Antoine Piel

Antoine Piel

6 articles

Étudiant à l'Ecole de Journalisme de Sciences Po

«Les définitions, ça en dit plus sur les gens qui vous les imposent que sur vous»

«Les définitions, ça en dit plus sur les gens qui vous les imposent que sur vous»

Axelle a vécu dans un mensonge jusqu’à ses 25 ans. Sa famille n’était pas sa famille et son nom n’était pas le sien. Aujourd’hui, après avoir retrouvé son identité, elle a décidé de la revendiquer, haut et fort. Un récit de «À ton âge», en partenariat avec France Inter.

Le devoir de la mémoire pour Thell, survivante des Khmers rouges

Le devoir de la mémoire pour Thell, survivante des Khmers rouges

Thell est une survivante de l’enfer créé par les Khmers rouges, elle a fui en France, et refondé une famille. Aujourd’hui, elle témoigne. En partenariat avec France Inter.

«Quand on a ressenti de l’amour pour quelqu’un, c’est quelque chose qui ne part jamais»

«Quand on a ressenti de l’amour pour quelqu’un, c’est quelque chose qui ne part jamais»

Enfant adoptée, Elodie, 29 ans, est entrée en conflit à l’adolescence avec ses parents avant de retrouver sa mère biologique. Cette angoisse de l’abandon a depuis toujours façonné sa vision de l’amour. En partenariat avec France Inter.

«La liberté, c’est regarder le plus loin possible vers l’horizon»

«La liberté, c’est regarder le plus loin possible vers l’horizon»

Nicolas, 38 ans, et Serge, 73 ans, tous les deux sortis de prison depuis peu, dialoguent sur la notion de liberté, de culpabilité et sur leur reconstruction. Si Serge vit désormais seul, en maison de retraite, Nicolas veut trouver la femme de sa vie et un emploi. En partenariat avec France Inter.

«C’est la beauté de notre métier, nos enfants ont toujours pu dire: “aujourd’hui, je sais ce que papa fait”»

«C’est la beauté de notre métier, nos enfants ont toujours pu dire: “aujourd’hui, je sais ce que papa fait”»

Pascal, agriculteur de 58 ans, arrive à la fin de sa carrière. Fatigué d’une vie de labeur, il se demande qui reprendra son exploitation et ce qu’il a transmis à ses trois enfants de ce métier si particulier. En partenariat avec France Inter.

«La tradition, ça sert à ce que rien ne bouge»

«La tradition, ça sert à ce que rien ne bouge»

Asmine, 21 ans, est tombée très amoureuse de Sydia, un jeune Sénégalais. Elle espère pouvoir s’affranchir de la tradition du grand mariage que ses parents ont prévu pour elle aux Comores. En partenariat avec France Inter.

  • 0
Newsletters