Fabien Escalona

Fabien Escalona

42 articles

Fabien Escalona est enseignant à Sciences Po Lyon et collaborateur scientifique au Cevipol (Université Libre de Bruxelles).

Populisme et radicalité: la confusion souveraine

Populisme et radicalité: la confusion souveraine

Dans son nouvel ouvrage «Peuple souverain», l'historien Pascal Ory se livre à une réflexion autour des notions de populisme et de radicalité. Peu confrontée aux travaux les plus récents sur le sujet, elle aboutit à des rapprochements douteux et n’évite pas certains poncifs.

FN / France Insoumise, deux stratégies contre l’euro

FN / France Insoumise, deux stratégies contre l’euro

Opposés à l’UE actuelle et critiques de la monnaie unique, le FN et les Insoumis ne convergent pas dans leur façon de traiter cet enjeu. Pour comprendre pourquoi, il faut se pencher sur la façon dont leurs idéologies sont structurées.

La gauche n'a pas à choisir entre la diversité et le peuple

La gauche n'a pas à choisir entre la diversité et le peuple

Retrouver le peuple en relativisant la défense des minorités est une impasse. Il est possible et nécessaire de combattre toutes les dominations sans céder à la spirale identitaire.

Matteo Renzi, victime collatérale de la politique de l'Union européenne

Matteo Renzi, victime collatérale de la politique de l'Union européenne

Renzi n’a pas changé l’UE, et son pays est resté prisonnier d’une zone monétaire peu dynamique. Comme d’autres chefs de gouvernement, il paie le poids croissant de l’intégration européenne dans les enjeux intérieurs, et la difficulté à peser sur son cours.

Le renoncement de François Hollande ou la social-démocratie épuisée

Le renoncement de François Hollande ou la social-démocratie épuisée

Depuis la crise de 2008, les partis de centre-gauche sont plus que jamais appelés à se réinventer. Les recettes sociale-libérales sont aussi épuisées que les remèdes keynésiens. En renonçant à poursuivre un second mandat, François Hollande admet son incapacité à penser le nouvel âge de la social-démocratie.

Fronde anti-Corbyn: le Labour est entré dans sa «phase critique»

Fronde anti-Corbyn: le Labour est entré dans sa «phase critique»

Un an après son élection, le leader du Parti travailliste est contraint de remettre en jeu son mandat. Dans tous les cas de figure, l’avenir du Labour s’annonce chaotique.

Paysage politique espagnol: travaux (toujours) en cours

Paysage politique espagnol: travaux (toujours) en cours

Le scrutin de ce dimanche a confirmé la difficulté rencontrée par les deux principaux partis à former seuls une majorité sans plébisciter les alternatives.

Pourquoi Jeremy Corbyn défend prudemment le «Remain»

Pourquoi Jeremy Corbyn défend prudemment le «Remain»

Le nouveau leader des travaillistes ne semble pas avoir renié ses analyses hostiles à l’intégration européenne. Plusieurs raisons l’ont toutefois incité à s’engager contre le «Brexit»... en prenant garde à ne pas se mêler aux autres supporters du «Remain».

Unidos Podemos: la véritable «belle alliance» de la gauche?

Unidos Podemos: la véritable «belle alliance» de la gauche?

Alors que la «belle alliance populaire» de Jean-Christophe Cambadélis ressemble toujours à une coquille vide en France, un autre rassemblement politique a été négligé en Espagne: celui de Podemos et de la Gauche unie.

Comment le camp Valls pousse la gauche dans le néoconservatisme

Comment le camp Valls pousse la gauche dans le néoconservatisme

Les vallsistes font le pari d’un combat militaire, sécuritaire et culturel.

Percée de la droite radicale: l'Europe bientôt ingouvernable?

Percée de la droite radicale: l'Europe bientôt ingouvernable?

Le succès de l'AfD aux élections régionales de ce week-end en Allemagne fait écho à la montée partout sur le Vieux Continent de mouvements oppositionnels au détriment des partis de gouvernement traditionnels.

Sur l’Europe, gauches radicales et droites nationalistes n’ont pas grand-chose en commun

Sur l’Europe, gauches radicales et droites nationalistes n’ont pas grand-chose en commun

Aux deux extrêmes du spectre politique, les partis cherchent à clarifier leur rapport à l’enjeu européen.

Podemos, ou la stratégie trop politique d’un parti en panne de fraîcheur

Podemos, ou la stratégie trop politique d’un parti en panne de fraîcheur

La stratégie hégémonique de Podemos semble avoir marqué le pas. Même si son score sera sans doute important, son discours a perdu en originalité et s’est coupé des mobilisations concrètes auxquelles il offrait un débouché.

Les gauches en panne face au nouvel ordre électoral

Les gauches en panne face au nouvel ordre électoral

Alors que la gauche de gouvernement attend le retour cyclique du beau temps, la gauche alternative est en faillite.

Comment les gauches portugaises se sont rassemblées contre l'austérité

Comment les gauches portugaises se sont rassemblées contre l'austérité

L'alternance au Portugal met en lumière la singularité politique d'un des «maillons faibles» de la zone euro.

L'union nationale n'existe pas? Tant mieux!

L'union nationale n'existe pas? Tant mieux!

Un débat démocratique vivant s’accommode mal de l’étouffement des différences d’opinion: l'essentiel est avant tout qu'il conserve sa civilité.

En Grèce, le vieil ordre politique est mort, mais le nouveau va-t-il durer?

En Grèce, le vieil ordre politique est mort, mais le nouveau va-t-il durer?

Syriza et les Grecs indépendants ont pu reconduire leur coalition gouvernementale au détriment des vieux partis traditionnels après les élections du 20 septembre, mais avec quelle marge de manœuvre?

En rassemblant la gauche, François Hollande pourrait la faire disparaître

En rassemblant la gauche, François Hollande pourrait la faire disparaître

Le chef de l'Etat a mis à nouveau en garde contre le risque de «dispersion» de son camp. Une manière de préserver ses chances pour 2017, mais aussi de réaffirmer un cap dont la question de la transformation sociale est absente.

Jeremy Corbyn, le candidat qui fait peur aux néo-travaillistes

Jeremy Corbyn, le candidat qui fait peur aux néo-travaillistes

Le représentant de l'aile gauche du Labour pourrait bien prendre la tête du parti au terme du scrutin qui s'ouvre aujourd'hui. Les trois autres candidats tentent de faire front, malgré un début de campagne raté.

Les sociaux-démocrates affichent leur divisions

Les sociaux-démocrates affichent leur divisions

Dans leur ensemble, les sociaux-démocrates ne souhaitent pas de «Grexit». Mais les plus modérés se sont jusque-là révélés incapables de contrebalancer la ligne intransigeante de l’Allemagne et ses alliés.

Newsletters