Benjamin Moron-Puech

Benjamin Moron-Puech

1 article

Benjamin Moron-Puech est docteur en droit et actuellement chercheur associé au Laboratoire de sociologie juridique (Université Panthéon-Assas) et à l’Institut d’ethnologie méditerranéenne européenne et comparative (CNRS – Aix-Marseille Université). À côté de recherches fondamentales sur le droit, en particulier sur les concepts de norme, d’ordre juridique ou d’acte juridique, il mène depuis son mémoire de Master 2 une recherche juridique appliquée participative et expérimentale sur les personnes intersexuées, recherche qu’il a étendue depuis peu à la catégorie plus générale — dont il est semble-t-il le créateur — des minorités corporelles. Convaincu que la recherche appliquée ne doit pas se cantonner à la formulation d’hypothèses théoriques dont la diffusion serait restreinte au sein de la seule communauté juridique, Benjamin Moron-Puech s’efforce de diffuser ces hypothèses auprès du grand public et des minorités corporelles, notamment via son carnet de recherche, et aussi de les vérifier empiriquement en les soumettant à des juridictions.

 

Prendre les mesures politiques et juridiques pour l’arrêt des mutilations sur les enfants intersexués

Prendre les mesures politiques et juridiques pour l’arrêt des mutilations sur les enfants intersexués

Depuis la fin des années 1960 sont réalisés en France des actes médicaux illicites sur des enfants intersexués, c’est-à-dire des enfants ni homme ni femme. Malgré leur dénonciation ces pratiques médicales continuent, alors qu’elles pourraient pour la plupart être qualifiés d’acte de mutilation. Pourtant, l’État pourrait prendre des mesures fort simples pour les faire cesser.

  • 0
Newsletters