Sociéte

Le printemps est là: dommage, c'est en hiver que les jardins sont les plus beaux

Temps de lecture : 5 min

Les gens vous regardent avec incrédulité quand vous dites que l'hiver est votre saison préférée pour travailler au jardin: vous avez l'air soit d'un snob, soit d'un fou.

Blanc sur rouge, rien ne bouge. | Maria Mekht via Unsplash License by
Blanc sur rouge, rien ne bouge. | Maria Mekht via Unsplash License by

Parmi les loisirs préférés des Français: le jardinage. Plus qu'un hobby, un engagement pour certains, avec ses codes, ses modes, ses secrets. Un monde décrypté et raconté par Didier Lestrade.

Tous les épisodes de la série «Petites graines et belles plantes»

Cet hiver a été le plus gris depuis des lustres, avec de fréquentes intempéries et un faible ensoleillement dans plusieurs régions de France ou d'Europe. Tout le monde ou presque en a souffert, avec des épisodes de dépression saisonnière encore plus prononcés que d'habitude.

C'est donc le pire moment pour oser affirmer une idée que nombre de jardiniers partagent: l'hiver est l'une des plus belles saisons –voilà, vous êtes tous en train de crier, je vous entends d'ici. Les autres saisons sont forcement plus populaires: personne ne résiste aux charmes du printemps, et l'été est marqué par l'abondance de fleurs, de fruits et de légumes. L'automne, sans nul doute la meilleure d'entre toutes, combine les qualités esthétiques et productives.

Cette année, nous avons subi les pires aspects de l'hiver, avec des inondations, des tempêtes, une grisaille ininterrompue, de nombreux sans-abri décédés et des immigrés pris au piège –le reste de la société se réfugiant sur Netflix ou dans le Nutella.

Révélateur du jardin

L'hiver a de nombreux défauts, le premier étant les courtes journées, qui réduisent le bonheur de passer du temps dehors. En été, on peut passer la journée entière à l'air libre, ce qui donne l'impression de faire beaucoup de choses; le problème, à part la transpiration, c'est qu'on n'arrête pas de courir.

Le froid hivernal n'est pas non plus très fun: difficile de jardiner quand les mains gèlent, malgré les meilleurs gants de protection. Il pleut, ce qui est aussi embêtant, les plantes n'aimant pas être plantées dans un sol détrempé.

Normalement, promis, l'hiver est une période très agréable pour travailler dehors. Il est la saison du repos pour les plantes, mais il s'agit aussi du moment idéal pour planter et pour bouger les végétaux à une meilleure place.

On dit généralement que les meilleures saisons pour diviser les vivaces sont l'automne et le printemps; en vérité, dans nos régions tempérées, on peut tout faire sans risque. On a souvent l'impression que l'hiver est la saison qui dure le plus longtemps –un long tunnel affectif: c'est précisément dans ces moments difficiles que la nature se dévoile avec plus de précision.

Il est en quelque sorte le révélateur du jardin: si celui-ci est beau à ce moment-là, il est beau tout le temps. C'est pourquoi, quand on commence un jardin, il faut absolument se demander si telle ou telle variété de plante est jolie en hiver.

Netteté et vue dégagée

Les arbres sont alors les plus majestueux: on voit bien mieux leur structure et l'absence de feuilles rend visible les écorces. Leurs silhouettes accrochent la lumière, surtout la nuit au clair de lune. Pendant ces moments de rêverie, on remarque souvent une branche disgracieuse qui mérite d'être coupée.

Sur le sol, le froid a stoppé la pousse des herbes: on y voit plus clair, on peut travailler sur la perspective du jardin. La pelouse n'a pas besoin de motoculteur ou de tondeuse. Les rochers et les pierres dénudées se couvrent de mousse et de lichen. Les feuilles sont tombées depuis longtemps et se désagrègent, tout est plus propre. Certains arbustes persistants que l'on ne voit pas le reste de l'année prennent tout leur éclat, comme les houx panachés, les ifs et les buis.

La taille des végétaux et des rosiers accentue l'impression de netteté: en hiver, le jardin donne l'impression d'avoir été chez le coiffeur. C'est un plaisir de rouler sur les petites routes départementales, dont les bas-côtés ont été nettoyés au girobroyeur par les cantonniers afin que l'eau s'évacue correctement dans les fossés.

L'hiver est aussi le moment des catalogues de plantes: chaque année, de nouvelles variétés apparaissent et d'autres tombent dans l'oubli. On range les outils, on les entretient et on fait le ménage dans la cabane ou l'établi. L'élagueur peut venir couper du bois pour la cheminée des années suivantes, mais surtout pour dégager un coin trop bordélique où la lumière doit pénétrer –son passage est une journée de fête. Il sera plus aisé de faire une trouée dans les haies en période hivernale, pour créer une vista qui ouvre sur le paysage environnant.

Bonus hivernaux

Et c'est pendant la saison froide que les graminées finissent leur cycle annuel, en offrant aux rayons du soleil les reflets de leur feuillage brûlé par le froid. Les miscanthus ondulent sous le vent, quand tout le reste a disparu. Certains jardiniers pensent dès le début à privilégier ces végétaux qui offrent un bonus en hiver: les malus et leurs petites pommes de couleur jaune ou écarlate, les pyracanthas bien sûr, mais aussi les viornes, les symphorines, les houx, les clématites des haies et leurs pompons duveteux, les innombrables variétés de lierre, le bambou sacré, les fusains panachés –tout ce qui brille pour Noël. On appréciera particulièrement les magnifiques ronces du Tibet «Silver Fern».

Pommetier | John Price via Unsplash

Certains arbres sont plus beaux: les aulnes avec leurs fruits qui ressemblent à de minuscules pommes de pin, les noisetiers qui développent leurs inflorescences. Tous les résineux sont évidemment privilégiés, puisqu'ils ne sont pas caducs –à part les mélèzes et les cyprès chauves.

Une quantité incroyable de plantes réussissent en période de grand froid, comme les hellébores fétides et leur floraison presque fluo, les euphorbes, dont certaines sont rouges ou panachées, et les mahonias, qui illuminent un coin sombre.

La saison permet également de ressortir tous les éléments décoratifs du jardin: les statues, les sculptures, les bancs, les pots, tout le bric-à-brac en métal qui, le reste de l'année, se fond ou disparaît sous la végétation.

Le potager est particulièrement beau en hiver. Poireaux, choux de différentes couleurs, il y a de la poésie dans les rangs espacés de légumes, avant le grand nettoyage de printemps. Le givre magnifie les choux frisés, des légumes qui s'entendent bien avec la brume et le brouillard.

Un moment à ne pas perdre

Comme le silence est agréable, à peine troublé par les oiseaux d'hiver s'approchant des maisons pour y trouver un abri ou de la nourriture. Si le bruit des oiseaux est plus fort au printemps, leur chant porte plus loin pendant les mois hivernaux –comme celui des chouettes!– puisque les arbres n'ont plus leurs feuilles.

Finalement, quand on commence un jardin, il faut toujours imaginer comment il va se comporter en hiver. Cette saison ne doit pas être un moment perdu. Chaque espèce ou presque possède des cultivars élevés ou inventés pour présenter un intérêt hivernal. Ne vous contentez pas de choisir vos végétaux selon la disponibilité des plantes dans les jardineries, allez sur internet pour chercher celles qui s'adapteront mieux à la grandeur de votre jardin, avec des feuilles ou une écorce qui sera un plaisir tout au long de l'année, pendant les décennies à venir.

Didier Lestrade Journaliste et écrivain

Petites graines et belles plantes
Jardinage: par pitié, n'essayez pas d'être à la mode

Épisode 2

Jardinage: par pitié, n'essayez pas d'être à la mode

Vous jardinez, et soudain, quelque chose vous éblouit

Épisode 3

Vous jardinez, et soudain, quelque chose vous éblouit

Newsletters

«Si je n’avais pas commencé des recherches pour un article, je n’aurais probablement jamais été camgirl»

«Si je n’avais pas commencé des recherches pour un article, je n’aurais probablement jamais été camgirl»

En quatre ans, Carmina a parcouru un long chemin. Des sites de webcams aux tournages de porno, elle nous le raconte.

Pourquoi existe-t-il un monument à la mémoire de soldats nazis en France?

Pourquoi existe-t-il un monument à la mémoire de soldats nazis en France?

Le 28 mai fut discrètement inaugurée une stèle commémorant les quelque 500 prisonniers de guerre allemands morts lors de leur internement au camp de Rivesaltes, dans les Pyrénées-Orientales.

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Finale de la Coupe du monde de football, manifestations contre Trump et Poutine, Tour de France... La semaine du 15 juillet en images.

Newsletters