Élise Costa

Élise Costa

278 articles

Chroniqueuse judiciaire

«Tuer volontairement, c'est pas bien. J'adore les animaux!»

«Tuer volontairement, c'est pas bien. J'adore les animaux!»

[Épisode 6] Séparé de ses parents Hubert Caouissin et Lydie Troadec, «le petit» a dû se reconstruire au milieu d'une famille dévastée. Partagé entre sa colère et l'amour d'un père cramponné à ses délires paranoïaques.

«Pour des sommes comme ça, on éradique des familles sans problème»

«Pour des sommes comme ça, on éradique des familles sans problème»

[Épisode 5] Le 5 juillet 2014, une réunion de famille chez Renée Troadec tourne à l'empoignade. Hubert Caouissin, soutenu par sa belle-mère, accuse son beau-frère Pascal d'avoir volé de l'or. Lydie Troadec, elle, enregistre la conversation en douce.

«Si j'avais des étudiants en psy qui se demandaient ce qu'est le délire, je leur parlerais d'Hubert Caouissin»

«Si j'avais des étudiants en psy qui se demandaient ce qu'est le délire, je leur parlerais d'Hubert Caouissin»

[Épisode 4] Les quatre psychiatres qui ont expertisé le meurtrier de la famille Troadec se succèdent à la barre. Si la tragédie peut trouver sa source en 2013, 2006 voire 1940, tous s'accordent sur l'événement déclencheur.

«Je pensais que le démembrement n'était compatible qu'avec certains profils»

«Je pensais que le démembrement n'était compatible qu'avec certains profils»

[Épisode 3] En garde à vue dans le cadre de la disparition de la famille Troadec, Hubert Caouissin ne va rien épargner aux officiers de police judiciaire. Huit heures durant, il raconte avec minutie, sans interruption, ce qu'il est advenu des corps de ses victimes.

«Encore un drame familial! La presse va en faire un thriller pendant des semaines»

«Encore un drame familial! La presse va en faire un thriller pendant des semaines»

[Épisode 2] À la cour d'assises de la Loire-Atlantique, Hubert Caouissin raconte sa version de la nuit du quadruple meurtre des Troadec. Et les proches de la famille, l'attente de nouveaux éléments de l'enquête devant les chaînes d'information.

«Pascal ne voudra pas s'arranger, il préférera nous éliminer»

«Pascal ne voudra pas s'arranger, il préférera nous éliminer»

[Épisode 1] En 2011, la belle-famille d'Hubert Caouissin a soudainement changé de train de vie, sans explication. Lorsque trois ans plus tard, Renée Troadec lui parle d'un sac de pièces d'or trouvé par son défunt mari, il comprend: Pascal, le frère de sa compagne Lydie, a récupéré le magot familial.

Les enfants détruits, 2ème partie

Les enfants détruits, 2ème partie

Épisode 47 - Le dossier de l’avocate générale.

«Monsieur Lelandais n'a pas de soulagement émotionnel en avouant»

«Monsieur Lelandais n'a pas de soulagement émotionnel en avouant»

[Épisode 6] À la cour d'assises de la Savoie, les experts analysent la personnalité de l'accusé et les proches d'Arthur Noyer espèrent savoir ce qui s'est passé la nuit de sa mort. Mais selon l'être qui l'édicte, la vérité appartient à tous et à personne à la fois.

Les enfants détruits, 1ère partie

Les enfants détruits, 1ère partie

Épisode 46 - Qu’est-il arrivé à la partie civile ?

«Tu le sais au fond de toi. Tu peux pas dire que c'est un accident»

«Tu le sais au fond de toi. Tu peux pas dire que c'est un accident»

[Épisode 5] Tout au long de l'année 2017, c'est dans une déprime sourde que s'enfonce Nordahl Lelandais. Jusqu'au «basculement».

«Il y avait deux Nordahl. Côté Chambéry, un ange, côté Pont-de-Beauvoisin, un démon»

«Il y avait deux Nordahl. Côté Chambéry, un ange, côté Pont-de-Beauvoisin, un démon»

[Épisode 4] À la barre, proches et experts se succèdent, dévoilant des pans de la personnalité de Lelandais, entre excitation sexuelle permanente et chantages au suicide.

«Je ne le sens pas. Il est trop propre sur lui pour être honnête»

«Je ne le sens pas. Il est trop propre sur lui pour être honnête»

[Épisode 3] Sans le savoir, la mère d'Arthur Noyer avait déjà entendu parler du meurtrier de son fils. Ce dernier lui avait raconté une rencontre désagréable avec un ancien maître-chien, quelques jours avant sa disparition.

«Vous vous levez le matin, vous voyez la photo de votre gamin et vous ne le trouvez pas»

«Vous vous levez le matin, vous voyez la photo de votre gamin et vous ne le trouvez pas»

[Épisode 2] Arthur Noyer est un des meilleurs éléments du 13e bataillon de chasseurs alpins. Alors quand mercredi 12 avril 2017, il manque au rapport de 8h, tout le monde le sait déjà: ce n'est pas normal.

La victime inconnue

La victime inconnue

Épisode 45 - Quand la brutalité engloutit une vie entière.

«Vous voulez que je vous parle de Nordahl, je n'ai à vous raconter que des moments sympas»

«Vous voulez que je vous parle de Nordahl, je n'ai à vous raconter que des moments sympas»

[Épisode 1] Face à la cour d'assises de la Savoie, Nazim assure comprendre ce qu'il se passe. Intellectuellement, il conçoit. Mais il n'arrive pas à associer son ami Nordahl Lelandais aux meurtres de la petite Maëlys de Araujo et du caporal Arthur Noyer.

«On sait tous que la prison n'est pas une solution»

«On sait tous que la prison n'est pas une solution»

Épisode 5 – Pourquoi personne ne sort ni indemne ni vraiment meilleur d'un séjour en maison d'arrêt.

Le pull-over rouge, trente ans après

Le pull-over rouge, trente ans après

Épisode 44 - Le risque zéro n’existe pas.

«Le cul en prison, la tête dehors»

«Le cul en prison, la tête dehors»

Épisode 4 – Que se passe-t-il lorsqu'on sort de prison?

«Le parloir, c'est une bouffée d'oxygène, ça te regonfle une semaine»

«Le parloir, c'est une bouffée d'oxygène, ça te regonfle une semaine»

Comment l'univers de la détention bouleverse le rapport à l'autre.

Les amants de la grotte

Les amants de la grotte

Épisode 43 - L'expansion des sentiments.

«On a dû l'attacher, lui mettre plein de coups de fourchette dans les jambes pour le calmer»

«On a dû l'attacher, lui mettre plein de coups de fourchette dans les jambes pour le calmer»

Derrière les barreaux, difficile d'assurer la sécurité.

«Les premiers jours, quand tu ouvres les yeux, tu crois que tu es chez toi»

«Les premiers jours, quand tu ouvres les yeux, tu crois que tu es chez toi»

Une journée derrière les barreaux, récits croisés de Sophie, gardienne, et de Karim, détenu.

L'honneur du médecin légiste

L'honneur du médecin légiste

Épisode 42 - La médecine des victimes.

Prologue: «On dit toujours: “Tu vas finir en prison”. Mais la prison, on ne sait pas ce que c'est»

Prologue: «On dit toujours: “Tu vas finir en prison”. Mais la prison, on ne sait pas ce que c'est»

Condamné à une peine de huit mois en maison d'arrêt, Karim raconte les premières journées d'un détenu.

«Pourquoi Ranucci ne nous a pas pris tous les deux?»

«Pourquoi Ranucci ne nous a pas pris tous les deux?»

[Épisode 4] Jean-Baptiste Rambla dit avoir fait à Cintia Lunimbu ce qu'il rêvait de faire à Gilles Perrault, l'auteur du livre jetant un doute sur la culpabilité de Christian Ranucci. Avant de réaliser qu'il a tué la jeune femme de 20 ans comme Ranucci, sa sœur de 8 ans.

Hélène et les cinq filles

Hélène et les cinq filles

Épisode 41 - Un garçon pour l'honneur familial.

«Je ne pensais pas que ça m'amènerait à commettre cet acte monstrueux»

«Je ne pensais pas que ça m'amènerait à commettre cet acte monstrueux»

[Épisode 3] Six mois avant le meurtre de Cintia Lunimbu, la libération conditionnelle de Jean-Baptiste Rambla commence. Pour les professionnels du service pénitentiaire, tous les voyants sont au vert. C'était sans compter la cocaïne, une rencontre inopportune et l'ombre de l'affaire Ranucci.

«Il ne s'agit pas de se demander si Jean-Baptiste Rambla devait sortir ou ne pas sortir»

«Il ne s'agit pas de se demander si Jean-Baptiste Rambla devait sortir ou ne pas sortir»

[Épisode 2] L'ADN retrouvé dans l'appartement de Cintia Lunimbu en 2017 correspond à celui de l'auteur du meurtre de Corinne Beidl en 2004, surnommé «le petit Jean» lorsque sa sœur Maria-Dolorès a été tuée par Christian Ranucci en 1974.

«J'ai vu le corps de ma fille. Méconnaissable»

«J'ai vu le corps de ma fille. Méconnaissable»

[Épisode 1] Un week-end de juillet 2017, plusieurs personnes vont frapper successivement à la porte d'un studio situé au 35, place des Tiercerettes, à Toulouse. Son amie Maria, son petit ami Aimar, son père Alberto... Tous tentent de joindre Cintia Lunimbu, en vain.

L’incendiaire et les héros

L’incendiaire et les héros

Épisode 40 - La médaille du courage.

Le serial creveur de pneus

Le serial creveur de pneus

Épisode 39 - L’emmerdeur de la ville.

«Pourquoi j'aurais fait ça cinq ans après alors que j'avais refait ma vie?»

«Pourquoi j'aurais fait ça cinq ans après alors que j'avais refait ma vie?»

[Épisode 5] Accusé d'avoir assassiné Patrick Isoird et soupçonné d'avoir tué son épouse, Rémi Chesne persiste à clamer son innocence dans les derniers jours de son procès.

L’empoisonneur de vieilles dames

L’empoisonneur de vieilles dames

Épisode 38 - Une histoire d’amitié.

«J'ai cru que j'allais rester dans cette grotte et jamais ressortir»

«J'ai cru que j'allais rester dans cette grotte et jamais ressortir»

[Épisode 4] Rémi Chesne a un gros problème. Patrick Isoird lui doit de l'argent, et à cause de lui, il risque de tout perdre. Audrey Louvet, pour aider son ami en difficulté financière, n'a qu'une mission à accomplir.

«Il faudrait peut-être aller voir à la grotte»

«Il faudrait peut-être aller voir à la grotte»

[Épisode 3] Un soir, Sophie D. regarde l'émission «Crimes» consacrée à la disparition de Patrick Isoird. Elle note le numéro affiché en bas de l'écran. Hésite, puis appelle. Quelque temps plus tard, les enquêteurs du SRPJ de Montpellier sonnent à sa porte.

«Elle s'est pendue, soi-disant»

«Elle s'est pendue, soi-disant»

[Épisode 2] Le 5 juillet 2009 en pleine nuit, Rémi Chesne appelle son voisin en panique. Dans son garage, le corps de sa femme Nadège, inerte. La veille, elle est rentrée très tard d'une soirée entre collègues, dont un ne la laisse pas indifférente.

«Quand une femme vous interpelle au bout d'un an de célibat…»

«Quand une femme vous interpelle au bout d'un an de célibat…»

[Épisode 1] La famille et les amis de Patrick Isoird savent une chose: il ne raterait jamais un spectacle de sa fille. Pourtant, le 23 juin 2014, il n'est pas au rendez-vous. Quelque temps auparavant, une femme rencontrée sept ans plus tôt a refait surface.

Erreur de diagnostic

Erreur de diagnostic

Épisode 37 - Le combat d'un père.

Le pire des chagrins

Le pire des chagrins

Épisode 36 - Le deuil pathologique.

«On ne tue pas gratuitement, n'est-ce pas Jonathann?»

«On ne tue pas gratuitement, n'est-ce pas Jonathann?»

[Épisode 7] À Vesoul, le procès de Jonathann Daval pour le meurtre de sa femme Alexia touche à sa fin. Pour les Fouillot, c'est la dernière chance d'obtenir des réponses. Pour l'accusé, la dernière occasion de se livrer.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio