Daphnée Leportois

Daphnée Leportois

79 articles

Journaliste pigiste qui aime écrire sur le corps et les tabous (notamment les fluides corporels). Anciennement éditrice à Slate.fr. Co-auteure avec Catherine Grangeard du roman La femme qui voit de l’autre côté du miroir (Eyrolles, 7 juin 2018).

Pourquoi déteste-t-on les belles-mères?*

Pourquoi déteste-t-on les belles-mères?*

*Et pas les beaux-pères.

Idéaliser les seins ronds n’est qu’une question de reproduction

Idéaliser les seins ronds n’est qu’une question de reproduction

Comme la publicité, la peinture et la sculpture laissent penser que tous les seins sont ronds. Mais ce n’est parce que votre poitrine ne ressemble pas à celle de la Vénus de Milo qu’elle est anormale.

Uriner (ou plus) devant son ou sa partenaire est très révélateur

Uriner (ou plus) devant son ou sa partenaire est très révélateur

Aller aux toilettes en présence de sa compagne ou de son compagnon ne traduit pas forcément un manque de pudeur.

Laissons les femmes explorer leur plaisir anal

Laissons les femmes explorer leur plaisir anal

Chez les hétéros, la sodomie reste une pratique bourrée de préjugés, associée à la souffrance et à la domination. Nul besoin pourtant de prostate ou de tendances SM pour l’apprécier.

Serena Williams prouve que la révolution féministe du sport n’a pas encore eu lieu

Serena Williams prouve que la révolution féministe du sport n’a pas encore eu lieu

Quand on entend la plus grande joueuse de tennis affirmer vouloir «défendre les droits des femmes», on se réjouit que les sportives puissent (enfin!) être féministes. Mais Serena Williams semble surtout être l’exception qui confirme la règle. Et encore...

Pourquoi aime-t-on tant éclater ses boutons?

Pourquoi aime-t-on tant éclater ses boutons?

Quand un bouton semble bien mûr, vous n’avez qu’une envie: presser sur sa tête blanche et en extirper le jus. Une récolte rendue d’autant plus jouissive par le culte de la beauté et l’hygiénisme de notre société.

L'annonce de la mort à venir, un casse-tête éthique et humain pour les médecins

L'annonce de la mort à venir, un casse-tête éthique et humain pour les médecins

Éviter que l'annonce d’une maladie incurable ou de la cessation des traitements ne constitue un traumatisme supplémentaire pour un patient ou une patiente n’a rien d’évident.

Pourquoi le langage marketing à la Big Fernand vous crispe

Pourquoi le langage marketing à la Big Fernand vous crispe

Quand une marque joue la carte de la familiarité, cela peut rendre dingue. Et ce n’est pas seulement parce que vous avez l’impression qu’elle essaie de vous acheter par les sentiments.

Les «bébémojis» sont bien plus que des enfants avec un masque emoji

Les «bébémojis» sont bien plus que des enfants avec un masque emoji

Ces créatures hybrides, au corps de poupon et au visage sphérique et jaune poussin, peuplent les réseaux sociaux. Et ça n’a rien d’anecdotique.

Comment les smartphones transforment nos mains

Comment les smartphones transforment nos mains

On nous le répète: le temps passé devant les écrans, notamment de téléphone, serait mauvais pour les yeux ou le sommeil. Mais on oublie que les smartphones peuvent aussi modifier nos mains.

L'amour n'est pas l'apanage du couple, parlez-en à votre sexfriend

L'amour n'est pas l'apanage du couple, parlez-en à votre sexfriend

Développer des sentiments pour quelqu'un qui partage occasionnellement notre lit ne signifie pas que l'on soit vieux jeu, ni que l'on ait forcément envie d'être avec la personne.

La demande en mariage, une coutume récente du «romantisme de consommation»

La demande en mariage, une coutume récente du «romantisme de consommation»

Demander la main de sa femme est une invention moderne. Et ce n’est semble-t-il pas de sitôt que vous verrez disparaître cette tradition nouvellement consacrée.

Mais pourquoi les femmes ont-elles les cheveux plus courts avec l’âge?

Mais pourquoi les femmes ont-elles les cheveux plus courts avec l’âge?

Si les coupes de nombreuses femmes raccourcissent au fil de la vie, ce n’est pas forcément signe d’une libération des injonctions capillaires.

Votre façon de vous changer sur la plage n’est pas si anodine

Votre façon de vous changer sur la plage n’est pas si anodine

Il y a plein de façons de se mettre en maillot sur la plage et de se rhabiller après une après-midi de bronzage et de jeux dans l’eau. Ces gestes, qu’ils soient pudibonds ou inconvenants, ne dépendent pas que du caractère des plagistes.

Réfléchir au modèle de culotte que l’on porte chez le médecin n’a rien de futile

Réfléchir au modèle de culotte que l’on porte chez le médecin n’a rien de futile

Se poser la question de la culotte et du soutien-gorge que l’on revêt le jour d’un rendez-vous médical reflète les injonctions contradictoires pesant sur le corps des femmes.

Adieu tampons, serviettes, cup, votre cerveau peut prendre le relais

Adieu tampons, serviettes, cup, votre cerveau peut prendre le relais

Ne plus utiliser de protections hygiéniques et se vider de son sang menstruel aux toilettes comme on le fait pour sa vessie, ça peut attirer. N'en faisons pas pour autant «la» méthode miracle.

Ne craint-on vraiment rien en laissant ses affaires sans surveillance sur la plage?

Ne craint-on vraiment rien en laissant ses affaires sans surveillance sur la plage?

Il ne viendrait jamais à l’esprit de quiconque de laisser ses effets personnels pendant un temps indéterminé sans les avoir à l'œil… Sauf sur la plage. Et ça n’a rien d’étonnant.

La casquette n’est pas une bonne protection solaire

La casquette n’est pas une bonne protection solaire

Pour éviter l’insolation, on a tendance à croire que n’importe quel chapeau fera l’affaire. On a tout faux.

Faut-il mettre de la crème solaire en ville?

Faut-il mettre de la crème solaire en ville?

L'absence de sable et d'eau salée ne protège pas des UV.

C'est l'histoire de Lucie, 25 ans, enseignante et obèse

C'est l'histoire de Lucie, 25 ans, enseignante et obèse

Slate publie les bonnes feuilles du roman «La femme qui voit de l'autre côté du miroir».

Newsletters