Jean-Yves Camus

Jean-Yves Camus

5 articles

Jean-Yves Camus est directeur de l’Observatoire des radicalités politiques (Orap) à la Fondation Jean Jaurès et chercheur associé à l’IRIS.


 

L’Alliance pour la paix et la liberté, un nouveau parti transnational d’ultra-droite

L’Alliance pour la paix et la liberté, un nouveau parti transnational d’ultra-droite

Cette formation rassemble divers partis radicaux d’extrême droite, dont le NPD allemand et l’Aube dorée grecque, mais risque de rester confinée aux marges par l’inexorable normalisation des nationaux-populismes.

Aux sénatoriales aussi, il y a des électeurs «d'en haut» et «d'en bas»

Aux sénatoriales aussi, il y a des électeurs «d'en haut» et «d'en bas»

Le clivage entre des électeurs placés au cœur de l'appareil partisan et ceux qui, quasiment dans un autre univers, administrent au quotidien des petites villes ou villages, explique en partie l'élection de deux sénateurs FN.

Européennes: 50 nuances de droites, une typologie des radicalités politiques en Europe

Européennes: 50 nuances de droites, une typologie des radicalités politiques en Europe

Eurosceptiques? Populistes? Souverainistes? Partis d’extrême droite? A la veille des élections européennes, Jean-Yves Camus, directeur de l’Observatoire des radicalités politiques de la fondation Jean-Jaurès, dresse une typologie des droites européennes, une famille politique plus hétérogène que les sondages ne le montrent.

L'extrême droite municipale, ce n'est pas que le Front national

L'extrême droite municipale, ce n'est pas que le Front national

D’autres listes étaient présentées et/ou soutenues par la Ligue du sud de Jacques Bompard, le Parti de la France de Carl Lang et par Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac, respectivement dirigeants de l’œuvre française et des Jeunesses nationalistes, dissoutes par le gouvernement en juillet 2013.

A quoi sert le Rassemblement Bleu Marine? A intégrer ceux que le FN dédiabolisé n'assume plus

A quoi sert le Rassemblement Bleu Marine? A intégrer ceux que le FN dédiabolisé n'assume plus

Le RBM est à la fois un sas et une façade. C'est celui qui permet à la droite traditionnelle d'avancer vers les idées du FN, mais c'est aussi celui qui permet au FN d'avoir des monarchistes, des identitaires, des nationalistes-révolutionnaires, etc. sur ses listes.

Newsletters