Élise Costa

Élise Costa

294 articles

Chroniqueuse judiciaire

«Je ne comprenais pas pourquoi elle faisait autant d'enfants»

«Je ne comprenais pas pourquoi elle faisait autant d'enfants»

[Épisode 1] Dans la culture hmong, donner naissance à un garçon permet de préserver la lignée et ainsi de réussir sa vie. Hélène voulait à tout prix réussir la sienne.

«Que vous l'attrapiez vous et votre famille, c'est pas mon problème!»

«Que vous l'attrapiez vous et votre famille, c'est pas mon problème!»

Expulsée de son logement en pleine crise du Covid-19, une infirmière a poursuivi ses propriétaires.

«J'ai tué Christine. On n'en parle plus»

«J'ai tué Christine. On n'en parle plus»

[Épisode 4] Le corps de Christine est découvert en juin 2014, grâce aux indications d'Audrey. Mais celle-ci n'était peut-être pas la seule à savoir où il était enterré.

«Les violences conjugales, il faut les vivre pour savoir ce que c'est»

«Les violences conjugales, il faut les vivre pour savoir ce que c'est»

[Épisode 3] La cour d'assises s'interroge: pourquoi Audrey n'a-t-elle pas quitté et dénoncé Fabien, qui la battait?

«Je voudrais avoir des nouvelles de Maman, où est Maman?»

«Je voudrais avoir des nouvelles de Maman, où est Maman?»

[Épisode 2] En 2010, douze ans après la disparition de Christine, Fabien appelle les gendarmes. Il a des doutes sur Audrey, sa désormais ex-compagne.

«On ne fait pas ça, normalement. On ne va pas avec le conjoint de sa sœur»

«On ne fait pas ça, normalement. On ne va pas avec le conjoint de sa sœur»

[Épisode 1] Avec sa cadette Christine, Audrey partageait un toit et un homme.

«Faites entrer l'accusé», une certaine idée du fait divers

«Faites entrer l'accusé», une certaine idée du fait divers

Voilà vingt ans que «FELA» retrace les grandes affaires criminelles françaises. Son producteur Christian Gerin et son réalisateur Bernard Faroux reviennent sur les fondements de l'émission.

Une série fatale

Une série fatale

Épisode 26 - Superstition ou malédiction ?

Où est passé Jacky ?

Où est passé Jacky ?

Épisode 25 - Disparition mystérieuse dans un hôpital.

La phrase de trop

La phrase de trop

Épisode 24 - Comment surgit le point de non-retour ?

Viré pour une sieste

Viré pour une sieste

Épisode 23 - Le tribunal du tweet.

Ce que l'on ne dit pas

Ce que l'on ne dit pas

Épisode 22 - Ce qui se passe au tribunal doit-il rester au tribunal ?

«Vous pensez, vous, que vous êtes le meilleur papa du monde?»

«Vous pensez, vous, que vous êtes le meilleur papa du monde?»

[Épisode 4] Le 15 janvier 2020, la cour d'assises de Nanterre rendait son verdict à l'encontre de Christophe Jallageas, accusé du meurtre de sa compagne Ghylaine Bouchait.

«Papa, il a versé le gaz jaune sur Maman, et après, Maman est morte»

«Papa, il a versé le gaz jaune sur Maman, et après, Maman est morte»

[Épisode 3] Que s'est-il précisément passé, la nuit de l'incendie? Ghylaine ne peut plus répondre, Christophe ne se souvient pas. Mais leur fille Agate, 7 ans, était elle aussi présente sur les lieux.

La pire défense

La pire défense

Épisode 21 - Comment mal se défendre dans un procès ?

«Arrête, Papa! Laisse Maman tranquille!»

«Arrête, Papa! Laisse Maman tranquille!»

[Épisode 2] Christophe ne dort plus. Il a découvert que sa compagne Ghylaine entretient une liaison avec un certain Éric. Dans leur appartement du Plessis-Robinson, la tension monte.

«J'ai vu tout le bas de son corps… C'était noir»

«J'ai vu tout le bas de son corps… C'était noir»

[Épisode 1] Un soir de 2017, dans un immeuble du Plessis-Robinson, des voisins accourent pour tenter de maîtriser l'incendie dévorant un appartement. Une fillette est sauvée des flammes.

«J'avais l'intention de tuer quelqu'un et là c'était l'opportunité»

«J'avais l'intention de tuer quelqu'un et là c'était l'opportunité»

Aux abords d'un lycée, un pique-nique en forêt, deux camarades, deux coups de couteau «pour rigoler».

Le silence des voisins

Le silence des voisins

Épisode 20 - Qu’auriez-vous fait à leur place ?

«La mère, elle encourageait beaucoup Anaïs»

«La mère, elle encourageait beaucoup Anaïs»

[Épisode 3] Avant que les juges ne rendent leur verdict, la cour se penche sur la responsabilité de Marie-Karine, la mère d'Anaïs, dans les violences subies par Judith.

Le cadavre sans tête

Le cadavre sans tête

Épisode 19 - Les monstres n’existent pas, il n’y a que des gens qui commettent des actes monstrueux.

«C'est ignoble, j'ai détruit une jeune fille»

«C'est ignoble, j'ai détruit une jeune fille»

[Épisode 2] Les expériences douloureuses vécues par Anaïs ont modelé son rapport aux autres, avec des conséquences parfois dévastatrices.

«Tout un chacun, demain, peut prendre une photo avec son smartphone pour nuire à son collègue!»

«Tout un chacun, demain, peut prendre une photo avec son smartphone pour nuire à son collègue!»

Septembre 2018, Adama Cissé, agent de propreté parisien, s'endort dans la rue pendant sa pause. Une passante prend une photo et la tweete, provoquant son licenciement. Ce mardi 14 janvier, il passait devant les prud'hommes.

«C'est pas possible, de faire ça à quelqu'un»

«C'est pas possible, de faire ça à quelqu'un»

[Épisode 1] Un jour, Judith rentre dans sa famille après plus de deux ans d'absence. Sa mère et son frère ne tardent pas à découvrir les sévices qu'elle a subis.

Stress à tous les étages

Stress à tous les étages

Épisode 18 - L'angoisse du président de la cour d'assises.

Avocat contre avocats

Avocat contre avocats

Épisode 17 - Il y a les bons avocats, et les mauvais avocats.

«Il fallait qu'elle paye la souffrance que je ressentais»

«Il fallait qu'elle paye la souffrance que je ressentais»

[Épisode 5] Au dernier jour du procès de Sophie Masala, accusée du meurtre de sa collègue Marilyne Planche, la cour tente de dissiper les ultimes zones d'ombre avant que le verdict ne tombe.

Un crime d'amour-propre

Un crime d'amour-propre

Épisode 16 - Argent, sexe ou pouvoir ?

«On rentrait dans son jeu. Sauf que nous, on arrivait à en sortir et elle, elle en sortait pas»

«On rentrait dans son jeu. Sauf que nous, on arrivait à en sortir et elle, elle en sortait pas»

[Épisode 4] Enfant, Sophie Masala souffrait de la rivalité que sa mère lui avait imposée. Face à Marilyne, les rôles se sont inversés.

«C'est malheureux à dire, mais ça m'a fait du bien de taper»

«C'est malheureux à dire, mais ça m'a fait du bien de taper»

[Épisode 3] Remontée contre sa collègue Marilyne Planche, Sophie Masala décide d'aller la voir à son domicile pour vider son sac.

Crimes et dénis

Crimes et dénis

Épisode 15 - Deux accusés pour le même meurtre.

«Marilyne, il y a un gros problème avec Sophie»

«Marilyne, il y a un gros problème avec Sophie»

[Épisode 2] La famille et les collègues de Marilyne Planche commencent à s'inquiéter. Ils ne l'ont pas vue depuis quelque temps, et ils reçoivent des messages étranges de son portable.

«Son bureau était un bordel innommable, mais paradoxalement, elle était très sérieuse»

«Son bureau était un bordel innommable, mais paradoxalement, elle était très sérieuse»

[Épisode 1] Marilyne, 54 ans, travaillait depuis plus de vingt ans à l'Agefiph de Toulouse. Jusqu'à son départ en arrêt maladie, le 19 avril 2016, elle y avait trouvé un «rythme de croisière».

«Je comprends qu'il y a quelqu'un, je prends le plus grand couteau»

«Je comprends qu'il y a quelqu'un, je prends le plus grand couteau»

[Épisode 4] Trouver un homme dans l'appartement qu'il habite avec sa petite amie, lui sauter dessus, plaider le crime passionnel. Charles Sievers a réalisé le scénario qu'il avait écrit six ans avant.

Longues peines et petits chiens

Longues peines et petits chiens

Épisode 14 - Fifi le caniche.

«Je préférerais un amour un peu moins excessif mais un quotidien plus serein»

«Je préférerais un amour un peu moins excessif mais un quotidien plus serein»

[Épisode 3] Dans le pas de deux destructeurs qu'était devenu le couple de Charles et Paolina, le besoin de séduire de l'un répondait à celui de se sentir aimée de l'autre.

«C'est un crime passionnel, ça se défend très bien au tribunal»

«C'est un crime passionnel, ça se défend très bien au tribunal»

[Épisode 2] 00h20, dans la nuit du 4 au 5 janvier 2017. Charles glisse la clé de son appartement dans la serrure. À l'intérieur, sa petite amie Paolina et un autre homme, nus sur le lit.

«Quand ils se sont mis ensemble, pour moi, c'était une catastrophe»

«Quand ils se sont mis ensemble, pour moi, c'était une catastrophe»

[Épisode 1] Charles et Paolina se connaissent depuis l'enfance. Quand ils se retrouvent, à l'âge adulte, les deux jeunes gens entament une relation amoureuse qui se révélera vite toxique.

Le sourire de l'accusé

Le sourire de l'accusé

Épisode 13 - Deux semaines d'audience face-à-face.

Un parasite au tribunal

Un parasite au tribunal

Épisode 12 - Ne vous approchez pas de lui.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio