«C’est possible qu’un beau jour tu te balades dans la rue et qu’on balance quelqu’un au-dessus d’un immeuble, un homosexuel»

«C’est possible qu’un beau jour tu te balades dans la rue et qu’on balance quelqu’un au-dessus d’un immeuble, un homosexuel»

Voici le deuxième carnet de bord d'une infiltration des réseaux Daech pour le documentaire «Les Sœurs, les femmes cachées du djihad». Où l'on entre dans la panique des djihadistes qui se savent de plus en plus surveillés et de moins en moins libres de recruter n'importe comment.

Carnet de bord d'une infiltration: dans la peau d'une Oum convertie (deuxième partie)

Carnet de bord d'une infiltration: dans la peau d'une Oum convertie (deuxième partie)

Comment en quelques semaines, une jeune journaliste, qui ne connaissait rien ou presque à l'islam, au djihad, peut-elle pénétrer dans la djihadosphère et parler directement avec des membres de Daech qui incitent à la Hijra ou au meurtre? Suite et fin de ce carnet de bord d'une investigation.

Dans la peau d'une Oum convertie

Dans la peau d'une Oum convertie

Comment en quelques semaines, une jeune journaliste, qui ne connaissait rien ou presque à l'islam, au djihad, peut-elle pénétrer dans la djihadosphère et parler directement avec des membres de Daech qui incitent à la Hijra ou au meurtre? Carnet de bord d'une investigation.

Julian Assange: «La France est incapable de protéger sa souveraineté vis-à-vis des Américains!»

Julian Assange: «La France est incapable de protéger sa souveraineté vis-à-vis des Américains!»

Slate.fr en partenariat avec Arte et Slugnews a mené une interview exclusive de Julian Assange, cofondateur de Wikileaks, premier site à avoir publié des centaines de documents secrets de l’US Army ou de la diplomatie américaine. Pour la première fois, il revient sur les Panama papers, sa situation, la politique française en matière de renseignement.

«Quand on a entendu le nom du Bataclan, cela a résonné dans notre esprit»

«Quand on a entendu le nom du Bataclan, cela a résonné dans notre esprit»

Plus de sept ans après l'attentat qui a frappé une colonie de vacances française au Caire, les familles de victimes continuent de réclamer la vérité dans cette affaire où ont surgi les noms de la salle de spectacles parisienne et de djihadistes connus des services de renseignement.

Newsletters