Olivier Biffaud

Olivier Biffaud

94 articles

Olivier Biffaud, journaliste (Le Matin de Paris, Libération, Le Monde), blogueur à France Télévisions (Scènes politiques sur FranceTV info).

Vous les élirez, mais savez-vous avec qui siègeront vos eurodéputé·es?

Vous les élirez, mais savez-vous avec qui siègeront vos eurodéputé·es?

Le scrutin du 26 mai 2019 va inévitablement modifier les contours des groupes politiques du Parlement européen. L'enjeu est d'autant plus important pour la liste de la majorité présidentielle.

La nostalgie très française pour la Révolution

La nostalgie très française pour la Révolution

À 39%, nos concitoyennes et nos concitoyens sont acquis à l'idée de la révolution. Beaucoup plus qu'ailleurs en Europe. Souhait internationaliste ou nationaliste?

«Gilets jaunes»: l'exécutif s'est fait avoir une fois, il ne tolérera pas une deuxième

«Gilets jaunes»: l'exécutif s'est fait avoir une fois, il ne tolérera pas une deuxième

Après le fiasco du maintien de l’ordre sur les Champs-Élysées le 16 mars 2019, le Premier ministre prend des mesures qui marquent un tournant dans l'appréhension de la violence par le gouvernement.

Raphaël Glucksmann parviendra-t-il à sauver le PS?

Raphaël Glucksmann parviendra-t-il à sauver le PS?

En confiant la tête de la liste PS aux européennes au cofondateur de Place publique, le Premier secrétaire Olivier Faure semble jouer la survie du parti à quitte ou double.

Le Sénat est-il en guerre contre Emmanuel Macron?

Le Sénat est-il en guerre contre Emmanuel Macron?

Ses membres assurent que non, en se disant quand même agressés par l’Élysée. La réforme des institutions fait office de toile de fond.

François-Xavier Bellamy, encéphalogramme plat de la droite aux européennes

François-Xavier Bellamy, encéphalogramme plat de la droite aux européennes

Désigné fin janvier tête de liste du parti Les Républicains pour les élections du 26 mai, ce jeune professeur de philosophie conservateur ne semble pas faire bouger les lignes. 

La crise des «gilets jaunes», catalyseur des violences physiques et verbales

La crise des «gilets jaunes», catalyseur des violences physiques et verbales

Depuis trois mois, la France est secouée par un mouvement qui, au fil des semaines, a changé de nature. Il a ouvert les portes au complotisme et à l’antisémitisme.

Députés macronistes: la grogne ou la fronde?

Députés macronistes: la grogne ou la fronde?

Pour la première fois de la législature, cinquante députés du parti présidentiel se sont abstenus. La proposition de loi «anti-casseurs» risque-t-elle de faire imploser la Macronie?

Et de dix! Mais vous souvenez-vous des neuf précédents référendums de la Ve?

Et de dix! Mais vous souvenez-vous des neuf précédents référendums de la Ve?

Ira, ira pas? Le 26 mai ou pas? Emmanuel Macron va-t-il consulter le peuple par référendum? Anti-sèche des consultations référendaires depuis 1961, en attendant... 

Le PS et le quinquennat Hollande, l'inventaire qui cache la rupture

Le PS et le quinquennat Hollande, l'inventaire qui cache la rupture

Olivier Faure a affirmé son intention de rompre définitivement avec l’ancien président de la République, dans l'optique des européennes d'abord, mais surtout de la prochaine présidentielle.

Macron remonte dans l'opinion: magie noire, coup de chance ou stratégie efficace?

Macron remonte dans l'opinion: magie noire, coup de chance ou stratégie efficace?

Après les annonces de décembre sur le pouvoir d’achat et le lancement du grand débat national, le président de la République reprend la main.

Les gauches en miettes se dirigent vers un massacre aux européennes

Les gauches en miettes se dirigent vers un massacre aux européennes

De l’extrême gauche aux écologistes, en passant par LFI et le PS qui fut dominateur, les gauches risquent de partir en ordre dispersé vers les élections du mois de mai.

Les «gilets jaunes» ou la gouvernance impossible

Les «gilets jaunes» ou la gouvernance impossible

La résolution de la crise des «gilets jaunes» est un défi pour l’exécutif et le parti majoritaire, d’autant que les partis d’opposition sont à la remorque d’une fronde qui leur échappe.

«L'union du peuple», le jeu dangereux de Mélenchon

«L'union du peuple», le jeu dangereux de Mélenchon

Le leader de La France insoumise voit dans la crise des «gilets jaunes» la figure de l’union à la base qu’il appelle de ses vœux. Quitte à s’acoquiner avec l’autre bout de l’échiquier politique.

Wauquiez survivra-t-il aux élections européennes de 2019?

Wauquiez survivra-t-il aux élections européennes de 2019?

À l'aube d'une nouvelle année électorale avec les européennes, la droite est dans une situation compliquée: mauvais sondages pour son leader et intentions de vote en chute pour sa liste.

Présidentielle 2022: Mélenchon cédera-t-il la place à Mathilde Panot?

Présidentielle 2022: Mélenchon cédera-t-il la place à Mathilde Panot?

En cédant la place à Mathilde Panot pour la présidentielle 2022, Mélenchon pourrait désamorcer les tensions internes à son parti.

Les «gilets jaunes» peuvent-ils bousculer les élections européennes?

Les «gilets jaunes» peuvent-ils bousculer les élections européennes?

Un premier sondage, à chaud, crédite une potentielle liste «gilets jaunes» de 12% des intentions de vote. Des voix qu’elle prendrait surtout aux deux populismes, de droite et de gauche.

Le mouvement des «gilets jaunes» n'a pas d'équivalent sous la Ve République

Le mouvement des «gilets jaunes» n'a pas d'équivalent sous la Ve République

La contestation actuelle du pouvoir est unique. Sans leaders, incontrôlable, elle porte en germe la remise en cause violente des institutions.

Il devient urgent pour la France insoumise de revoir sa stratégie électorale

Il devient urgent pour la France insoumise de revoir sa stratégie électorale

Mauvaise passe pour Mélenchon: la candidate LFI a été battue dans la législative partielle de l'Essonne, et la nouvelle direction du PCF semble avoir opté pour l'autonomie.

La succession de Valls à l'Assemblée est un test pour Macron et Mélenchon

La succession de Valls à l'Assemblée est un test pour Macron et Mélenchon

La législative partielle du 18 novembre dans la première circonscription de l’Essonne se tient dans un contexte difficile pour les favoris LREM et LFI. L'extrême droite est en embuscade.

Newsletters