Sciences

Pourquoi les garçons ont-ils des tétons?

Temps de lecture : 3 min

[L'Explication #41] Une histoire de chromosomes, de SNCF et de Denis Brogniart.

Les tétons sont aussi très érogènes. | Laker via Pexels
Les tétons sont aussi très érogènes. | Laker via Pexels

Pourquoi envions-nous l'orgasme des cochons? Les gauchers sont-ils davantage intelligents? Quand il pleut, est-ce que les insectes meurent ou résistent? Vous vous êtes sans doute déjà posé ce genre de questions sans queue ni tête au détour d'une balade, sous la douche ou au cours d'une nuit sans sommeil. Chaque semaine, L'Explication répond à vos interrogations, des plus existentielles aux plus farfelues. Une question? Écrivez à [email protected]

Difficile de les imaginer sans, et pourtant, ils ne leur sont d'aucune utilité. Les tétons chez l'homme cisgenre sont une énigme, une énième facétie de la nature.

Comme une planche de surf sans vague ou une lampe sans lumière, les tétons de ces messieurs ne servent à rien, si ce n'est à faire de la figuration. Pourquoi diable sont-ils alors toujours présents sur leur torse poilu? Les scientifiques n'ont pas manqué d'élucider ce mystère.

Retard sur la ligne Y

D'un point de vue génétique, les hommes et les femmes sont bâtis suivant un même plan, sur des fondations similaires. Rien ne diffère entre les deux sexes au stade de développement de l'embryon. Du moins jusqu'à un certain temps.

Pendant les six premières semaines du développement de tout embryon humain, le chromosome X, le chromosome féminin, est seul aux commandes, y compris chez les garçons. Maître du navire, il s'en donne à cœur joie et lance, entre autres, la conception des seins et tétons. De son côté, le chromosome Y, le chromosome masculin, est comme qui dirait en retard (croyez-le ou non, ce n'est pas de la faute de la SNCF).

Tout bascule alors après la sixième semaine de vie fœtale: si c'est une fille, un second chromosome X débarque avec sous son bras les plans pour former les organes féminins et générer la production d'hormones féminines. Si c'est un garçon, c'est finalement ce fameux chromosome Y qui se décide à venir. Mais une fois sur place, ce dernier se rend vite compte des conséquences de son arrivée tardive: l'embryon unisexe a déjà lancé la fabrication des tétons. Et la sentence est irrévocable.

Trop tard pour revenir en arrière: les garçons se retrouvent donc avec des mamelles rudimentaires, dites «fossilisées» par France Info. Pourquoi alors les seins de la gent masculine diffèrent tant de ceux de la gent féminine? La faute, encore, au chromosome Y, qui vient rattraper tout ce bazar embryonnaire.

Entre la sixième et huitième semaine de vie fœtale, le chromosome Y va enclencher la formation des organes sexuels mâles (pénis et testicules) ainsi que la production de l'hormone masculine, la testostérone. Le développement des caractéristiques physiques féminines est alors brusquement stoppé, laissant derrière lui des vestiges irréversibles: les tétons.

Dénués de toute utilité pratique, ces deux petits cercles rosacés sont donc condamnés à errer sans but précis chez ces messieurs. La nature ne semble en effet pas décidée à les faire disparaître au fil de l'évolution, et les tétons devraient donc continuer à fleurir sur les torses masculins, contre poils et marrée.

Allaitement impossible?

L'analyse est sévère. Malgré tout, les tétons chez l'homme ne sont pas si inutiles que ça et, ne serait-ce que pour leur fonction en tant que zone potentiellement très érogène, ils ont le mérite d'exister. Sans compter qu'ils peuvent aussi produire du lait. Dans de très rares cas du moins.

En Afrique centrale, certains pygmées hommes parviennent à enclencher un processus de lactation, rapporte Sciences et Avenir. Un cas peu documenté et encore inexpliqué par la science. Les premières suppositions laissent à penser que le fait que les pères de cette population passent énormément de temps avec leur nouveau-né induirait une production de lait. Mais la piste exclut les paramètres anatomiques qui rendent l'allaitement masculin difficile.

Caroline Delarette, infirmière puéricultrice et consultante en lactation à Rennes, expliquait dans un précédent article publié sur Slate que la taille de la glande mammaire chez l'homme posait problème: «Même pour les femmes ayant fait faire une réduction mammaire l'allaitement est plus compliqué à mettre en place, alors pour un homme...» Si anatomiquement, des problèmes se posent, l'environnement hormonal différent entre les sexes complique aussi les choses –bien que l'ocytocine et la prolactine, les hormones qui agissent dans le processus de lactation, soient présentes également chez les hommes cisgenres.

Les hormones sont souvent au coeur de nombreux processus, plus étranges les uns que les autres. Prenez cette drôle de couleur foncée que revêtent vos parties génitales et vos tétons, tous sexes confondus. Là encore, c'est un coup des hormones! La production accrue de testostérone et d'œstrogènes à la puberté vient activer les mélanocytes, les cellules de la peau responsables de la production de mélanine, présents sur les parties génitales. Ces mélanocytes influencent à leur tour la coloration de la peau de ces zones en lui donnant un aspect davantage foncé. En bout de course, on se retrouve avec des tétons tout bronzés.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Malheureusement, avoir des tétons n'est pas qu'une simple fantaisie anodine pour les hommes. Ils s'exposent en outre à développer un cancer du sein, qui, comme le rappelle Maxiscience, n'est pas l'apanage de la gent féminine. Moins importants que chez les femmes, les risques de tumeurs mammaires existent tout de même bel et bien chez ces messieurs.

L'Explication
Manger du fromage peut-il provoquer des cauchemars?

Épisode 40

Manger du fromage peut-il provoquer des cauchemars?

Pourquoi tout le monde déprime en janvier?

Épisode 42

Pourquoi tout le monde déprime en janvier?

Newsletters

La science peut vous aider à mieux vous souvenir du prénom des gens

La science peut vous aider à mieux vous souvenir du prénom des gens

La clef pour ne plus se tromper à la machine à café.

La solitude et les ruptures nuisent davantage à la santé des hommes qu'à celle des femmes

La solitude et les ruptures nuisent davantage à la santé des hommes qu'à celle des femmes

Plus de deux désunions et sept ans de solitude au cours de leur vie adulte se traduisent par un niveau d'inflammation plus élevé.

Des squelettes médiévaux révèlent les inégalités sociales à Cambridge

Des squelettes médiévaux révèlent les inégalités sociales à Cambridge

En Angleterre, 314 squelettes ont été excavés et leur état en dit long sur les inégalités de l'époque.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio