Claude Askolovitch

Claude Askolovitch

172 articles

Journaliste, écrivain. Spécialiste de la vie politique et de la société française. Actuellement en charge de la revue de presse dans la matinale de France Inter et chroniqueur dans l'émission 28 minutes sur Arte, Claude Askolovitch a notamment travaillé au Nouvel Observateur, au Point, à Europe 1, au JDD, à Marianne. Il est notamment l'auteur de Comment se dire adieu? aux éditions JC Lattès. 

L'écologie est devenu un débris flottant dans la décomposition générale

L'écologie est devenu un débris flottant dans la décomposition générale

Ce devait être le mouvement politique de demain. Il a fini dévoré par le Parti socialiste. Le ralliement de Yannick Jadot à Benoît Hamon en est le dernier exemple.

L'impossible vérité de Mehdi Meklat

L'impossible vérité de Mehdi Meklat

Marcelin Deschamps deversait sa haine sur Twitter pendant que Mehdi Meklat brillait dans le monde. Le second paie aujourd'hui les excès du premier, mais quel lien existait-il vraiment entre les deux? Personne ne semble réellement vouloir le creuser.

Le socialisme s’est protégé en enfilant l'uniforme

Le socialisme s’est protégé en enfilant l'uniforme

Dans son livre «Comment se dire adieu?», notre chroniqueur Claude Askolovitch dresse le bilan d'un quinquennat en son crépuscule. Bonnes feuilles.

Admettons le crime contre l’humanité du colonialisme

Admettons le crime contre l’humanité du colonialisme

Un «crime contre l’humanité», la colonisation? Evidemment, dans le sacrifice des esclaves razziés par la France républicaine pour construire un chemin de fer, dans l’idéologue de la domination, dans la chosification des indigènes. Puisque l’affaire Macron nous y oblige, regard sur le passé.

Ce Paris Saint-Germain est érotique et politique

Ce Paris Saint-Germain est érotique et politique

Ayant terrassé Barcelone sans être favori, portant la brutalité de la jeunesse, le club parisien s’est fait pardonner la richesse de ses propriétaires qataris.

Macron a un programme, mais ce qu’il propose est assez gênant pour qu’il le cache

Macron a un programme, mais ce qu’il propose est assez gênant pour qu’il le cache

Il faut être paresseux pour attendre un programme comme un document emballé, circonstanciel, qui dirait la vérité d’un homme: on sait qui est Emmanuel Macron, et ce qu’il veut.

Patrick Buisson face à Marine Le Pen: quand «L'Emission politique» se soumet à l'extrême droite

Patrick Buisson face à Marine Le Pen: quand «L'Emission politique» se soumet à l'extrême droite

La candidate du Front national était sur le plateau de France 2 dans «L'Emission politique» jeudi soir, avec face à elle Patrick Buisson et Najat Vallaud-Belkacem. Que disait ce moment de télévision?

Ce que disent les rumeurs d'homosexualité sur Emmanuel Macron

Ce que disent les rumeurs d'homosexualité sur Emmanuel Macron

Dans les années riches de l’antisémitisme, les Dhuicq de l’époque dénonçaient comme juifs des gens qui ne l’étaient guère , aujourd'hui on s’en prend aux homosexuels.

On assiste à la petite mort du journalisme politique

On assiste à la petite mort du journalisme politique

Les analyses qui ont suivi à la télé la conférence de presse de François Fillon ont mis en lumière de manière crue la déliquescence d'un certain entre soi.

Ce que l’on dit de Penelope Fillon est curieusement daté

Ce que l’on dit de Penelope Fillon est curieusement daté

Henriette Caillaux, Bernadette Chirac, Cécilia Sarkozy, Penelope Fillon... L'histoire montre que la France aime fantasmer le rôle des épouses d'hommes politiques.

Benoît Hamon ou le retour des ruses de Mitterrand

Benoît Hamon ou le retour des ruses de Mitterrand

Le nouveau candidat du PS à la présidentielle rappelle à bien des égards le Mitterrand d'avant 1981. Benoît Hamon peut-il faire mentir tous ceux qui prédisent déjà la fin de son parti?

La «culture de gouvernement» empêche la gauche de penser

La «culture de gouvernement» empêche la gauche de penser

Les inquisiteurs moquent Hamon de se référer à Podemos, les contestataires espagnols, Corbyn, le socialo-gauchiste anglais, ou Sanders, le socialiste américain. Ces gens-là perdent les élections, enfin! Sans doute. Mais pas plus que les autres, et ils ne se ressemblent pas tant.

Le pays se satisfait-il d'être laid?

Le pays se satisfait-il d'être laid?

Il y avait, hier soir dans le débat de la primaire quelque chose de vertigineux: l’opposition entre les 5000 réfugiés que nous avons accueillis, les 30.0000 que nous devrions prendre, et les centaines de milliers de personnes que l’Allemagne invite, éduque et organise, à ses risques et ses fractures. Et l'absence de honte, voire la fierté.

Le «Je suis Charlie» de Valls, les socialistes et la guerre

Le «Je suis Charlie» de Valls, les socialistes et la guerre

En se déclarant «Charlie», l'ancien Premier ministre met ses adversaires en demeure de l’être autant que lui. Mais la stratégie du chef de guerre est un piège quand il s'agit de porter un projet pour l'avenir.

Voici ce qui est en train de profondément changer en politique en 2017

Voici ce qui est en train de profondément changer en politique en 2017

On a appelé ça la triangulation, l'art de jouer à la fois dans son propre camp et dans celui de son adversaire. En 2017, cette recette qui a connu un succès si fulgurant semble épuisé au profit de lignes plus pures.

C'est arrivé au Portugal, au cœur des années 1970, et pourtant, cette histoire est la notre

C'est arrivé au Portugal, au cœur des années 1970, et pourtant, cette histoire est la notre

La mort de l'ancien président portugais Mario Soares nous replonge dans une des pages marquantes du début du dégel communiste en Europe.

Manuel Valls et le 49.3: il faudrait enfin que nos politiques assument

Manuel Valls et le 49.3: il faudrait enfin que nos politiques assument

«On m’a imposé le 49.3» a déclaré l'ex Premier ministre lorsque les journalistes l'ont mis face à ses incohérences.

La grâce de Jacqueline Sauvage n'était pas présidentielle

La grâce de Jacqueline Sauvage n'était pas présidentielle

La grâce totale accordée à Jacqueline Sauvage par François Hollande dit beaucoup de sa façon d'exercer le pouvoir.

Kev Adams, Gad Elmaleh, ou le racisme par l'effacement

Kev Adams, Gad Elmaleh, ou le racisme par l'effacement

On est aux antipodes d’autres sketches à accent, des plaisanteries admises sur tel ou tel groupe humain, du rire de Debbouze sur sa maman, de La Vérité si je mens, du tailleur-ministre Schmile de Georges Ulmer, du César de Pagnol.

Il reste à Christine Lagarde son regard candide et la conscience de ce qu’elle est

Il reste à Christine Lagarde son regard candide et la conscience de ce qu’elle est

La justice a reconnu l’ex-ministre de l’économie coupable de négligence dans l'affaire Tapie en 2008 mais en l'exemptant de peine, et c'est la préservation des élites entre elles que l'on voit à l'oeuvre.

Newsletters