Monde

La semaine imaginaire de Donald Trump

Temps de lecture : 4 min

Chaque samedi, Louison se met dans la peau d'une personnalité qui a fait l'actu et imagine son journal de bord.

Conférence de presse de Donald Trump à la Maison-Blanche, le 24 mars 2020. | Drew Angerer / Getty Images / AFP
Conférence de presse de Donald Trump à la Maison-Blanche, le 24 mars 2020. | Drew Angerer / Getty Images / AFP

Lundi 23 mars

En avalant mon bol de céréales ce matin, je me suis dit que je la sentais bien, cette semaine. Cette histoire de virus chinois est quasiment terminée, j'en suis sûr.

Je ne gâcherai même pas d'énergie au niveau des pouces pour tweeter que c'est d'ailleurs probablement une fake news pour nous attaquer, nous les Américains, tellement qu'on est great again tout le temps.

Un conseiller passe une tête dans mon bureau et me fait remarquer que j'ai mis des traces de bol sur tous les dossiers du jour, again. Puis, en me montrant des petites notes avec des mots écrits très gros et des dessins de virus, il m'explique qu'en fait, ce serait bien que je mette mon costume de chef de guerre face à cette pandémie.

Je lui rétorque que c'est pas possible, car j'ai oublié d'aller chercher mon costume de Spider-Man au pressing après Halloween, et que le seul déguisement qu'il me reste, c'est celui de Pikachu.

Il fait semblant de ne pas avoir entendu et me dit que tous mes copains du G20 ont fait comme ça, même Angela qui va acheter du papier toilette à 1m50 des autres, telle une Jeanne d'Arc des temps modernes.

Mardi 24 mars

Énième réunion de crise ce matin. Je crois que cette guerre m'ennuie déjà. Heureusement, ce matin, au fond de mon paquet de Coco Pops, il y avait la figurine de la Reine des neiges qui me manquait. Trois fois que j'ai Olaf, et jamais Elsa –à croire que toutes les femmes se méfient de moi.

À ma droite, le même conseiller qu'hier, tenant à sa main l'un des 118.534 rouleaux de PQ que j'ai fait acheter. En scrutant mon bureau et mon bol, il m'annonce que la décision a été prise de reporter les Jeux olympiques de Tokyo à l'été 2021. Je lui réponds que ça ne m'étonne pas qu'ils soient touchés par le virus chinois.

Un autre conseiller, à ma gauche, me fait passer une feuille sur laquelle est simplement écrit: «C'est au Japon.» Je ne comprends pas ce qu'il veut dire par là, mais j'imagine que c'est la bonne semaine pour les casse-têtes chinois.

Je me ressers des Coco Pops, c'est un peu ma potion magique à moi. Tiens d'ailleurs, sur Twitter, «potion magique» est en trending topic. Et la ville d'Uderzo aussi, apparemment. Je ne la connais pas, mais faut dire que j'en connais peu. Sans doute un petit village en Italie qui résiste à l'épidémie.

Mercredi 25 mars

Ouais, en fait, la guerre c'est chiant. En plus, c'est pas terrible pour l'économie, et si y a bien un truc que j'ai appris en faisant souvent faillite, c'est que l'argent, c'est mieux quand on en a que quand on n'en a pas.

Lol, je viens de voir sur Twitter que ce couillon de Prince Charles avait chopé le virus. Moi, y a vingt-cinq ans, j'aurais bien chopé sa femme. C'est plus trop le cas maintenant. Le mienne est vachement mieux.

Quoique si l'autre passe l'arme à gauche, ou à droite, je sais jamais dans leur pays de quel côté ils font les choses, et si j'épouse Camilla tout en toussant sur Elizabeth II, je peux peut-être devenir roi d'Angleterre d'ici 2024, histoire d'enchaîner.

Ça ferait assez classe sur mon CV et en plus, ça veut dire que dans quelques années, Netflix fera une série sur moi.

Bon et sinon, l'Inde a décidé de confiner ses 1,3 milliard d'habitants. Je donne l'info à Melania, que je croise par hasard dans le jardin en train d'essayer d'apprendre à écrire des lettres avec la tondeuse à gazon. Elle en est à «SOS», j'imagine qu'elle veut écrire «sossisse», cette gourmande.

Jeudi 26 mars

Woops. Le nombre de chômeurs a grimpé de plus de trois millions depuis lundi. C'est l'un de mes conseillers qui me l'a écrit à l'arrière de ma boîte de céréales ce matin. En revanche, que le paquet soit presque vide, ça, tout le monde s'en fout.

La crise, ça ne m'arrange pas. Si je devais tweeter dessus, je ferais une longue ligne d'emojis poop. Et puis d'abord, je ne comprends pas pourquoi tous ces gens, tous ces nouveaux chômeurs, ne font pas comme moi du télétravail.

Le télétravail, moi, j'adore: on passe dix minutes dans un bureau à signer des documents qu'on n'a pas écrits, et ensuite on va à la télé pour en parler. D'ailleurs, faudrait peut-être appeler ça du «foxtravail», mais c'est plus dur à prononcer. Un peu comme «Wuhan virus», notre nouvelle invention avec Mike Pompeo. La tronche des gens à chaque fois!

On dit que c'est du racisme envers les Chinois, alors que pas du tout. J'ai toujours été fan de ce qu'ils faisaient: c'est quand même eux qui ont construit le premier mur anti-Mexicains sur la planète, alors qu'ils n'avaient même pas d'immigration mexicaine.

Vendredi 27 mars

Bon, je l'ai décidé, je l'ai même dit à la télé, la guerre contre le virus, non seulement on va la gagner avant tout le monde, mais en plus, on va la gagner avant le week-end de Pâques!

Parce que si y a bien un truc qui m'a donné envie de devenir président, en dehors du fait de pouvoir prendre un hélicoptère de l'armée plutôt que mon hélicoptère personnel pour aller faire du golf, c'est la chasse aux œufs dans le jardin de la Maison-Blanche.

Je ne vais pas me laisser chier dans les chaussures vernies juste parce que des Chinois ont le nez qui coule à cause d'une pizza au pangolin. Si on a été capable d'inventer un burger avec quatre steaks hachés dedans et de ne pas tous mourir de maladies cardiovasculaires, on peut guérir de cette grippette en deux semaines.

D'ailleurs, je savais pas que ça se bouffait, le pangolin. Faut que je regarde sur internet si on peut en faire des nuggets. J'ai un petit creux: Melania n'est jamais revenue du jardin et j'ai pas eu mes céréales ce matin.

La semaine imaginaire
La semaine imaginaire du coronavirus

Épisode 3

La semaine imaginaire du coronavirus

La semaine imaginaire du prince Charles

Épisode 5

La semaine imaginaire du prince Charles

Newsletters

L'Union européenne bloque un plan de protection du requin mako, espèce pourtant menacée

L'Union européenne bloque un plan de protection du requin mako, espèce pourtant menacée

Le mako est une victime collatérale de la pêche intensive, qui pourrait mener à son extinction si rien n'est fait pour le protéger.

Las des moqueries, le village autrichien Fucking va changer de nom

Las des moqueries, le village autrichien Fucking va changer de nom

Panneaux volés, ébats sexuels devant les pancartes de la ville... les autorités locales en ont marre.

Comment les États-Unis de Biden vont-ils se comporter avec le reste du monde?

Comment les États-Unis de Biden vont-ils se comporter avec le reste du monde?

C'est fait, ou presque. On connaît enfin le nom du prochain secrétaire d'État des États-Unis. Ce sera Antony Blinken, un francophone fan de rock. C'est l'une des premières nominations annoncées par Joe Biden et beaucoup semblent s'en satisfaire. L...

Newsletters