Je les aime tous pareil

Je les aime tous pareil

Je les aime tous pareil

Série — 4 épisodes

Le 12 décembre 2017, Zélia, une fillette âgée d'un an, décède à l'hôpital de Marseille après avoir reçu des coups de façon régulière. Sa mère, Hélène, 36 ans, voulait absolument un fils. Ses cinq premiers enfants étaient des filles. Elle comparaissait les 22 et 23 juin 2020 devant la cour d'assises du Gard, pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

«Je ne comprenais pas pourquoi elle faisait autant d'enfants»

Épisode 1

«Je ne comprenais pas pourquoi elle faisait autant d'enfants»

[Épisode 1] Dans la culture hmong, donner naissance à un garçon permet de préserver la lignée et ainsi de réussir sa vie. Hélène voulait à tout prix réussir la sienne.

«Je l'ai tapée mais je pensais pas qu'elle aurait des séquelles»

Épisode 2

«Je l'ai tapée mais je pensais pas qu'elle aurait des séquelles»

[Épisode 2] Quand Zélia, 11 mois, est transférée à l'hôpital, elle est en état de mort cérébrale. Quelque temps plus tôt pourtant, des signalements avaient été émis et les gendarmes étaient venus.

«Quand elle était fâchée, elle était très très méchante»

Épisode 3

«Quand elle était fâchée, elle était très très méchante»

[Épisode 3] Bâtons, couteaux, poings. Dans son box, face à la cour, alors que sont évoquées toutes les fois où elle est montée dans les tours, Hélène sourit.

«Elle pinçait Zélia pour ne pas qu'elle dorme»

Épisode 4

«Elle pinçait Zélia pour ne pas qu'elle dorme»

[Épisode 4] Face à la cour, Hélène assure avoir aimé sa fille décédée des suites de ses coups autant que ses autres enfants. Les écoutes téléphoniques livrent une tout autre version.

Newsletters