#VieDeProf : Vivre moins bruyamment c’est possible (et ça fait du bien)
Société

#VieDeProf : Vivre moins bruyamment c’est possible (et ça fait du bien)

Temps de lecture : 2 min
Slate.fr

Votre vie d’enseignant est rythmée par le bruit. Pour préserver votre audition et votre bien-être au quotidien, adoptez quelques pratiques simples, conseillées par Intériale & AXA.

La sonnerie stridente qui rythme vos cours de cinquante-cinq minutes. Les hurlements de rire d’adolescents en plein bouleversement hormonal. Le raclement des chaises sur le plancher et la strie de la craie sur le tableau noir. Votre vie d’enseignant est rythmée par le bruit. Au-delà d’obtenir le silence le plus complet en classe, vous commencez à vous sentir saturé par la rumeur incessante qui émane des couloirs comme de la cour de récréation.

Vivre dans un environnement trop bruyant peut avoir un impact réel, non seulement sur votre audition, mais aussi sur votre concentration et votre bien-être au quotidien, et notamment sur votre état de fatigue. En partenariat avec Intériale et AXA, voici des moyens simples pour enseigner en prenant soin de vos deux oreilles!

Lutter contre le brouhaha en classe

Vous avez la sensation de vous égosiller à longueur de journée et vous estimez qu’une partie de votre vie de prof consiste à être en croisade contre le bruit? Sachez que, à la façon d’un chef d’orchestre, vous donnez le la concernant le niveau sonore en cours. Prenez l’habitude de ne pas parler trop fort, tout en restant audible et distinct cela va de soi. Vous inciterez ainsi vos élèves à être plus attentifs et à ne pas eux-mêmes monter d’un ton.

N’hésitez pas, si vous sentez vos étudiants agités, à leur proposer un moment de relaxation ou de respiration avant de commencer le cours, cela les mettra dans de meilleures dispositions pour rester silencieux. Mais vous avez le droit de craquer et de dire à cette élève de seconde 5 d’arrêter de se balancer frénétiquement sur sa chaise en la laissant retomber de tout son poids tandis que vous tentez de lui enseigner les subtilités de la Princesse de Clèves.

Enfin, voici un conseil de Marie-Pierre, enseignante en philosophie depuis vingt ans: «rien ne sert de s’époumoner lorsqu’il y a trop de bruit, vous contribuez à augmenter l’agitation générale et donc à rendre votre cours épuisant. Lorsque je sens que les élèves se mettent à bavarder, je reste silencieuse une ou deux minutes. Les élèves, gênés, s’interrompent d’eux-mêmes et la classe continue dans de bonnes conditions.»

Créer un cocon silencieux hors des cours

Quels que soient vos efforts, un lieu d’apprentissage est par essence un lieu bruyant - folle jeunesse oblige! Essayez de prendre soin de votre audition en trouvant un peu de calme et de sérénité hors de votre espace de travail.

Après les cours, vous pouvez vous rendre dans un parc isolé de la circulation pour refaire le plein de silence ou pratiquer un sport relaxant comme la natation - avec des bouchons d’oreilles - ou le yoga. Une fois en pleine posture méditative ou la tête plongée sous l’eau, vous ne penserez plus au brouhaha incessant qui sévit au self.

Il s’agit aussi de garantir un relatif calme auditif à la maison. Vous assurer que votre logement est bien isolé du bruit et vous autoriser - si votre vie de famille vous le permet - à prendre une soirée au calme sont des réflexes salutaires pour vos oreilles malmenées!

Changer ses habitudes vis-à-vis des nuisances sonores

Il n’y a pas qu’en cours que votre audition est mise à mal. Essayez d’identifier les nuisances sonores qui ponctuent votre quotidien et remédiez-y! Si vous écoutez de la musique ou des podcasts en vous rendant au travail, assurez-vous que vous possédez le matériel adéquat.

Acquérir un casque anti-bruit et des écouteurs de bonne qualité sont des réflexes essentiels pour prendre soin de vos tympans. Vous pouvez aussi prérégler le volume du son sur vos appareils électroniques et vous astreindre à ne pas le dépasser, afin de réduire le niveau des décibels.

Enfin, grâce à l’offre Evoluo, mutuelle santé-prévoyance en partenariat avec Intériale et AXA, vous avez l’opportunité de vous offrir un bilan auprès d’un spécialiste afin de lutter contre l’hyperacousie. Vous serez remboursé intégralement et l’acquisition d’appareillage sera prise en charge, si le besoin s’en fait sentir.

Quoi qu’il en soit, n’oubliez-pas qu’un enseignant qui lutte contre le bruit en classe reste un enseignant… à l’écoute!

En savoir plus:
#VieDeProf
#VieDeProf : comment apprendre à gérer son stress en classe

Épisode 2

#VieDeProf : comment apprendre à gérer son stress en classe

#VieDeProf: dites stop à la sédentarisation!

Épisode 4

#VieDeProf: dites stop à la sédentarisation!

Allons-nous remettre un jour des soutiens-gorge avec armatures?

Allons-nous remettre un jour des soutiens-gorge avec armatures?

Le télétravail engendré par la pandémie a permis à de nombreuses femmes de se libérer de ce sous-vêtement.

Et une femme à Matignon, c'est pour quand Monsieur le président? En 2154?

Et une femme à Matignon, c'est pour quand Monsieur le président? En 2154?

[BLOG You Will Never Hate Alone] Pour de multiples raisons, nommer une femme Première ministre relevait de l'évidence.

Racisme: le parallèle avec les États-Unis n'est pas absurde

Racisme: le parallèle avec les États-Unis n'est pas absurde

Le pays a été peuplé par des Européen·nes qui y ont exporté des théories nées sur notre continent.

Newsletters