Christian Salmon

Christian Salmon

50 articles

Christian Salmon est écrivain. Après avoir été l'assistant de Milan Kundera, il fonde en 1993 le Parlement international des écrivains et le Réseau des villes-refuges. Il est l'auteur de nombreux ouvrages, parmi lesquels Storytelling. La machine à fabriquer des histoires et à formater les esprits (La Découverte, 2007). L'Ere du clash (Fayard 2019), La tyrannie des bouffons (Les liens qui libèrent 2020).

L'impensé colonial de la France ressurgit avec la nomination de Pap Ndiaye

L'impensé colonial de la France ressurgit avec la nomination de Pap Ndiaye

[Chronique #50] Les attaques virulentes dont fait l'objet le nouveau ministre de l'Éducation nationale montrent le retour d'un racisme biologique typique de l'époque coloniale qui s'est banalisé dans le discours politique français au cours des dernières décennies.

La Nupes, un événement qui déjoue les scénarios de la ​Ve​ République

La Nupes, un événement qui déjoue les scénarios de la ​Ve​ République

[Chronique #49] La Nouvelle Union populaire écologique et sociale sonne comme la conséquence d'une crise de confiance dans les institutions de la Ve République.

Opposé à l'union PS-LFI, François Hollande tente de sauver le bilan de son quinquennat

Opposé à l'union PS-LFI, François Hollande tente de sauver le bilan de son quinquennat

[Chronique #48] Président de la République de 2012 à 2017, il a fait reculer la France et détruit son parti. Comment prétendre défendre son identité et ses valeurs quand on n'a eu de cesse de les trahir?

Les présidents de la Ve République sont-ils voués à rétrécir?

Les présidents de la Ve République sont-ils voués à rétrécir?

[Chronique #47] Si Emmanuel Macron est sorti vainqueur de l'élection présidentielle, il en est surtout sorti rétréci, et s'inscrit dans la longue lignée des présidents qui se recroquevillent dans la coquille désormais trop grande de la Ve République.

L'élection présidentielle de 2022 tient plus du jeu vidéo que de Netflix

L'élection présidentielle de 2022 tient plus du jeu vidéo que de Netflix

[Chronique #46] Comme l'aurait dit le philosophe Slavoj Zižek, le 24 avril 2022 manquera cruellement d'encre rouge.

Derrière le «néo-branding» de Marine Le Pen, les vieilles frustrations de l'histoire française

Derrière le «néo-branding» de Marine Le Pen, les vieilles frustrations de l'histoire française

[Chronique #45] La famille Le Pen n'a jamais posé les bonnes questions, mais elle a réussi à cadrer le débat public et à en dicter les termes.

La «décantation» politique a eu la peau de tous les candidats (sauf Jean-Luc Mélenchon)

La «décantation» politique a eu la peau de tous les candidats (sauf Jean-Luc Mélenchon)

[Chronique #44] Cette course à l'Élysée dont on se plaît à souligner non sans raison la vacuité, l'enlisement, a eu quand même quelques effets remarquables.

Le PS n'a définitivement plus rien à raconter

Le PS n'a définitivement plus rien à raconter

[Chronique #43] Le Parti socialiste se cherche un récit, mais il n'en trouve pas les premiers mots. Le PS est sans voix. Il est aphone.

La guerre en Ukraine vue de France, ou le grand remplacement des peurs

La guerre en Ukraine vue de France, ou le grand remplacement des peurs

[Chronique #42] Non, la guerre n'a pas fait «irruption» dans la course à l'Élysée. Mais elle a en revanche remodelé les enjeux et les leaders.

De quoi Emmanuel Macron est-il l'absence?

De quoi Emmanuel Macron est-il l'absence?

[Chronique #41] Alors que le président-candidat dévoilera son programme jeudi, penchons-nous sur l'inquiétante étrangeté du macronisme.

Emmanuel Macron, le président de la mytholepsie

Emmanuel Macron, le président de la mytholepsie

[Chronique #40] L'entrée tardive et épistolaire du candidat Macron dans la campagne présidentielle colle à son besoin dévorant de se mettre constamment en scène, et de susciter ainsi le désir et le manque.

Éric Zemmour ou la pulvérisation du point Godwin

Éric Zemmour ou la pulvérisation du point Godwin

[Chronique #39] Dans un essai, la sémiologue Cécile Alduy inventorie et décortique les différentes façons dont le candidat d'extrême droite utilise et se réapproprie le langage.

La gauche barbecue de Fabien Roussel, une idée fumeuse

La gauche barbecue de Fabien Roussel, une idée fumeuse

[Chronique #38] Le candidat communiste à la présidentielle n'a jamais autant fait parler de lui qu'en défendant la viande comme un incontournable de l'identité française.

La campagne 2022, une course effrénée aux émotions et à l'attention

La campagne 2022, une course effrénée aux émotions et à l'attention

[Chronique #37] La légende de notre époque, ce ne sont ni les héros qui la font, ni l'histoire, c'est le temps. Un temps déchaîné qui évoque la tempête et les tsunamis.

Avec l'intervention d'Anna Mouglalis, la Primaire populaire finit de discréditer la gauche

Avec l'intervention d'Anna Mouglalis, la Primaire populaire finit de discréditer la gauche

[Chronique #36] Primaire pour l'union ou prime à la division?

Voterez-vous à l'élection présidentielle de 1932?

Voterez-vous à l'élection présidentielle de 1932?

[Chronique #35] La campagne électorale est le lieu d'une exposition permanente des vestiges d'un passé révolu. Les idées mortes se remettent à marcher parmi nous.

Joan Didion, l'autrice qui luttait contre le storytelling politique

Joan Didion, l'autrice qui luttait contre le storytelling politique

[Chronique #34] La romancière et essayiste, morte le 23 décembre à l'âge de 87 ans, livrait une vision aussi unique qu'importante sur la politique américaine.

Est-on vraiment en train d'assister à une «netflixisation» de la vie politique?

Est-on vraiment en train d'assister à une «netflixisation» de la vie politique?

[Chronique #33] Notre façon d'envisager la vie politique n'est pas sans lien avec le rapport que nous entretenons vis-à-vis de la plateforme.

Sainte Taubira aspire à être mère de la gauche «divine»

Sainte Taubira aspire à être mère de la gauche «divine»

[Chronique #32] Qui peut mieux prétendre à la réunification des gauches qu'une candidate sans programme, porteuse de «valeurs» abstraites et d'un enthousiasme communicatif?

Zemmour et le débat public en démocratie: les leçons de Foucault

Zemmour et le débat public en démocratie: les leçons de Foucault

[Chronique #31] Selon le philosophe français, la délibération démocratique supposait un ensemble de conditions juridiques, formelles, mais aussi des compétences particulières de la part de ceux qui s'expriment.

La déclaration de candidature d'Éric Zemmour est un forçage cognitif

La déclaration de candidature d'Éric Zemmour est un forçage cognitif

[Chronique #30] Sa vidéo est un énoncé clos sur lui-même, qui ne laisse au spectateur aucune possibilité de dialogue entre les mots et les images. Un dispositif totalitaire, en somme.

Les fausses polémiques ont une fonction bien particulière dans les campagnes électorales

Les fausses polémiques ont une fonction bien particulière dans les campagnes électorales

[Chronique #29] Les Français ont beau être préoccupés davantage par la crise sanitaire, la dette, le chômage et le pouvoir d'achat, rien n'y fait. Le débat public ne connaît depuis quinze ans qu'un sujet: l'étranger, le musulman, l'immigré.

La dérive de Montebourg prouve que le souverainisme des deux rives n'est qu'un leurre

La dérive de Montebourg prouve que le souverainisme des deux rives n'est qu'un leurre

[Chronique #28] Un leurre qui l'a conduit à se jeter dans les bras de l'extrême droite comme le fleuve va à la mer.

La campagne électorale coincée au stade de l'oubli politique

La campagne électorale coincée au stade de l'oubli politique

[Chronique #27] Un double front structure le débat politique français: les souverainistes nostalgiques et les prétendus progressistes. Et entre eux, pas de compromis possible.

Faut-il parler des outrances d'Éric Zemmour?

Faut-il parler des outrances d'Éric Zemmour?

[Chronique #26] C'est le dilemme de l'heure, le piège du Zemmouristan.

Éric Zemmour n'a pas besoin de programme, la colère lui suffit

Éric Zemmour n'a pas besoin de programme, la colère lui suffit

[Chronique #25] Si le polémiste lance un défi au système, ce n'est pas pour le réformer ou le transformer, mais pour le ridiculiser.

Comment Sandrine Rousseau a réveillé la gauche

Comment Sandrine Rousseau a réveillé la gauche

[Chronique #24] Lorsque Yannick Jadot faisait valoir sa culture de gouvernement, la candidate écoféministe affirmait la crédibilité d'un grand récit, inclusif et dialogique.

Le débat Zemmour-Mélenchon prouve le hacking électoral des chaînes d'info en continu

Le débat Zemmour-Mélenchon prouve le hacking électoral des chaînes d'info en continu

[Chronique #23] Il ne s'agit pas d'un combat à armes égales entre deux visions politiques. C'est une défaite de la politique et de la démocratie.

Zemmour, le pétainiste cool

Zemmour, le pétainiste cool

[Chronique #22] L'éditorialiste, qui tire sur la corde du suspense au sujet de son éventuelle candidature à la présidentielle 2022, est un produit de l'histoire française contrariée né de la défaite face à l'Allemagne et de la décolonisation de l'Algérie.

L'affaire Benalla, tournant du quinquennat, aura-t-elle un impact sur la campagne présidentielle?

L'affaire Benalla, tournant du quinquennat, aura-t-elle un impact sur la campagne présidentielle?

[Chronique #21] ​L'ancien garde du corps du président Macron comparaît du 13 septembre au 1er octobre devant le tribunal de grande instance de Paris​.

La campagne présidentielle de 2022, ou la surenchère des spectres

La campagne présidentielle de 2022, ou la surenchère des spectres

[Chronique #20] La conversation nationale, raison d'être du politique, a été engloutie. Il ne reste que polémiques stériles et succession de chocs.

L'Afghanistan a fait irruption dans la campagne présidentielle française de la pire des manières

L'Afghanistan a fait irruption dans la campagne présidentielle française de la pire des manières

[Chronique #19] Le mensonge et la lâcheté des puissances occidentales auront donc été des constantes de 2001 à 2021.

De ce dernier été du macronisme, on retiendra un logo

De ce dernier été du macronisme, on retiendra un logo

[Chronique #18] Avec sa vidéo filmée depuis Brégançon à destination des réseaux sociaux, le président de la République souhaitait-il vraiment convaincre les Français de se faire vacciner?

Le mouvement antivax n'est pas qu'une dérive complotiste

Le mouvement antivax n'est pas qu'une dérive complotiste

[Chronique #17] On peut se moquer des anti-vaccins, mais il faut reconnaître dans leur mouvement une réaction de défense à l'égard d'un pouvoir et d'une parole frappés de soupçon.

À force de changer de masque, Macron trouble notre rapport au politique

À force de changer de masque, Macron trouble notre rapport au politique

[Chronique #16] La scène politique sous ce quinquennat et les transformations successives du président produisent cette «inquiétante étrangeté» dont parlait Freud.

Variant Delta et allocution de Macron: une fois de plus, c'est le Covid qui mène la danse

Variant Delta et allocution de Macron: une fois de plus, c'est le Covid qui mène la danse

[Chronique #15] Il est devenu impossible d'ordonner l'action politique quand l'horizon est noyé dans une sorte de brouillard épidémique.

On avait presque banalisé le discours de haine de Zemmour quand soudain, Albin Michel s'est réveillé

On avait presque banalisé le discours de haine de Zemmour quand soudain, Albin Michel s'est réveillé

[Chronique #14] Il ne s'agit plus simplement d'un idéologue conservateur aux plaisants paradoxes. Il doit être combattu en connaissance de cause –et pas uniquement par Marine Le Pen au congrès du Rassemblement national.

Le G7 de la jet-set

Le G7 de la jet-set

[Chronique #13] Cet événement était le trailer du monde post-Covid, post-Brexit et post-Trump dont on n'a pas encore les épisodes.

Éric Zemmour a réussi le meilleur gag de la campagne présidentielle

Éric Zemmour a réussi le meilleur gag de la campagne présidentielle

[Chronique #12] En défendant Papacito, l'éditorialiste de CNews présente une nouvelle fois l'infâme comme le sursaut d'une vérité bafouée.

Manuel Valls, l'incarnation de la dérive grotesque de la vie politique

Manuel Valls, l'incarnation de la dérive grotesque de la vie politique

[Chronique #11] L'ancien ministre, et ce qu'il représente, appartient désormais à l'univers de la culture populaire, où rien n'est pris au sérieux, où tout est sujet au jeu et à la parodie.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio