Jean-Michel Frodon

Jean-Michel Frodon

861 articles

Critique de cinéma, notamment pour Le Monde, Jean-Michel Frodon a dirigé les Cahiers du Cinéma. Il anime le blog Projection publique qui reprend ses articles de Slate, et collabore régulièrement avec la revue espagnole Caiman, le site chinois cinephilia.net et l'émission «Affinités Culturelles» le samedi de 6h à 7h sur France Culture. Auteur de nombreux ouvrages sur le cinéma, il est également enseignant à l'Ecole des Arts politiques de Sciences Po et à l'université de St Andrews (Ecosse).

«J’étais en colère contre les médias qui racontaient la guerre»

«J’étais en colère contre les médias qui racontaient la guerre»

Réalisateur du documentaire «Samouni Road», tourné à Gaza, Stefano Savona explique pourquoi il a fait appel à des images d’animation.

Les jours et les nuits du «Grand Bal», dans la lumière et les ombres

Les jours et les nuits du «Grand Bal», dans la lumière et les ombres

En accompagnant le rendez-vous festif du Grand bal de l'Europe, Laetitia Carton nous entraîne dans une heureuse farandole, qui révèle aussi de multiples facettes des rapports humains.

«Les Âmes mortes», «Le Rouge et le Gris», «L’Envers d’une histoire»: trois jalons de la grande histoire

«Les Âmes mortes», «Le Rouge et le Gris», «L’Envers d’une histoire»: trois jalons de la grande histoire

Ce mercredi 24 octobre sont sortis en salle trois documentaires aussi différents qu’importants, qui donnent à voir et à comprendre des moments-clés du XXe siècle.

«La Tendre indifférence du monde» et «Dakini», beautés lointaines

«La Tendre indifférence du monde» et «Dakini», beautés lointaines

Ce mercredi 24 octobre sortent sur les écrans deux très beaux films. Découverts dans des grands festivals, ils sont originaires de pays d’Asie qui n’occupent pas souvent l’affiche.

«Le procès contre Mandela et les autres» et «6 Portraits XL», deux films pour toucher le réel

«Le procès contre Mandela et les autres» et «6 Portraits XL», deux films pour toucher le réel

Des voies aussi différentes qu'également originales pour explorer et donner à comprendre la réalité.

«The House That Jack Built», diabolique comédie

«The House That Jack Built», diabolique comédie

Le nouveau film de Lars von Trier est une fable horrifique qui, aux côtés d'un tueur en série aussi ingénieux que cinglé, interroge la place de la violence dans la vie et dans les arts.

«La Particule humaine», poème visuel pour la très actuelle fin du monde

«La Particule humaine», poème visuel pour la très actuelle fin du monde

Le nouveau film du réalisateur turc Semih Kaplanoglu est une œuvre de science-fiction visionnaire, inspirée par Tarkovski.

«Amin», un film pour qui n’est pas déjà bienveillant envers le sort des migrants

«Amin», un film pour qui n’est pas déjà bienveillant envers le sort des migrants

En France et en Afrique, au travail et en amour, le nouveau film de Philippe Faucon accompagne l'existence d'êtres aux vies riches de multiples dimensions, entre danger et émotion.

«Un peuple et son roi», une révolution ancienne au présent

«Un peuple et son roi», une révolution ancienne au présent

Davantage collection de vignettes que fresque, l'évocation de la Révolution française par Pierre Schoeller réussit à faire l'éloge du soulèvement populaire tout en laissant ouvert le rapport à l'événement.

«Les Frères Sisters», pépite décalée

«Les Frères Sisters», pépite décalée

La nouvelle réalisation de Jacques Audiard est un western à la fois digne des grands films du genre et inventant ses propres ressources, en particulier grâce à ses excellents interprètes.

À la Mostra de Venise, vices et vertus du mélange des genres

À la Mostra de Venise, vices et vertus du mélange des genres

Du 29 août au 8 septembre, le 75e Festival de cinéma de Venise réunit aux lidos des approches très diverses, voire contradictoires, du cinéma.

«Sofia» et «Whitney», deux femmes à l’épreuve de la pourriture du monde

«Sofia» et «Whitney», deux femmes à l’épreuve de la pourriture du monde

Le film de fiction marocain et le documentaire américain se font écho par leur manière de mettre en évidence des mécanismes inhumains, au premier rang desquels l'ordre familial.

Le centenaire d'Ingmar Bergman au cœur d'un moment-clé pour le cinéma de patrimoine

Le centenaire d'Ingmar Bergman au cœur d'un moment-clé pour le cinéma de patrimoine

Rétrospective et films-portraits accompagnent le centenaire du cinéaste suédois. L'occasion de le redécouvrir, mais aussi de souligner la place croissante des films de répertoire dans la relation actuelle au cinéma.

«De chaque instant», le bel envol des blouses blanches

«De chaque instant», le bel envol des blouses blanches

Accompagnant le parcours d'élèves en soins infirmiers, le nouveau documentaire de Nicolas Philibert chemine entre rire et inquiétude, émotion et savoir, et déploie une aventure intensément heureuse.

«Caniba», «The Last of Us», «La Belle»: trois fleurs sauvages

«Caniba», «The Last of Us», «La Belle»: trois fleurs sauvages

À l'écart des têtes de gondole du grand supermarché de la distribution, trois objets de cinéma singuliers sortent sur quelques écrans français cette semaine.

Un tour du monde par Locarno

Un tour du monde par Locarno

Du 1er au 11 août, la 71e édition de la manifestation tessinoise a rappelé l'importance des enjeux liés aux grands festivals de cinéma, et offert un panorama stimulant et diversifié, avec vues sur les horreurs contemporaines.

«A Brighter Summer Day», un chef-d’œuvre pour l’été

«A Brighter Summer Day», un chef-d’œuvre pour l’été

Fresque historique, histoire d'amour, de musique et de mort, le film d'Edward Yang inédit dans sa version complète est à la fois un sommet de l'invention moderne du cinéma chinois et d'ores et déjà un classique du cinéma mondial.

«Les Versets de l’oubli» ou les aventures d'un héros de la mémoire

«Les Versets de l’oubli» ou les aventures d'un héros de la mémoire

Tourné au Chili, le premier film de l'iranien Alireza Khatami est un poème onirique déroulant ses images dans l'ombre de toutes les oppressions.

«Une pluie sans fin» et «Bajirao Mastani»: folie chinoise, grand spectacle indien

«Une pluie sans fin» et «Bajirao Mastani»: folie chinoise, grand spectacle indien

Polar minimaliste ou fresque sentimentale et historique, les films de Dong Yue et de Sanjay Leela Bhansali, au-delà de leurs immenses différences, témoignent de la vitalité des cinémas d'Asie, et de la diversité des façons d'être un ou une auteure au cinéma.

Les chants terribles et envoûtants de «La Saison du diable», film monstre

Les chants terribles et envoûtants de «La Saison du diable», film monstre

Grande œuvre troublante et sombre, le nouveau film de Lav Diaz évoque la terreur politique passée et présente dans son pays, les Philippines, et confirme l'importance majeure de cet auteur dans le cinéma contemporain.

«Mon tissu préféré», obscur objet du désir

«Mon tissu préféré», obscur objet du désir

Le premier film de la réalisatrice syrienne Gaya Jiji accueille les troubles de la liberté, du plaisir physique et de l'imaginaire, tandis que s'éveille la rébellion dans son pays aussi cadenassé que le sort des filles dans les maisons du Moyen-Orient.

Cinéma: folies de «Zama», de «L’Empire de la perfection» et de «Paranoïa»

Cinéma: folies de «Zama», de «L’Empire de la perfection» et de «Paranoïa»

Le songe exotique d'un conquistador perdu, les noces fécondes du tennis, du cinéma et du génie égotiste, le délire de persécution, la possessivité maladive et la perversité du système de santé américain offrent trois propositions mémorables.

«L’Île au trésor», au bord du lac dont les rêves sont faits

«L’Île au trésor», au bord du lac dont les rêves sont faits

Durant tout un été sur une base de loisirs de la région parisienne, Guillaume Brac capte avec attention et finesse les imaginaires de nos contemporains.

Claude Lanzmann, figure historique majeure et complexe

Claude Lanzmann, figure historique majeure et complexe

Émouvant, horripilant, génial et contestable, il est l'auteur d'un film sans égal, «Shoah», et a été un personnage d'une ampleur exceptionnelle, aux croisements de nombre des plus grands événements du XXe siècle.

«Joueurs» et «Woman at War»: les unes plongent, l’autre tire

«Joueurs» et «Woman at War»: les unes plongent, l’autre tire

Le premier film de Marie Monge s'immerge dans les abîmes du jeu d'argent et du risque extrême, le western écologiste d'Erlingsson s'élance aux côtés d'une guerrière pacifiste.

«Les quatre sœurs» de Claude Lanzmann, sans commune mesure

«Les quatre sœurs» de Claude Lanzmann, sans commune mesure

Son nouveau film réunit quatre témoignages de femmes ayant survécu à la Shoah. Un film-fleuve d’une puissance d’évocation extrême, mais non sans arrière-pensées.

«JSA», troublant éclairage de biais sur une guerre sans fin

«JSA», troublant éclairage de biais sur une guerre sans fin

Le film de Park Chan-wook fait de la Joint Security Area entre les deux Corées le théâtre d'un affrontement aux ressorts mystérieux, mieux perceptibles dix-huit ans après sa réalisation.

Entre thriller et film fantastique, «Pororoca» ou la vie déchirée

Entre thriller et film fantastique, «Pororoca» ou la vie déchirée

Avec émotion et intensité, le film de Constantin Popescu accompagne la descente dans les abîmes d'un homme frappé par une tragédie à la fois inexplicable et trop grande pour lui.

Dans les coulisses de «Trois visages» de Panahi, prix du scénario à Cannes

Dans les coulisses de «Trois visages» de Panahi, prix du scénario à Cannes

Protégé par les siens, Jafar Panahi a pu tourner discrètement un film qui raconte aussi bien le monde où il a grandi que le monde du cinéma iranien dont il est devenu une des principales figures.

À quoi tient le bonheur du spectateur de «Trois visages»?

À quoi tient le bonheur du spectateur de «Trois visages»?

Jafar Panahi renouvelle son approche joueuse de la réalité en accompagnant une enquête sur plusieurs disparitions mystérieuses.

«Quiet People», un film paisible –donc maltraité

«Quiet People», un film paisible –donc maltraité

Sensible et intense, le récit du beau film d'Ognjen Svilicic fait tristement écho au destin promis à cette œuvre auprès du public.

Cinéma: des films inédits, surprenants, classiques ou à rattraper en DVD

Cinéma: des films inédits, surprenants, classiques ou à rattraper en DVD

Petit florilège de parutions récentes, monts inconnus et merveilles à redécouvrir. La plupart sont également accessibles en VOD, mais sans les suppléments (bonus audiovisuels, livres et livrets), et pas forcément avec la même qualité d'image et de son.

Cannes 2018, jour 11: derniers feux de la Croisette et fils conducteurs

Cannes 2018, jour 11: derniers feux de la Croisette et fils conducteurs

Après la présentation des derniers films sélectionnés au Festival, vue d’ensemble sur certaines tendances d’une édition globalement réussie.

Cannes 2018, jour 10: l’Asie en force et en beauté

Cannes 2018, jour 10: l’Asie en force et en beauté

Dans l’inégal dynamisme des différentes régions que traduit le Festival de Cannes, l'Asie apparaît de nouveau comme la zone la plus fertile.

Cannes 2018, jour 9: loin de la compétition, les autres visages du Festival

Cannes 2018, jour 9: loin de la compétition, les autres visages du Festival

La diversité des films présentés, mais aussi la circulation des informations, les négociations et les réflexions participent de l’ADN de la plus grande manifestation de cinéma au monde.

Cannes 2018, jour 8: un film en enfer, l'autre dans le mur

Cannes 2018, jour 8: un film en enfer, l'autre dans le mur

Deux films que tout oppose se sont partagé les écrans du Palais des festivals: un conte moral en forme de film d’horreur, «The House That Jack Built» de Lars von Trier, et une fresque sans morale en forme de film social, «En guerre» de Stéphane Brizé.

Cannes 2018, jour 7: quatre regards très différents sur les crises actuelles

Cannes 2018, jour 7: quatre regards très différents sur les crises actuelles

Au Kurdistan contre Daech, en Syrie lors du début du soulèvement populaire, dans l'Amérique des suprémacistes blancs et de Donald Trump, plusieurs films cannois mettent en jeu par la fiction des zones de conflits contemporains.

Cannes 2018, jour 6: «Trois visages» et «Heureux comme Lazzaro», le cinéma comme voyage, miracle et évidence

Cannes 2018, jour 6: «Trois visages» et «Heureux comme Lazzaro», le cinéma comme voyage, miracle et évidence

Le film de Jafar Panahi construit autour de trois figures féminines un voyage dans l’histoire des mœurs et des représentations. Celui d’Alice Rohrwacher confronte à la noirceur du monde l’innocence d’un jeune paysan et la sensibilité du cinéma.

Cannes 2018, jour 5: sur le trapèze volant du «Livre d’image» de Jean-Luc Godard

Cannes 2018, jour 5: sur le trapèze volant du «Livre d’image» de Jean-Luc Godard

En écho à l’œuvre existante, le nouveau film invente un nouveau ton et de nouveaux chemins.

Cannes 2018, jour 4: «Les Éternels », film-monde mis en mouvement par une actrice hors-norme

Cannes 2018, jour 4: «Les Éternels », film-monde mis en mouvement par une actrice hors-norme

Le nouveau film de Jia Zhang-ke avec Zhao Tao raconte de manière incroyablement riche et vivante les mutations et les permanences de la Chine contemporaine.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio