Boire & manger / Santé

Faut-il vraiment boire de l'eau chaude quand il fait chaud?

Temps de lecture : 3 min

[L'Explication #64] Si vous voulez transpirer, certainement.

Le mieux serait en fait de boire de l'eau tiède. | engin akyurt via Unsplash
Le mieux serait en fait de boire de l'eau tiède. | engin akyurt via Unsplash

Pourquoi envions-nous l'orgasme des cochons? Les gauchers sont-ils davantage intelligents? Quand il pleut, est-ce que les insectes meurent ou résistent? Vous vous êtes sans doute déjà posé ce genre de questions sans queue ni tête au détour d'une balade, sous la douche ou au cours d'une nuit sans sommeil. Chaque semaine, L'Explication répond à vos interrogations, des plus existentielles aux plus farfelues. Une question? Écrivez à [email protected]

Alors que d'intenses chaleurs balayent la France ces derniers jours, dépassant à certains endroits les 40°C, les astuces pour supporter au mieux ces ardentes périodes sont de retour. Linge mouillé sur le ventilateur, siestes à répétition et... boire de l'eau chaude?

L'idée que boire de l'eau chaude désaltère bien plus que de boire de l'eau froide est largement répandue. Souvent, celui ou celle qui vous confie cette astuce appuie son propos en exposant le cas des Touaregs qui, en plein désert, se désaltèrent à coup de thé brûlant. Spoiler: vous n'êtes pas un Touareg. Et si cette technique a bien quelques avantages pour lutter contre les fortes chaleurs, elle est à prendre avec de grandes pincettes.

Chaud vs froid

La première chose à savoir, c'est qu'en cas de canicule, l'eau est de loin notre meilleure alliée. Il faut boire, boire et boire à nouveau. Et qu'importe la température de votre boisson, l'eau désaltère de la même façon et fait dans tous les cas du bien à l'organisme. Avec quelques effets annexes tout de même.

Boire de l'eau chaude, surtout en plein épisode de chaleur, n'est en effet pas sans conséquence: cela va directement augmenter la température du corps. Une petite hausse du mercure et puis c'est tout? Pas si vite. L'être humain est homéotherme, c'est-à-dire que sa température interne reste constante. Et tous les moyens sont bons pour la maintenir à 37°C, quitte à transpirer comme un bœuf.

Face à la hausse de température de l'organisme due à la boisson chaude, notre corps va en effet se mettre à transpirer à grosses gouttes. Un phénomène qui, dans un contexte de canicule, a du bon et du mauvais. D'un côté, la sudation va permettre de faire baisser dans son ensemble la température du corps (un véritable luxe quand il fait chaud), de l'autre, elle nous expose à un risque de déshydratation. «Boire de l'eau chaude quand il fait chaud» n'est donc clairement pas à ranger dans la catégorie des astuces de grand-mère (vous savez, ces astuces infaillibles).

Au risque de vous surprendre, boire de l'eau très froide, voire glacée, n'est globalement pas plus bénéfique. Si une sensation de fraîcheur vous envahit bien sur le coup, le bénéfice s'arrête là. Il est éphémère. Car alors que votre corps se rafraîchit, l’organisme donne là encore tout pour se maintenir à 37°C. La chaudière est alors relancée, la sudation tourne au ralenti et la chaleur stockée dans l'organisme ne s'élimine presque plus. L'effet inverse que peut avoir l'eau chaude en quelque sorte.

À ce rythme-là, on en viendrait presque à arrêter totalement l'eau. C'est évidemment la pire chose que vous puissiez faire! À choisir entre eau chaude et eau froide l'été, le mieux serait en fait de boire... de l'eau tiède. Avec une eau aux alentours de 13°C, votre corps n'a ainsi pas à se démener pour réguler votre température interne. De quoi se désaltérer tout en s'hydratant efficacement.

Ne pas attendre d'avoir soif

Quand il fait chaud, notre corps élimine beaucoup, notamment pour diminuer la température du corps. Une perte en eau constante qui nous oblige à boire en grande quantité et, surtout, tout au long de la journée. Attendre d'avoir soif pour vous ruer sur un verre d'eau, ce n'est pas attendre le dernier moment: c'est s'exposer déjà à des risques.

Lorsque le corps est en déficit d’eau, l’organisme est déshydraté et la pression artérielle baisse, ce qui entraîne une sorte de réaction de votre corps qui vous donne envie de boire. Ressentir la soif, c'est donc être déjà déshydraté. D'où l'importance de boire sans soif, comme l'explique le médecin Alain Ducardonnet à BFMTV. Avoir soif, c'est en fait déjà avoir une «dette» en eau de 20%. Personne n'aime avoir de dette, encore moins votre organisme.

Le mieux reste donc de boire régulièrement en petite quantité pendant la journée, plutôt que de s'envoyer une bouteille d'eau d'une traite quand votre bouche est aussi sèche que le Sahara.

L'Explication
Que se passerait-il si Vladimir Poutine venait à mourir?

Épisode 63

Que se passerait-il si Vladimir Poutine venait à mourir?

Pourquoi n'existe-t-il pas de nourriture pour chat au goût de souris?

Épisode 65

Pourquoi n'existe-t-il pas de nourriture pour chat au goût de souris?

Newsletters

Six adresses de bistrots testées par Gilles Pudlowski, un gourmet au palais sûr

Six adresses de bistrots testées par Gilles Pudlowski, un gourmet au palais sûr

Et deux restaurants de qualité, pour une tournée parisienne bistronomique.

Le Paris 16 et le Benoit, des bistrots qui font voyager dans le temps

Le Paris 16 et le Benoit, des bistrots qui font voyager dans le temps

L'adresse du cossu XVIe arrondissement mise sur la simplicité et la justesse. Et aux fourneaux de l'un des derniers vrais bistrots de Paris, la cheffe Kelly Jolivet revisite les classiques avec doigté.

La faim, autant un moteur qu'une arme

La faim, autant un moteur qu'une arme

Crever la dalle, mourir d'inanition, avoir l'estomac dans les talons, claquer du bec: la sensation de faim, universelle et à la source de tant de passions humaines, est en passe de devenir une arme géopolitique entre les mains de la Russie.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio