Nicolas Baygert

Nicolas Baygert

8 articles

Docteur en sciences de l’information et de la communication (Paris-IV et UCL). Enseigne la communication politique à l’IHECS (Belgique), à l’Université catholique de Louvain, à l’Université Libre de Bruxelles et à l’UPEC.

Y a-t-il un communicant pour aider les communicants de l'Elysée?

Y a-t-il un communicant pour aider les communicants de l'Elysée?

Le projecteur médiatique se dirige de plus en plus vers la fabrication de l’image présidentielle, processus dans lequel le chef d’Etat lui-même n’apparaît plus que comme un personnage à l’arrière-plan. Un storytelling qui n'est pas sans risque.

Manuel Valls ou la présidentialisation permanente

Manuel Valls ou la présidentialisation permanente

Le Premier ministre socialiste a investi une «stratégie de la tension» identique à celle employée par Sarkozy en 2007. Ce qui ringardise les structures partisanes classiques. Une tribune de Nicolas Baygert et Philippe Moreau-Chevrolet, spécialistes de la communication.

Le clan Le Pen ou le retour aux Francs

Le clan Le Pen ou le retour aux Francs

La reconduction à 100% de Marine Le Pen n'est pas un handicap pour le FN, dont l'imagerie digne d'une monarchie héréditaire constitue peut-être l’une des clés du succès.

La politique allemande se fait pirater

La politique allemande se fait pirater

Le Parti pirate, qui vient d'obtenir 15 sièges au parlement régional de Berlin, de par son éthique open source, se présente comme le pendant «société ouverte» du Tea Party américain, mouvement résolument réactionnaire, qui jusqu’ici symbolisait à lui seul cette opinion protestataire cyber-diffusée.

Belgique, fais-toi peur

Belgique, fais-toi peur

Depuis 400 jours, la Belgique joue à se quitter. Mais depuis 400 jours, on assiste surtout à une «deweverisation» des esprits. Le Flamand nationaliste Bart De Wever a réussi à imposer son discours sur la désunion.

Les soldes, carême consumériste et «halloweenisation» du sacré

Les soldes, carême consumériste et «halloweenisation» du sacré

Comment expliquer l’engouement frénétique pour cette période de chasse à courre de la consommation?

En Belgique, la colère blanche

En Belgique, la colère blanche

Privés de gouvernement depuis sept mois, les Belges, déjà à l'initiative des marches blanches, se mobilisent dans des actions sans contenu politique mais pas vide de sens.

Marine Le Pen à l’heure du Tea party

Marine Le Pen à l’heure du Tea party

Le FN peut-il lui aussi compter sur sa «Mama Grizzly»?

Newsletters