Pierre-Henri Ortiz

Pierre-Henri Ortiz

11 articles

Du parricide au terrorisme, ce que l’invention du droit nous apprend sur les «crimes monstrueux»

Du parricide au terrorisme, ce que l’invention du droit nous apprend sur les «crimes monstrueux»

Dans la France de 2018, il est difficile d’imaginer toute l’horreur que le parricide inspirait aux Romains de l’Antiquité.

Ponce Pilate et Jésus, une tension politique fondatrice

Ponce Pilate et Jésus, une tension politique fondatrice

Le germe de l’État moderne a vu le jour en l’an 30, nous rappelle l'historien Aldo Schiavone: quand la rencontre entre Jésus et Ponce Pilate scelle la distinction du politique et du religieux, et transforme les réalités du monde d'ici-bas en un instrument des finalités éternelles.

«Le nazisme est une réalité grossissante des aspects les plus inhumains de la modernité»

«Le nazisme est une réalité grossissante des aspects les plus inhumains de la modernité»

Le nazisme n’est pas seulement une horreur: c’est aussi une pensée (délirante) de la culture allemande dans sa globalité, et une entreprise de retour à l’âge d’or (fantasmé) de la «race» formée par cette culture. Une «révolution culturelle», donc. Entretien avec l'historien Johann Chapoutot à l'occasion de la sortie de son nouveau livre sur le sujet.

Pourquoi les nazis sont fans de Platon

Pourquoi les nazis sont fans de Platon

Et comment ils ont instrumentalisé les grands philosophes, et puisé leurs mythologies historiques dans l'Antiquité. Avec «La révolution culturelle nazie», l’historien Johann Chapoutot approfondit la compréhension de cette machinerie intellectuelle dévastatrice.

«Même lorsqu'ils tuent, les djihadistes sont convaincus de faire le bien»

«Même lorsqu'ils tuent, les djihadistes sont convaincus de faire le bien»

Retour sur le parcours et les motivations des djihadistes avec David Thomson, auteur d'un essai sur ces Français «en rupture avec la République».

Edgar Hilsenrath et le revers de l’histoire

Edgar Hilsenrath et le revers de l’histoire

Chronique d’un monde sans archive, sans mémoire et sans témoin.

Retrouver 14-18 : cent ans de cinéma vus par Laurent Véray

Retrouver 14-18 : cent ans de cinéma vus par Laurent Véray

Cet entretien constitue la troisième et dernière partie d’un grand entretien avec Laurent Véray, professeur d’études cinématographiques et audiovisuelles à l’université Paris III, portant sur le cinéma «de» et «sur» la Grande Guerre.

Des fictions d’archives: la Première Guerre mondiale et la bande dessinée

Des fictions d’archives: la Première Guerre mondiale et la bande dessinée

Hasard, sans doute: l’éclatement du premier conflit mondial est contemporain de la naissance de la bande dessinée, qui se détache alors des histoires illustrées. Hasard peut-être: autour du nom de Jacques Tardi, la guerre des tranchées accompagne un nouvel âge de l’histoire de la bande dessinée, celui de son anoblissement. Hasard, encore? Alors que nous célébrons le centenaire de «la Der des ders», celle-ci est devenue un objet privilégié de la bande dessinée du début du XXIe siècle dans toute sa diversité.

Animer une guerre statique: le Première Guerre mondiale et la bande dessinée

Animer une guerre statique: le Première Guerre mondiale et la bande dessinée

Hasard, sans doute: l’éclatement du premier conflit mondial est contemporain de la naissance de la bande dessinée, qui se détache alors des histoires illustrées. Hasard peut-être: autour du nom de Jacques Tardi, la guerre des tranchées accompagne un nouvel âge de l’histoire de la bande dessinée, celui de son anoblissement. Hasard, encore? Alors que nous célébrons le centenaire de «la Der des ders», celle-ci est devenue un objet privilégié de la bande dessinée du début du XXIe siècle dans toute sa diversité.

Première Guerre mondiale: la hiérarchie sociale au front

Première Guerre mondiale: la hiérarchie sociale au front

Deuxième partie du débat autour de la question: Quelle histoire sociale de la grande guerre? Emmanuel Saint-Fuscien et Nicolas Mariot débattent de la cohésion dans les tranchées. La guerre transformait-elle les relations sociales? Y avait-il un maintien, au combat, des hiérarchies préexistantes? Emergent deux visions, qui, sans être irréconciliables, dessinent une image très différente de la Grande Guerre.

De l'inquiétude démocratique (au Moyen Age)

De l'inquiétude démocratique (au Moyen Age)

Dans la lignée de Carlo Ginzburg, un essai d'iconographie politique pour mettre à distance les ressorts émotionnels de nos renoncements à la démocratie.

  • 0
Newsletters