Culture

La semaine imaginaire de Stromae

Temps de lecture : 4 min

J'ai trouvé ça bien de venir vous voir directement dans votre poste de télévision, de faire toc-toc sur la vitre et de vous regarder droit dans les yeux.

Bien sûr, y en a toujours pour trouver que c'est fort minable de faire de la promo, mais je leur rappelle que je donne des chansons, moi. | Louison
Bien sûr, y en a toujours pour trouver que c'est fort minable de faire de la promo, mais je leur rappelle que je donne des chansons, moi. | Louison

Chaque samedi, Louison se met dans la peau d'une personnalité qui a fait l'actu et imagine son journal de bord.

Lundi 10 janvier

C'était formidable. C'est pas moi qui le dis, c'est tout Paris et les autres aussi. Moi je suis venu avec mes cheveux en chignon et mon cœur en bandoulière, pour bien faire. Bien sûr y en a toujours pour trouver que c'est fort minable de faire de la promo, sous quelque façon, mais je leur rappelle que je donne des chansons moi, et je vends pas des boissons qui font roter ni des pâtes à tartiner qui rendent les arbres tout coupés. Non moi je vous parle d'un temps que même les moins de 20 ans peuvent connaître: le temps mort, le doute, le moment où on n'est plus sûr de vouloir faire un tour de plus sur le manège.

Alors moi je trouve ça bien de venir vous voir directement dans votre poste de télévision, de faire toc-toc sur la vitre et de vous regarder droit dans les yeux pendant que vous croquez dans une bonne viande ou un bon fromage comme les nouveaux bolchéviques du troisième millénaire. Vous êtes marrants les Français. En revanche je vous déconseille de croquer dans votre vin, ça laisse des sulfites plein les ratiches.

Mardi 11 janvier

Vous les hommes z'êtes tous les mêmes. On vous demande de vous vacciner avant de voyager, vous dites oui, vous faites non, et après vous râlez quand vous êtes punis dans une chambre d'hôtel. Z'avez de la chance qu'on vous aime autant que Guillaume Peltier aime changer de candidat à soutenir. C'est-à-dire beaucoup. Parce que franchement, parfois je me dis que vous n'avez pas de cœur, et puis je me souviens que si, et même que parfois c'est celui d'un cochon qui bat dans votre poitrine de bipède. C'est peut-être ça la solution pour en finir avec les violences sexistes et sexuelles: remplacer vos mauvaises manières par des organes cardiaques de gros porc. Ça emmerdera moins de monde. À part les cochons.

En parlant d'emmerder, j'ai vu que les parents d'élèves des écoles françaises, on ne vous laissait pas en reste de ce côté-là. On dirait des enfants de divorcés qui ne s'entendent pas et qui changent chaque semaine le protocole de garde. Un coup c'est simplifié, un coup c'est à pleurer. Enfin je dis ça, mais moi grâce à un génocide j'ai jamais été un enfant de divorcés, alors j'ai eu de la chance finalement.

Mercredi 12 janvier

Eh reviens gamin! Je t'ai pas insulté, je suis poli, courtois et ah oui ça c'est un coton-tige géant que je vais devoir te mettre dans le nez pour la cinquième fois cette semaine. Ouais je sais ça pique. Ouais je sais t'as l'impression que le cervelet ressort avec ton échantillon de morve. Mais t'inquiète le cervelet ça sert à rien. Rhooo allez chiale pas, va. C'est pas de ma faute hein, tu vois ça avec ton pote Kevin et sa passion pour lécher les barres du métro comme si c'était des cornets de frites.

Et surtout avec ses parents qui l'ont envoyé à l'école lundi matin parce qu'ils avaient pas trop envie de l'avoir dans les pattes entre deux réunions où ils se font licencier sur Zoom. Je les comprends un peu en même temps, les enfants c'est comme les iPhone: au bout de quinze ans d'existence, tu te lasses un peu et t'en as marre qu'ils soient de plus en plus grands parce que c'est de moins en moins pratique et que ça coûte de plus en plus cher. Allez petit, ouvre grand les narines, on a un record de contaminations à pulvériser je te signale, ouais, comme tous les jours.

Jeudi 13 janvier

Papaoutai? Ah, t'es à la manif, avec les autres papas et puis les autres mamans. Et les professeurs aussi, et les auxiliaires de vie scolaire, et tous ceux et toutes celles qui font que l'école est un bel endroit pour les gamins, et puis tous ceux et toutes celles qui en ont marre de ce virus qui fait tellement de dégât et qui se propage partout. Ah non non, pas le virus du Covid-19, nan: le mépris.

Le mépris c'est terrible, ça s'attrape même avec un masque bien mis sur le nez, ça s'attrape même sans avoir besoin de tousser. Ça touche tout le monde, même un président de la République qui en 2017 promettait aux femmes de faire de leurs graves problèmes une grande cause du quinquennat et qui se réveille à moins de cent jours de la fin pour jouer à celui qui découvre l'endométriose. Tant de femmes en souffrent, et lui, il a l'air de leur apprendre ce mot qu'elles connaissent si bien, comme s'il avait lui-même inventé l'eau chaude à mettre dans leurs bouillottes pour supporter ce qui ne l'est pas. Elles auraient dû manifester elles aussi, mais pour ça faut encore pouvoir se lever. L'enfer.

Vendredi 14 janvier

Alors on danse Boris? Bah c'est pas très jojo de ta part de faire des bamboches en douce à Downing Street, surtout la veille de l'enterrement du cher et tendre de la reine. Je sais bien que le gigot à la menthe ça doit pas habituer au bon goût, mais tout de même, tu pourrais faire un effort. Si jamais te vient l'envie de recommencer et si tu as besoin de te calmer, je peux te conseiller, au choix: du CBD mais ça devient galère à trouver, ou sinon le programme électoral de la candidate Hidalgo qu'elle a dévoilé hier au Ground Control. En revanche fais gaffe parce que quand on n'est pas habitué, ça peut avoir des effets psychotropes hyper forts, des descentes assez violentes, et ça m'embêterait que tu planes la prochaine fois que tu vas tailler le bout de gras avec Lilibet. Ouais je suis d'accord avec toi, le CBD c'est peut-être plus prudent.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Sinon, viens prendre l'air à Paris. Depuis ce matin on a de nouveau le droit de s'y balader sans masque. Et puis si tu restes un peu, tu pourras aussi voter à la primaire populaire. Nan je déconne Boris, reste où tu es et bois un coup plutôt, t'as déjà fait assez de conneries comme ça. Santé!

La semaine imaginaire
La semaine imaginaire d'Emmanuel Macron, le re-retour

Épisode 67

La semaine imaginaire d'Emmanuel Macron, le re-retour

La semaine imaginaire de Jean-Michel Blanquer, le re-retour

Épisode 69

La semaine imaginaire de Jean-Michel Blanquer, le re-retour

Newsletters

La Red Team, discrète cellule d'auteurs de science-fiction au ministère des Armées

La Red Team, discrète cellule d'auteurs de science-fiction au ministère des Armées

Pour le gouvernement, une équipe de dix plumes imagine les pires scénarios qui pourraient frapper la France d'ici à 2060.

Le français envahi par l'anglais? C'est nous qui avons commencé

Le français envahi par l'anglais? C'est nous qui avons commencé

L'Académie française s'insurge régulièrement face à la prétendue omniprésence de l'anglais dans notre langue. Il est bon de rappeler tout ce que l'anglais doit au français.

«Harry Potter» est-elle une saga sexiste?

«Harry Potter» est-elle une saga sexiste?

Depuis leur publication, les livres de J. K. Rowling font partie des lectures préférées des enfants. Mais ils semblent davantage renforcer les stéréotypes de genre que les renverser.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio