#VieDeProf : protéger votre voix peut changer vos cours
Société

#VieDeProf : protéger votre voix peut changer vos cours

Temps de lecture : 3 min
Slate.fr Slate.fr

En partenariat avec Intériale & AXA, quelques conseils pour captiver vos élèves tout au long de l’année scolaire, sans pour autant vous briser les cordes vocales.

Si vous êtes enseignant, le mois de septembre marque non seulement la fin de l’été, mais aussi les retrouvailles émues avec l’odeur de la craie et le retour des copies à corriger. La rentrée scolaire approche à grands pas, mais, alors que vous découvrez votre emploi du temps, relisez vos cours et apprenez par coeur les trombinoscopes affichant les visages radieux de vos futures ouailles, avez-vous pensé à faire quelques vocalises?

Car pour prendre la parole en public durant une année, un bon concentré d’érudition, de pédagogie et de charisme est certes nécessaire, mais n’oubliez pas que votre voix est votre principal outil de travail!

En matière de communication, sachez que, selon l’étude menée par Albert Mehrabian à la fin des années 1970, 38% de l’attention de votre auditoire est retenue par votre capacité à maîtriser votre outil vocal (intonation, placement de la voix, diction). En partenariat avec Intériale & AXA, nouvelle mutuelle référencée par le ministère de l'Education nationale, nous vous proposons quelques pistes pour captiver vos élèves tout au long de l’année scolaire - sans pour autant vous briser les cordes vocales.

Trouver son médium

Trop aiguë? Trop grave? «Dans le souffle» ou «presque brisée»? On vous a déjà dit que votre voix était étrangement placée? Et bien, si cela vous agace et que vous sentez que vous fatiguez à la fin d’une journée de cours, sachez qu’il n’y a rien d’irrémédiable à cela. Il suffit d’apprendre à trouver son «médium», comme on dit dans le milieu du théâtre, c’est-à-dire à trouver la bonne tessiture vocale pour s’exprimer.

Pour vous familiarisez avec ce fameux médium, vous pouvez exécuter un exercice très simple … en vérifiant que vous êtes bien seul dans votre appartement! Sautez sur place et secouez votre corps tout en laissant échapper le son le plus naturel possible de votre gorge. Au bout d’une quinzaine de secondes, vous entendrez votre «vraie» voix! Il n’y a plus qu’à reproduire cette tessiture pour prendre la parole en public. Mais attention à vous échauffer bien à l’abri dans la salle des profs!

Travailler sa respiration et son articulation

«Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement» affirmait Boileau. Certes, mais «ce qui se transmet bien, se prononce avec distinction», pourrions-nous dire. En matière d’enseignement, la maîtrise de votre diction et de votre souffle sont absolument nécessaires et seront de précieux outils sur lesquels s’appuyer tout au long de l’année. Pour maitriser sa respiration - et donc garder une voix claire et placée - il faut que vos inspirations et expirations viennent «du ventre». C’est ce qu’on appelle la respiration abdominale.

Pour la travailler, voici encore une astuce de comédien: prenez une paille et entraînez-vous à souffler doucement, en gardant votre souffle le plus longtemps possible. Vous constaterez que votre ventre se gonfle et se dégonfle comme un ballon. Vous êtes sur le bon chemin!

Quant à la diction, c’est un sport à part entière de muscler votre articulation! Il y a bien entendu les phrases bien connues de votre enfance à prononcer le plus vite possible: «Un chasseur sachant chasser ne chasse jamais sans son chien» ou les fameuses «chaussettes de l’archiduchesse». Nous vous proposons aussi le redoutable exercice dit du crayon. Placez un crayon entre vos dents et entraînez-vous à lire un texte en sur-articulant le plus possible, sans faire bouger le crayon. Vous verrez, c’est aussi épuisant et efficace qu’un GR dans les Pyrénées!

Soigner son hygiène de vie

Les chanteurs lyriques - et Céline Dion- sont les premiers à l’affirmer: une bonne hygiène de vie est fondamentale pour optimiser ses possibilités vocales. Evidemment, la cigarette rend la voix plus rauque et plus éraillée, tandis que l’alcool - notamment le vin rouge - participe à son vieillissement prématuré. Mais sachez également que les plats très épicés et le café à haute dose peuvent être mauvais pour la clarté de votre organe vocal. Privilégiez donc les tisanes à la sauge ou au thym. Avec du citron et du gingembre en hiver, elles vous permettront d’allier l’utile à l’agréable!

Paradoxalement, la parole est l’action la plus néfaste pour nos cordes vocales. Et oui, dans l’idéal, vous devriez chuchoter avant de commencer votre cours afin de préserver votre voix! Les chanteurs lyriques évitent d’ailleurs de se rendre dans des bars: tirer sur la voix pour se faire entendre, il n’y a rien de pire quand on s’apprête à jouer Carmen ou la Flûte Enchantée!

Prendre soin de sa voix

Si vous avez fréquemment des extinctions de voix, que vous avez la sensation que votre voix se voile, qu’elle n’est plus aussi puissante qu’auparavant, peut-être est-il temps de prendre rendez-vous avec un spécialiste de la voix pour un bilan orthophonique complet : un oto-rhino-laryngologue (ORL) s’intéresse notamment aux pathologies de la voix, un phoniatre peut vous aider à faire un check-up vocal ou encore un orthophoniste à travailler votre élocution.

Avec l’offre Evoluo, en partenariat avec Intériale & AXA, vous pouvez consulter chaque année un spécialiste afin de faire le point. Votre bilan orthophonique prescrit vous sera remboursé à 100%. Une excellente façon de prendre soin d’un de vos principaux outils de travail – et d’éviter de jouer les Castafiore en cours!

#VieDeProf
#VieDeProf : comment apprendre à gérer son stress en classe

Épisode 2

#VieDeProf : comment apprendre à gérer son stress en classe

Ce que les friches urbaines disent de nous

Ce que les friches urbaines disent de nous

Je suis colère, donc je suis

Je suis colère, donc je suis

Dans les sciences, la sphère féministe ou en politique, le règne de l'esprit cartésien vacille.

Zemmour, tu es un cancre de l'Histoire

Zemmour, tu es un cancre de l'Histoire

Nul doute que Zemmour eût préféré s'appeler Dupont ou Martin. Mais voilà il se nomme Eric Zemmour et quand on porte un tel nom, on s'abstient de donner des leçons de francité à une invitée prénommée Hapsatou.

Newsletters