Jean-Michel Frodon

Jean-Michel Frodon

728 articles

Critique de cinéma, notamment pour Le Monde, Jean-Michel Frodon a dirigé les Cahiers du Cinéma. Il anime le blog Projection publique qui reprend ses articles de Slate, et collabore régulièrement avec la revue espagnole Caiman et le site chinois cinephilia.net. Auteur de nombreux ouvrages sur le cinéma, il est également enseignant à l'Ecole des Arts politiques de Sciences Po et à l'université de St Andrews (Ecosse).

Face et pile du cinéma: «Ondine» et «Lux Æterna»

Face et pile du cinéma: «Ondine» et «Lux Æterna»

Le long-métrage de Christian Petzold et celui de Gaspar Noé sont l'un et l'autre des films fantastiques, portés par des interprètes remarquables, et pourtant aux antipodes l'un de l'autre.

Festival de Venise 2020: sous le signe du masque, et des femmes

Festival de Venise 2020: sous le signe du masque, et des femmes

La 77e édition de la Mostra aura apporté de magnifiques confirmations, quelques révélations venues d'Asie, et mis en lumière deux réalisatrices de première force: Chloé Zhao et Emma Dante.

«Adolescentes», «Un soupçon d'amour», toutes ces belles histoires réelles

«Adolescentes», «Un soupçon d'amour», toutes ces belles histoires réelles

Les films de Sébastien Lifshitz et de Paul Vecchiali paraissent aux antipodes l'un de l'autre. Ils sont pourtant comme les deux faces de la même pièce de réalité mise en jeu par la fiction.

Trois films pour ne pas penser

Trois films pour ne pas penser

Les comédies «Énorme» de Sophie Letourneur et «Poissonsexe» d'Olivier Babinet fonctionnent selon le même mécanisme, qui est aussi celui de la tragédie «Antigone» de Sophie Deraspe.

«Tenet», spectaculaire explosion du récit spectaculaire

«Tenet», spectaculaire explosion du récit spectaculaire

Le nouveau Christopher Nolan poussait très loin le sabotage de l'intérieur de la mécanique du blockbuster. Ironiquement, la pandémie lui a donné un rôle comparable à celui de son héros.

«Grand Frère», un saut dans la vie

«Grand Frère», un saut dans la vie

Récit du passage à l'âge adulte d'une jeune fille dans un monde dur, le premier film de Liang Ming séduit par la justesse sensuelle de chacune de ses scènes.

«La Femme des steppes, le flic et l'œuf» et «Mano de obra», un monde de cinéma

«La Femme des steppes, le flic et l'œuf» et «Mano de obra», un monde de cinéma

Le Chinois Wang Quan'an filme un sublime conte fantastique et sensuel en Mongolie, quand le Mexicain David Zonana tourne dans son pays une fable sociale universelle.

«Family Romance, LLC», au paradis des nécessaires illusions

«Family Romance, LLC», au paradis des nécessaires illusions

Le nouveau film de Werner Herzog met en scène un commerce de «location de proches», une pratique courante au Japon, et ouvre une réjouissante méditation sur le désir de fiction.

«Dawson City», «White Riot», le temps gelé, le temps incandescent

«Dawson City», «White Riot», le temps gelé, le temps incandescent

Odyssée poétique à travers les décennies avec Bill Morrison, pamphlet engagé et électrique chez Rubika Sha, d'une manière très différente, ces deux films mettent en lumière les puissances toniques du documentaire.

Le vertigineux miroir de «L'Infirmière»

Le vertigineux miroir de «L'Infirmière»

Jouant sur les frontières du visible, le film de Kōji Fukada déploie les ressorts d'un thriller étonnamment réaliste grâce à sa façon d'approcher des zones d'ombre.

«Hotel by the River», une nuance de blanc plus pâle

«Hotel by the River», une nuance de blanc plus pâle

Un poète vieillissant et ses deux fils, deux jeunes femmes, des souvenirs qui reviennent: avec une souriante élégance, le film de Hong Sang-soo est une élégie hantée qui abrite des gouffres.

«Les Fleurs de Shanghai», songe cruel et somptueux

«Les Fleurs de Shanghai», songe cruel et somptueux

La reprise sur grand écran du film de Hou Hsiao-hsien déroule avec une douceur surréelle les violences d'un monde clos où se manifestent les ressorts les plus intimes de la comédie humaine.

«Madre» déborde du cadre

«Madre» déborde du cadre

Rencontre vertigineuse entre une femme meurtrie et un adolescent, le nouveau film du réalisateur espagnol Rodrigo Sorogoyen échappe avec bonheur à son récit programmé.

«Été 85» emporté par le grand vent des émotions

«Été 85» emporté par le grand vent des émotions

Inspiré et incarné, le nouveau film de François Ozon transfigure le récit d'une idylle d'été entre deux garçons en flamboyant mélodrame.

Les voix hors normes de «Celles qui chantent» et de «Malmkrog»

Les voix hors normes de «Celles qui chantent» et de «Malmkrog»

Les quatre courts métrages réunis sur grand écran à l'enseigne de La 3e Scène et la vaste reconstitution historique de Cristi Puiu sont autant de petits et gros cailloux sur le chemin des salles.

«Tout simplement noir», pour rire de l'infernal chaudron identitaire

«Tout simplement noir», pour rire de l'infernal chaudron identitaire

La comédie de Jean-Pascal Zadi et John Wax convie un grand nombre de têtes d'affiche issues des dites «minorités visibles» pour interroger les impasses du communautarisme.

Donald Trump pourrit l'été des cinémas français

Donald Trump pourrit l'été des cinémas français

La gestion calamiteuse de la pandémie de Covid-19 outre-Atlantique a des effets négatifs sur le sort des salles du monde entier, et notamment en France.

«Mosquito», odyssée sauvage

«Mosquito», odyssée sauvage

En Afrique pendant la Première Guerre mondiale, le film de João Nuno Pinto raconte un voyage à travers la jungle qui se transforme en épopée mentale.

«Nuestras Madres», sur les sentiers obscurs de la mémoire

«Nuestras Madres», sur les sentiers obscurs de la mémoire

Le premier film de César Diaz accueille ensemble documentaire et fiction pour évoquer avec justesse les effets douloureux mais vitaux d'un long passé de violence politique et de mensonges officiels.

Cahiers du cinéma, le retour

Cahiers du cinéma, le retour

La parution du premier numéro de la revue historique de la cinéphilie depuis son rachat sur fond de polémique est un nouveau départ qui inspire bien des attentes.

Newsletters