Eric Le Boucher

Eric Le Boucher

544 articles

Eric Le Boucher est l'un des fondateurs de Slate.fr. Editorialiste aux Echos et à L'Opinion.

La discrète «américanisation» de l'Europe des capitaux

La discrète «américanisation» de l'Europe des capitaux

L'Union européenne du marché des capitaux est sur les rails. Elle doit aboutir, comme aux Etats-Unis, à atténuer le poids des banques dans le fonctionnement de l'économie. Un tournant historique qui eût mérité un débat.

La France a renoué avec la croissance, mais doit affronter trois écueils

La France a renoué avec la croissance, mais doit affronter trois écueils

Les baisses de l'euro et du pétrole ont fourni les ingrédients d'une reprise conjoncturelle, mais il reste trois crises à résoudre: mondiale, européenne et française.

Le demi-tour demi-avoué demi-réussi de François Hollande

Le demi-tour demi-avoué demi-réussi de François Hollande

Trois ans après le discours du Bourget, le président a radicalement changé de politique. Trop tard pour emmener derrière lui une majorité plus à gauche que lui. Un piège idéologique qui sera redoutable en 2017.

Arrêtons de dire que nos politiques sont impuissants face à la situation

Arrêtons de dire que nos politiques sont impuissants face à la situation

Le discours consistant à constater (ou à dénoncer) l'affaiblissement de nos dirigeants en raison des contraintes extérieures encourage le populisme. Car il existe des marges de manoeuvre, à condition de vraiment réformer.

Quand les politiques vont-ils se décider à nous parler de leur programme?

Quand les politiques vont-ils se décider à nous parler de leur programme?

Les dirigeants politiques ont, aujourd'hui, comme seul horizon le retour de la croissance. Mais que font-ils pour préparer nos sociétés à affronter les défis du futur? Les idées ne manquent pas. C'est la volonté qui fait défaut.

Vous ne voulez pas des populismes? Souciez-vous des classes moyennes

Vous ne voulez pas des populismes? Souciez-vous des classes moyennes

L'économie, qui avait privilégié la classe moyenne dans l'après-guerre, la laisse en déshérence depuis quarante ans. Aux Etats-Unis, Barack Obama s'efforce d'inverser la tendance. Ne serait-ce que pour corriger la dérive des inégalités.

David Cameron, un bon exemple du désarroi des politiques

David Cameron, un bon exemple du désarroi des politiques

La situation britannique illustre, comme aucune autre, l'impuissance des dirigeants politiques à contenir la défiance de l'opinion. David Cameron est la preuve que même un bon bilan économique ne suffit plus à convaincre.

Quelle peut être la deuxième «loi Macron» du gouvernement Valls?

Quelle peut être la deuxième «loi Macron» du gouvernement Valls?

Pour continuer d'aller de l'avant, le gouvernement devra trouver des réformes assez fortes pour restaurer la confiance, mais qui soient acceptables par sa majorité. Un exercice impossible auquel Manuel Valls est condamné.

Les Etats-Unis, de la superpuissance à la cyberpuissance

Les Etats-Unis, de la superpuissance à la cyberpuissance

Obama est le premier président à s'inscrire dans l'univers postmoderne, il se détache du puissant complexe militaro-industriel traditionnel pour s'adosser à la force des Californiens du Net.

La capitulation grecque

La capitulation grecque

Contrairement aux rodomontades, le gouvernement grec a fini par accepter les conditions de la troïka. Une dure leçon pour les populistes d'extrême gauche comme d'extrême droite.

Derrière le 49-3 se cache le congrès du PS

Derrière le 49-3 se cache le congrès du PS

Les grandes déclarations des uns et des autres sur la question du travail le dimanche ne servent que d’éblouissement idéologique alors que les choses importantes se passent dans les sombres coulisses: combien de voix chaque «motion» récoltera en juin? Qui mettra la main sur Solferino?

En Russie et en Grèce, le populisme face à la complexité du monde

En Russie et en Grèce, le populisme face à la complexité du monde

Les populistes au pouvoir paient cher leur refus de voir la réalité en face. L'esprit de compromis doit reprendre sa place afin de trouver les bonnes solutions en mariant austérité et relance.

Mario Draghi et les Grecs, c'est César contre les Hellènes

Mario Draghi et les Grecs, c'est César contre les Hellènes

En fermant ses guichets aux banques grecques, la BCE a pris une décision rude, vue d'Athènes, mais pleinement justifiée. Mario Draghi trace la voie la plus saine de sortie de la crise: à chacun son rôle, son travail et ses efforts.

Attention à ne pas décourager les Allemands

Attention à ne pas décourager les Allemands

Pour Berlin, les politiques budgétaire et monétaire sont des artifices dangereux: seule compte la compétitivité des entreprises. L'action de la BCE et le vote grec risquent de nourrir l'euroscepticisme outre-Rhin.

Syriza: avec l'automne viendra la déception

Syriza: avec l'automne viendra la déception

Au mieux, le gouvernement d'Alexis Tsipras pourra revenir de Bruxelles avec 2 milliards, 3 milliards d'euros? En tous cas, pas les 12 milliards nécessaires à l'application de son programme.

Le coucou suisse de la compétitivité

Le coucou suisse de la compétitivité

Le cavalier seul monétaire n'est pas de tout repos. Après la réévaluation brutale du franc suisse, la Confédération va devoir adopter des réformes douloureuses pour retrouver les 20% de compétitivité perdue.

L'Europe retrouve le goût de la synthèse, en attendant que la France s'y mette vraiment

L'Europe retrouve le goût de la synthèse, en attendant que la France s'y mette vraiment

Réaménager la dette grecque, laisser la BCE racheter des titres d'Etat, autoriser le dérapage temporaire des déficits: partout, en Europe, la culture du compromis s'installe pour sortir de la crise. La France doit suivre.

Modérés, levez-vous!

Modérés, levez-vous!

La social-démocratie est en danger d'abord parce que les humanistes ont déserté le champ de bataille des idées.

Bernard Maris était le respect, l’érudition et la gentillesse

Bernard Maris était le respect, l’érudition et la gentillesse

Agé de 68 ans, «l'oncle Bernard» de Charlie Hebdo défendait avec science, mais aussi avec originalité et loufoquerie, les thèses économiques de gauche dans le débat public.

Oubliez les déclinistes, voici venu les «çavapétistes»

Oubliez les déclinistes, voici venu les «çavapétistes»

Les milieux économiques parisiens ne trouvent «plus aucun motif» de croire que la situation du pays va aller mieux. Aux déclinistes s'ajoutent désormais une nouvelle catégorie: ceux qui croient à un prochain choc.

Newsletters