Claude Askolovitch

Claude Askolovitch

166 articles

Journaliste, écrivain. Spécialiste de la vie politique et de la société française. Actuellement en charge de la revue de presse dans la matinale de France Inter et chroniqueur dans l'émission 28 minutes sur Arte, Claude Askolovitch a notamment travaillé au Nouvel Observateur, au Point, à Europe 1, au JDD, à Marianne. Il est notamment l'auteur de Comment se dire adieu? aux éditions JC Lattès. 

Le manifeste des 100 tisse la peur de la réaction

Le manifeste des 100 tisse la peur de la réaction

La publication du texte et le débat qui en a suivi ne sont que l'expression d'une nouvelle bataille de la guerre de la pensée qui ravage ce pays.

Macron à Chambord, un geste monarchique? C'est tout l'inverse

Macron à Chambord, un geste monarchique? C'est tout l'inverse

Il y a bien des raisons de s'exaspérer de la polémique du week-end entourant le Noël du chef de l'État.

Finkielkraut et les «non-souchiens», c'est triste, l'égarement d'un homme

Finkielkraut et les «non-souchiens», c'est triste, l'égarement d'un homme

En reliant l'hommage des Français à Johnny à la question de l'identité, le philosophe a révélé au grand jour la bêtise que sous-tend une obsession malsaine. De par son histoire, la radio communautaire RCJ sur laquelle il s'exprimait méritait mieux que ça.

L'histoire de la chanson censurée de Jean Ferrat contre un édito de Jean d'Ormesson

L'histoire de la chanson censurée de Jean Ferrat contre un édito de Jean d'Ormesson

En réponse à un éditorial du directeur du Figaro sur la chute de Saigon, le chanteur communiste avait écrit une chanson au vitriol.

J'ai payé à raison d'avoir laissé passer une énormité, mais qui se soucie encore de ce qui était dit?

J'ai payé à raison d'avoir laissé passer une énormité, mais qui se soucie encore de ce qui était dit?

Le fact-checking est salutaire, mais attention à ce que les nécessaires corrections factuelles ne prennent pas le pas sur la pensée.

Emmanuel Macron, Amina et l'hypocrisie du bourgeois

Emmanuel Macron, Amina et l'hypocrisie du bourgeois

Lors d'un dialogue avec une femme marocaine sans-papiers, le président a montré qu'il est cet homme d’une délicatesse exquise avec les uns, mais d’une froideur glaçante avec d’autres.

«Borg/McEnroe» m'a tué

«Borg/McEnroe» m'a tué

En mettant en scène de façon si artificielle deux de mes héros de jeunesse, le film de Janus Metz Pedersen avec Shia LaBeouf et Sverrir Gudnason montre à quel point la fiction peut avoir un effet mortifère sur l'éclat du vécu.

Pour Macron, on a raison de ne pas se révolter

Pour Macron, on a raison de ne pas se révolter

Face aux ouvriers, le président annonce la fin d’un monde sans douceur, mais structurant.

Il ne faut pas condamner Christine Angot pour les larmes de Sandrine Rousseau

Il ne faut pas condamner Christine Angot pour les larmes de Sandrine Rousseau

A commenter l'émotion de l'une et la colère de l'autre, beaucoup sont passés à côté de l'essentiel. Il suffisait simplement d'écouter ces deux femmes. Et de les lire.

Pourquoi il faut se réjouir de la mauvaise comédie que sont en train de jouer Mélenchon et Macron

Pourquoi il faut se réjouir de la mauvaise comédie que sont en train de jouer Mélenchon et Macron

Si les débats entre les militants En Marche et les Insoumis tournent déjà à la mauvaise caricature, au moins nous empêchent-ils de verser dans des discours plus nauséeux.

On préférerait Macron en supporter ravi qu'en coach sportif

On préférerait Macron en supporter ravi qu'en coach sportif

Quand le président de la République lance à Romain Bardet que le vainqueur, «c’est celui qui en a le plus envie», on voit vite apparaître l'idéologie derrière le commentaire encourageant.

Pour Macron, le pouvoir doit tuer le doute (et un général au passage)

Pour Macron, le pouvoir doit tuer le doute (et un général au passage)

Que signifiait le recadrage du chef d'État-major des armées Pierre de Villiers par le chef de l'État?

La polémique sur «les gens qui ne sont rien» empêche de comprendre la révolution de Macron

La polémique sur «les gens qui ne sont rien» empêche de comprendre la révolution de Macron

Depuis sa remarque sur les «ouvrières illettrées de Gad», l'image lui colle à la peau. La dernière sortie de Macron sur «les gens qui ne sont rien» a relancé ce week-end les accusations de mépris de la classe prolétaire. Et si on replaçait la phrase dans son contexte pour comprendre ce monde que nous promet réellement le nouveau président.

Serena Williams est la plus grande gloire du féminisme

Serena Williams est la plus grande gloire du féminisme

John McEnroe a, à nouveau, comparé le jeu de Serena Williams à celui des hommes. Qu'a-t-il fait?

Regardez-moi, nous allons bien?

Regardez-moi, nous allons bien?

L’optimisme est ce que porte Macron, ce qu’il donne, suggère et montre. Il ne gaspille pas sa fraicheur dans le sordide des migrants de Calais, ni dans les reculades environnementales que suggère son ministre de l’agriculture, ni dans les vulgarités des affaires. Il ne donne que de la joie...

Niquer la France n'est pas rédhibitoire

Niquer la France n'est pas rédhibitoire

La députée de la France insoumise Danièle Obono appartient à une école de pensée qui met la colonisation et ce qu’elle a généré au cœur de la crise.

Entre Bayrou, qui n'aimait pas l'argent, et Macron que l'argent aimait, ça ne pouvait pas durer

Entre Bayrou, qui n'aimait pas l'argent, et Macron que l'argent aimait, ça ne pouvait pas durer

Il quitte le gouvernement comme le vestige d'un vieux monde dont personne ne veut plus.

Macron est le meilleur, mais en dehors de la marche, on s’en fout un peu

Macron est le meilleur, mais en dehors de la marche, on s’en fout un peu

Il faut regarder les détails d’une élection. Le paysage global est à la fois incontestable et trompeur.

Il y a 613 commandements dans la Torah, aucun ne stipule que Meyer Habib doit rester député

Il y a 613 commandements dans la Torah, aucun ne stipule que Meyer Habib doit rester député

Le député LR/UDI sortant de la 8e circonscription des Français de l'étranger Meyer Habib concentre sa campagne en Israël où se trouvent 74.000 votants. Et n'hésite pas à mobiliser Benyamin Netanyahou et les rabbins, dont le Grand rabbin d'Israël, pour être réélu.

Quelle étrangeté que ce renouvellement inspiré par le sommet

Quelle étrangeté que ce renouvellement inspiré par le sommet

Le président de la République a bénéficié de la faiblesse de ses adversaires et rivaux. La campagne législative aura été un aboutissement. L’électorat a consenti à main forcée.

Newsletters