Thomas Guénolé

Thomas Guénolé

21 articles

Politologue (PhD Sciences Po CEVIPOF) et enseignant à Sciences Po. Essayiste, auteur de «Les jeunes de banlieue mangent-ils les enfants?» (Bord de l'Eau, 2015). Créateur du Prix du mensonge en politique, décerné chaque année par un jury de journalistes. A paraître: «La Mondialisation malheureuse» (First).

L’«israélisation» de la France n’existe pas

L’«israélisation» de la France n’existe pas

Cette théorie d’«israélisation» de la France, fausse, favorise l’extrême droite différentialiste et l’identitarisme, qui veut pousser la société française vers une mentalité d’apartheid.

Oui, Alain Juppé a changé: il est pire qu’avant

Oui, Alain Juppé a changé: il est pire qu’avant

Favori de la primaire de droite, Alain Juppé séduirait jusqu’à l’électorat de gauche. Un contresens, puisque ses propositions montrent qu’il s’est radicalisé depuis son passage à Matignon il y a vingt ans.

Après les attentats, le cirque politique va être de sortie

Après les attentats, le cirque politique va être de sortie

Le discours politique dans ce genre de circonstances est rodé. Et dangereux.

«Le jeune de banlieue», cet être «aussi réaliste qu'une licorne»

«Le jeune de banlieue», cet être «aussi réaliste qu'une licorne»

Clichés, voile, délinquance, situation sociale, antisémitisme... «Les Jeunes de banlieue mangent-ils les enfants?», l'essai de Thomas Guénolé qui paraît ce mardi 22 septembre, examine les principales questions soulevées dès qu'il est question du fameux «jeune de banlieue». Et tente de réhabiliter cette jeunesse urbaine qui effraie tant la population. Slate en livre quelques bonnes feuilles.

Non, déchristianiser les jours fériés n'est pas un «délire»

Non, déchristianiser les jours fériés n'est pas un «délire»

Une lettre ouverte à Marion Maréchal-Le Pen.

#JeSuisCharlie et Emmanuel Todd: la dangereuse excommunication de Manuel Valls

#JeSuisCharlie et Emmanuel Todd: la dangereuse excommunication de Manuel Valls

En conscience, le plan com’ du Premier ministre sur le dos de Charlie est tout à la fois moralement indécent, démocratiquement dangereux et émotionnellement insupportable.

Succès de Zemmour et montée du FN: Ruquier a raison, les médias sont co-responsables

Succès de Zemmour et montée du FN: Ruquier a raison, les médias sont co-responsables

Parce qu’ils l’ont massivement surexposé pendant plusieurs années, les médias ont une part de responsabilité directe dans la propagation, la banalisation et le succès des thèses d’Eric Zemmour

Oui, il y a bien deux FN: l’un est républicain, l’autre pas

Oui, il y a bien deux FN: l’un est républicain, l’autre pas

Le politologue Thomas Guénolé, qui établit une distinction entre «FN lepéniste et FN philippiste», répond à l'article d'Eric Dupin publié sur Slate au lendemain de la victoire du PS dans la législative partielle du Doubs.

Primaire PS, primaire UMP: les sondages sont-ils fiables?

Primaire PS, primaire UMP: les sondages sont-ils fiables?

Il est important de rappeler l'ampleur des intervalles dans les sondages qui étudient un sous-groupe d'un échantillon, comme les sympathisants de gauche ou de droite. Au risque d'oublier que ces fourchettes sont parfois des râteaux...

Le Pen-Philippot: la marionnette et l’homme-orchestre

Le Pen-Philippot: la marionnette et l’homme-orchestre

Il faudra attendre 2017 pour savoir si le vice-président responsable de la stratégie et du programme du Front national aura réussi son pari: la normalisation du parti.

Projections: on est le lendemain des régionales de 2015 et le FN a remporté deux super-régions, Nord-Picardie et Paca

Projections: on est le lendemain des régionales de 2015 et le FN a remporté deux super-régions, Nord-Picardie et Paca

Une analyse des possibles résultats si le rapport de forces politique était semblable à celui des dernières européennes.

Les électeurs qui votent FN votent pétainiste

Les électeurs qui votent FN votent pétainiste

Mettons-nous d'accord. Ceux qui votent FN ne sont pas des pétainistes. En revanche, le parti pour lequel ils votent, lui, il l’est. Le leur expliquer, ce n’est pas les insulter.

Nicolas Sarkozy est le Damoclès de la vie politique française

Nicolas Sarkozy est le Damoclès de la vie politique française

La question est de savoir qui de l'ex-Président ou des épées va l'emporter. En jeu, sa candidature en 2017.

La défense Copé, ou comment avoir l’air encore plus coupable

La défense Copé, ou comment avoir l’air encore plus coupable

Théorie du complot, diversion, attaque ad hominem... Quelles sont les stratégies de défense qui s'offrent à Jean-François Copé, et quelles sont leurs limites?

Typologie: le jeu des quatre familles de l'UMP

Typologie: le jeu des quatre familles de l'UMP

Sept ingrédients, quatre familles et un cocktail d'idées: à deux mois des municipales, état des lieux des mouvements qui composent le principal parti d'opposition.

UMP-FN: la valse à quatre temps ratée de François Fillon

UMP-FN: la valse à quatre temps ratée de François Fillon

En singeant la stratégie de Nicolas Sarkozy puis de Jean-François Copé pour accaparer l'attention des médias, l’ancien Premier ministre rappelle qu'il est excellent en défense, mais maladroit en attaque et piètre en communication médiatique.

Le match Copé-Fillon n'est qu'une demi-finale

Le match Copé-Fillon n'est qu'une demi-finale

La campagne pour l’élection du président de l’UMP s’achève, le résultat du vote est imminent. C'est l’occasion de tirer cinq enseignements en guise de bilan.

«Racisme anti-blanc»: la valse à quatre temps de Jean-François Copé

«Racisme anti-blanc»: la valse à quatre temps de Jean-François Copé

Provocation, requalification, victimisation, accaparement: avec sa sortie médiatique de mercredi, le candidat à la présidence de l'UMP rejoue la scène du «racailles» de Nicolas Sarkozy, selon le politologue Thomas Guenole.

Wikileaks: le combat de Julian Assange n'est pas anti-américain

Wikileaks: le combat de Julian Assange n'est pas anti-américain

Et les Etats font une erreur en postulant que l'organisation se délitera si son leader charismatique est «supprimé».

La réunification du centre, ou le supplice de Sisyphe

La réunification du centre, ou le supplice de Sisyphe

L'échec de Bayrou offre une fenêtre à Borloo pour prendre pied au centre. Devenir la force dominante à droite lui demandera en revanche de séduire les électeurs «ni gauche ni droite» et d'affronter l'UMP avec 2017 pour perspective.

  • 0
  • 1
Newsletters