé une journée d'une richesse merveilleuse, à tous les sens du mot.

Sur la Croisette, des sourires de toutes les couleurs

Sur la Croisette, des sourires de toutes les couleurs

Malgré leurs différences, les films d'ouverture des sélections cannoises jouent dans un registre peu courant dans les festivals, celui de l'humour. Mais il n'y a pas que les films d'ouverture...

«The Dead Don't Die», les morts-vivants manquent de souffle

«The Dead Don't Die», les morts-vivants manquent de souffle

Le film de Jim Jarmusch semblait cocher toutes les cases d'une ouverture réussie du Festival de Cannes, mais au-delà du talent du réalisateur et du casting, la proposition tourne court.

Le Qatar se voit déjà en haut de l'affiche du cinéma international

Le Qatar se voit déjà en haut de l'affiche du cinéma international

Au prochain Festival de Cannes, un nombre significatif de films auront été produits grâce au Doha Film Institute, organe de la stratégie de soft power de l'émirat dans le domaine du cinéma.

La quête cruelle et solaire de «Petra»

La quête cruelle et solaire de «Petra»

Dans le nouveau film de Jaime Rosales, une jeune femme à la recherche de son identité révèle un labyrinthe de passions et de rapports de force dans une mise en scène inventive et sensible.

Tourne-t-on (vraiment) trop de films en France?

Tourne-t-on (vraiment) trop de films en France?

L’idée se répand, relayée par les médias. Cette affirmation cache des stratégies fondées sur une doxa gestionnaire.

«Un tramway à Jérusalem» en route vers l'utopie nécessaire

«Un tramway à Jérusalem» en route vers l'utopie nécessaire

Amos Gitaï assemble des situations à bord du transport en commun pour composer avec humour et émotion l'esquisse d'une appartenance collective à un monde que tout divise.

Newsletters