Élise Costa

Élise Costa

294 articles

Chroniqueuse judiciaire

«On veut juste savoir. Parce que, nous, on l'aime Maëlys»

«On veut juste savoir. Parce que, nous, on l'aime Maëlys»

[Épisode 6] Ses proches venus témoigner à la barre en attestent: Nordahl Lelandais était très apprécié. Pour eux, comme pour l'entourage de la petite Maëlys, c'est tout leur rapport au monde qui a été entaché.

«Tu violes pas par accident! C'est sûr, il ne nous dit pas tout»

«Tu violes pas par accident! C'est sûr, il ne nous dit pas tout»

[Épisode 5] Face à la cour, certaines larmes de Nordahl Lelandais paraissent sincères. Mais pour les experts, il n'y a aucun doute, Nordahl est un psychopathe. Il en est même «un archétype».

«C'est là qu'ils nous ont annoncé qu'il y avait une deuxième vidéo»

«C'est là qu'ils nous ont annoncé qu'il y avait une deuxième vidéo»

[Épisode 4] En février 2018, Nordahl Lelandais avoue le meurtre de la petite Maëlys. Plusieurs mois plus tard, ses cousins reçoivent un appel et découvrent qui était vraiment le parrain et tonton de leurs enfants.

«On a eu cet espoir, peut-être naïf, de retrouver Maëlys vivante»

«On a eu cet espoir, peut-être naïf, de retrouver Maëlys vivante»

[Épisode 3] Mi-février 2018, la découverte d'une tache rouge dans la voiture de Nordahl Lelandais va mener à celle d'une petite robe blanche dans la montagne. Aux micros des journalistes, le procureur de la République doit l'annoncer: l'attente est terminée.

«Il a pris mon bébé, et il ne va pas me la rendre»

«Il a pris mon bébé, et il ne va pas me la rendre»

[Épisode 2] Il y a des choses qui rendent malade. Quand dans la nuit du 26 août 2017, les convives du mariage s'affairent à retrouver Maëlys, Nordahl Lelandais s'enferme aux toilettes. En flairant sa voiture à la recherche d'odeurs humaines deux jours plus tard, les chiens policiers vomissent.

«Nous sommes à la recherche d'une petite fille, Maëlys»

«Nous sommes à la recherche d'une petite fille, Maëlys»

[Épisode 1] Le 26 août 2017, près de 200 personnes sont réunies pour un mariage à Pont-de-Beauvoisin, dans l'Isère. La soirée bat son plein quand, un peu avant 3h, une convive s'inquiète de ne pas voir sa fille danser sur sa chanson préférée.

«Je regrette que ça n'ait pas été plus agréable de la tuer»

«Je regrette que ça n'ait pas été plus agréable de la tuer»

[Épisode 3] Alors qu'à la barre se succèdent la sœur de sa victime, les psychiatres et son propre père, Mathieu Danel demeure stoïque face à l'émotion des uns et aux expertises des autres, et peine à expliquer l'inexplicable.

«Je ne sais pas si un événement a fait de moi quelqu'un de froid ou si je suis né comme ça»

«Je ne sais pas si un événement a fait de moi quelqu'un de froid ou si je suis né comme ça»

[Épisode 2] Mathieu Danel a vécu avec son ex-petite amie une relation compliquée. Lorsqu'ils se disputaient, lui qui collectionnait les armes blanches éventrait un coussin. Solène se souvient de sa réaction soudaine et violente quand elle l'a quitté.

«J'ai tué une femme. Autant me dénoncer»

«J'ai tué une femme. Autant me dénoncer»

[Épisode 1] Le 19 juin 2018, cela fait un an que Mathieu Danel est obsédé par une question. Quelles sensations cela procure-t-il, d'ôter la vie? Pour lui, il n'y a qu'une façon de le savoir.

«Il est poursuivi pour des viols... entre guillemets»

«Il est poursuivi pour des viols... entre guillemets»

[Épisode 4] Dans l'antre de la machine judiciaire, l'affaire Jack Sion était devenue le dossier de Schrödinger, où le droit donnait raison à tous. Il y avait plusieurs manières d'envisager la chose, et chacune pouvait être soutenue par des arguments juridiques.

«Je ne comprends pas que l'on me reproche des faits de viol»

«Je ne comprends pas que l'on me reproche des faits de viol»

[Épisode 3] Quand il apprend qu'il va être poursuivi pour viol, Jack Sion tombe des nues. Certes, l'avatar d'Anthony Laroche a servi son entreprise de séduction massive. Mais le reste était réel, des longues conversations au jeu érotique que les femmes acceptaient.

«Tu es venue pour que je te baise, tu as eu ce que tu voulais»

«Tu es venue pour que je te baise, tu as eu ce que tu voulais»

[Épisode 2] Marie-Hélène, Oriana, Nadège, Dora, Magali, Nour... Toutes ont consenti au jeu érotique d'Anthony Laroche, aucune à celui de Jack Sion. Le consentement en est-il encore un lorsque le premier homme se révèle être le second?

«Si tu n'obéis pas, tu auras une punition»

«Si tu n'obéis pas, tu auras une punition»

[Épisode 1] Début 2015, Marie-Hélène et Anthony font connaissance sur une application de rencontres. Au bout d'un mois et demi, ils décident de se voir en vrai. Leur premier rendez-vous doit être magique, aussi exceptionnel que leur relation. Alors, Anthony propose un petit jeu. Un scénario érotique.

L’affaire Daval, un procès hors-champ (3/3)

L’affaire Daval, un procès hors-champ (3/3)

Épisode 50 - La banalité du mal.

L’affaire Daval, un procès hors-champ (2/3)

L’affaire Daval, un procès hors-champ (2/3)

Épisode 49 - Dans l’œil du cyclone.

L’affaire Daval, un procès hors-champ (1/3)

L’affaire Daval, un procès hors-champ (1/3)

Épisode 48 - La naissance d’un fait divers.

«Tuer volontairement, c'est pas bien. J'adore les animaux!»

«Tuer volontairement, c'est pas bien. J'adore les animaux!»

[Épisode 6] Séparé de ses parents Hubert Caouissin et Lydie Troadec, «le petit» a dû se reconstruire au milieu d'une famille dévastée. Partagé entre sa colère et l'amour d'un père cramponné à ses délires paranoïaques.

«Pour des sommes comme ça, on éradique des familles sans problème»

«Pour des sommes comme ça, on éradique des familles sans problème»

[Épisode 5] Le 5 juillet 2014, une réunion de famille chez Renée Troadec tourne à l'empoignade. Hubert Caouissin, soutenu par sa belle-mère, accuse son beau-frère Pascal d'avoir volé de l'or. Lydie Troadec, elle, enregistre la conversation en douce.

«Si j'avais des étudiants en psy qui se demandaient ce qu'est le délire, je leur parlerais d'Hubert Caouissin»

«Si j'avais des étudiants en psy qui se demandaient ce qu'est le délire, je leur parlerais d'Hubert Caouissin»

[Épisode 4] Les quatre psychiatres qui ont expertisé le meurtrier de la famille Troadec se succèdent à la barre. Si la tragédie peut trouver sa source en 2013, 2006 voire 1940, tous s'accordent sur l'événement déclencheur.

«Je pensais que le démembrement n'était compatible qu'avec certains profils»

«Je pensais que le démembrement n'était compatible qu'avec certains profils»

[Épisode 3] En garde à vue dans le cadre de la disparition de la famille Troadec, Hubert Caouissin ne va rien épargner aux officiers de police judiciaire. Huit heures durant, il raconte avec minutie, sans interruption, ce qu'il est advenu des corps de ses victimes.

«Encore un drame familial! La presse va en faire un thriller pendant des semaines»

«Encore un drame familial! La presse va en faire un thriller pendant des semaines»

[Épisode 2] À la cour d'assises de la Loire-Atlantique, Hubert Caouissin raconte sa version de la nuit du quadruple meurtre des Troadec. Et les proches de la famille, l'attente de nouveaux éléments de l'enquête devant les chaînes d'information.

«Pascal ne voudra pas s'arranger, il préférera nous éliminer»

«Pascal ne voudra pas s'arranger, il préférera nous éliminer»

[Épisode 1] En 2011, la belle-famille d'Hubert Caouissin a soudainement changé de train de vie, sans explication. Lorsque trois ans plus tard, Renée Troadec lui parle d'un sac de pièces d'or trouvé par son défunt mari, il comprend: Pascal, le frère de sa compagne Lydie, a récupéré le magot familial.

Les enfants détruits, 2ème partie

Les enfants détruits, 2ème partie

Épisode 47 - Le dossier de l’avocate générale.

«Monsieur Lelandais n'a pas de soulagement émotionnel en avouant»

«Monsieur Lelandais n'a pas de soulagement émotionnel en avouant»

[Épisode 6] À la cour d'assises de la Savoie, les experts analysent la personnalité de l'accusé et les proches d'Arthur Noyer espèrent savoir ce qui s'est passé la nuit de sa mort. Mais selon l'être qui l'édicte, la vérité appartient à tous et à personne à la fois.

Les enfants détruits, 1ère partie

Les enfants détruits, 1ère partie

Épisode 46 - Qu’est-il arrivé à la partie civile ?

«Tu le sais au fond de toi. Tu peux pas dire que c'est un accident»

«Tu le sais au fond de toi. Tu peux pas dire que c'est un accident»

[Épisode 5] Tout au long de l'année 2017, c'est dans une déprime sourde que s'enfonce Nordahl Lelandais. Jusqu'au «basculement».

«Il y avait deux Nordahl. Côté Chambéry, un ange, côté Pont-de-Beauvoisin, un démon»

«Il y avait deux Nordahl. Côté Chambéry, un ange, côté Pont-de-Beauvoisin, un démon»

[Épisode 4] À la barre, proches et experts se succèdent, dévoilant des pans de la personnalité de Lelandais, entre excitation sexuelle permanente et chantages au suicide.

«Je ne le sens pas. Il est trop propre sur lui pour être honnête»

«Je ne le sens pas. Il est trop propre sur lui pour être honnête»

[Épisode 3] Sans le savoir, la mère d'Arthur Noyer avait déjà entendu parler du meurtrier de son fils. Ce dernier lui avait raconté une rencontre désagréable avec un ancien maître-chien, quelques jours avant sa disparition.

«Vous vous levez le matin, vous voyez la photo de votre gamin et vous ne le trouvez pas»

«Vous vous levez le matin, vous voyez la photo de votre gamin et vous ne le trouvez pas»

[Épisode 2] Arthur Noyer est un des meilleurs éléments du 13e bataillon de chasseurs alpins. Alors quand mercredi 12 avril 2017, il manque au rapport de 8h, tout le monde le sait déjà: ce n'est pas normal.

La victime inconnue

La victime inconnue

Épisode 45 - Quand la brutalité engloutit une vie entière.

«Vous voulez que je vous parle de Nordahl, je n'ai à vous raconter que des moments sympas»

«Vous voulez que je vous parle de Nordahl, je n'ai à vous raconter que des moments sympas»

[Épisode 1] Face à la cour d'assises de la Savoie, Nazim assure comprendre ce qu'il se passe. Intellectuellement, il conçoit. Mais il n'arrive pas à associer son ami Nordahl Lelandais aux meurtres de la petite Maëlys de Araujo et du caporal Arthur Noyer.

«On sait tous que la prison n'est pas une solution»

«On sait tous que la prison n'est pas une solution»

Épisode 5 – Pourquoi personne ne sort ni indemne ni vraiment meilleur d'un séjour en maison d'arrêt.

Le pull-over rouge, trente ans après

Le pull-over rouge, trente ans après

Épisode 44 - Le risque zéro n’existe pas.

«Le cul en prison, la tête dehors»

«Le cul en prison, la tête dehors»

Épisode 4 – Que se passe-t-il lorsqu'on sort de prison?

«Le parloir, c'est une bouffée d'oxygène, ça te regonfle une semaine»

«Le parloir, c'est une bouffée d'oxygène, ça te regonfle une semaine»

Comment l'univers de la détention bouleverse le rapport à l'autre.

Les amants de la grotte

Les amants de la grotte

Épisode 43 - L'expansion des sentiments.

«On a dû l'attacher, lui mettre plein de coups de fourchette dans les jambes pour le calmer»

«On a dû l'attacher, lui mettre plein de coups de fourchette dans les jambes pour le calmer»

Derrière les barreaux, difficile d'assurer la sécurité.

«Les premiers jours, quand tu ouvres les yeux, tu crois que tu es chez toi»

«Les premiers jours, quand tu ouvres les yeux, tu crois que tu es chez toi»

Une journée derrière les barreaux, récits croisés de Sophie, gardienne, et de Karim, détenu.

L'honneur du médecin légiste

L'honneur du médecin légiste

Épisode 42 - La médecine des victimes.

Prologue: «On dit toujours: “Tu vas finir en prison”. Mais la prison, on ne sait pas ce que c'est»

Prologue: «On dit toujours: “Tu vas finir en prison”. Mais la prison, on ne sait pas ce que c'est»

Condamné à une peine de huit mois en maison d'arrêt, Karim raconte les premières journées d'un détenu.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio