#VieDeProf: trois conseils pour apprendre à relativiser
Société

#VieDeProf: trois conseils pour apprendre à relativiser

Temps de lecture : 3 min
Slate.fr

Elèves, copies, conseils, sorties… votre activité professionnelle vous donne le sentiment de prendre tout votre temps et vous occupe trop l’esprit. Prenez le temps de décompresser en suivant les conseils proposés par Intériale et AXA

Vous avez la sensation d’être pris dans un véritable tourbillon, de septembre à début juillet, entre les élèves à gérer, les copies à corriger qui s’accumulent dans votre cartable et ce voyage en Angleterre que vous avez la bonne idée de co-organiser. Il n’y a pas que les élèves qui ressentent «le stress des exams». Vous aussi, vous avez un programme à finir avant la fin de l’année!

Et si vous appreniez à prendre du recul par rapport à votre activité professionnelle? Plus facile à dire qu’à faire, quand on se retrouve chaque jour dans le feu de l’action face à une classe et qu’on passe un temps fou dans les transports pour rejoindre son collège ou son lycée… En partenariat avec Intériale et AXA, voici trois conseils pour apprendre à relativiser dans votre activité d'enseignant.

Prendre du temps pour soi

La fin du premier trimestre se caractérise par toute une série d’obligations plus ou moins contraignantes : réunion parents-profs à des heures tardives, conseils de classe à rallonge et formations pédagogiques nombreuses… Il devient nécessaire de prendre un peu de temps pour vous afin de ne pas avoir la sensation d’être happé par le travail. Vous ménager des moments de temps libre en dehors de votre vie d’enseignant vous permettra d’être plus serein face à vos élèves.

Dans l’idéal, essayez de prendre une heure ou deux dans votre semaine pour décompresser. Pratiquer un sport comme la course à pied ou la marche est un excellent moyen de se vider la tête. Des activités comme le Yoga ou le taï-chi procurent aussi des moments de relaxation et permettent d’apprendre à canaliser son stress.

Si vous êtes un(e) artiste dans l’âme, inscrivez-vous à des cours de théâtre, de musique ou de dessin : des instants de créativité précieux pour vous stimuler, vous déconnecter et revenir en classe dans les meilleures dispositions.

Enfin, si vous sentez que vous êtes en passe d’être surmené.e, arrêtez tout pendant une heure : écoutez de la musique douce, prenez un bain, plongez-vous dans un livre… Il faut savoir s’écouter pour tenir l’année.

Se reposer sur son entourage et des professionnels de santé

Vous souffrez d’insomnies, vous attrapez le moindre rhume qui passe, vous vous sentez fatigué.e et déprimé.e en permanence… Voici autant de raisons d’être attentif aux signaux que vous envoie votre corps. Le métier d’enseignant n’est pas un long fleuve tranquille et cette profession n’est pas épargnée par le burn-out ou le mal-être au travail.

Dans un premier temps, sollicitez votre entourage. Votre famille ou vos amis sont les plus à même de vous indiquer si vous êtes dans une mauvaise passe. N’hésitez pas non plus à faire appel à la solidarité de vos collègues quand vous ne vous en sortez plus. Vous trouverez sans nul doute un précieux appui et des partages d’expériences qui vous aideront à remonter la pente.

Et, si vraiment vous ne parvenez plus à gérer vos angoisses, consultez un psychologue ou un professionnel de santé. Avec Evoluo, offre santé-prévoyance d’Intériale-AXA, vous êtes remboursés à raison de 150 euros par an pour toutes vos consultations en médecine douce (sophrologie, homéopathie, acuponcture). Mais aussi à raison de 20 euros par séance pour une psychothérapie en cas d’inquiétudes ou de coup dur.

Partager votre expérience en ligne

Vous n’arrivez pas à vous confier à vos collègues sur les difficultés que vous rencontrez au quotidien dans votre travail? Sachez qu’il existe de très nombreux blogs, forums et pages dédiées à la vie d’enseignant. Protégé.e par l’anonymat du web, vous pourrez ainsi partager votre expérience professionnelle, mais aussi découvrir que vous n’êtes pas seul.e à vous interroger sur les aléas et les joies de votre métier.

Il existe également de nombreux romans, podcasts et films dédiés au quotidien mouvementé des enseignants. Citons ainsi le roman Entre les murs de François Bégaudeau (dont l’adaptation par Laurent Cantet a obtenu la Palme d’or au Festival de Cannes 2008), le podcast Un prof pour la vie de l’émission Les Pieds sur Terre de France-Culture, le blog humoristique hébergé par le Monde Une année au lycée de Fabrice Erre, ou les chroniques éducation du site Slate.

Enfin, si vous vous sentez à l’aise avec l’écriture, vous pouvez aussi vous lancer dans la rédaction d’un journal de bord ou d’un blog - en prenant soin de préserver l’anonymat de vos élèves et de votre établissement. Un excellent exutoire et une façon originale de partager votre vision de la pédagogie.

En savoir plus:
#VieDeProf
#VieDeProf: Enseignants, prenez soin de vos yeux

Épisode 5

#VieDeProf: Enseignants, prenez soin de vos yeux

#VieDeProf: comment échapper à la grippe automnale?

Épisode 6

#VieDeProf: comment échapper à la grippe automnale?

Pourquoi recevoir des cadeaux à Noël est stressant

Pourquoi recevoir des cadeaux à Noël est stressant

Un cadeau peut en dire long sur les liens que l'on a avec une personne.

La semaine imaginaire de Joséphine Baker

La semaine imaginaire de Joséphine Baker

Ça a des avantages d'être morte, parce qu'en ce moment, en tant que femme, noire, bisexuelle, mangeant du gluten, mais piégeant des nazis, je ne serais pas forcément en phase avec mon époque.

Le nucléaire ne mérite pas cette si mauvaise réputation

Le nucléaire ne mérite pas cette si mauvaise réputation

[TRIBUNE] S'il s'agit de limiter les dégâts sur l'environnement et la santé humaine, cette source d'énergie est sans doute la plus opportune.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio